Sophie Coignard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Coignard.
Sophie Coignard
Description de l'image defaut.svg.
Naissance (57 ans)
Nationalité Flag of France.svg Français
Profession

Sophie Coignard est une essayiste et journaliste française née le [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle a étudié à l'École supérieure des sciences économiques et commerciales (ESSEC). Elle y participe à un concours de nouvelles littéraires, écrivant le récit des amours entre un séminariste et une prostituée, concours qu'elle ne gagne pas en raison de l'opposition de l'aumônier de l'établissement. Elle découvre cependant sa vocation d'écrivain[2].

Grand reporter à l'hebdomadaire Le Point, elle est l'auteur de plusieurs ouvrages d'investigation, concernant notamment la franc-maçonnerie et les élites françaises[3]. Elle s'est fait une spécialité de dévoiler les secrets de la République[4].

Elle est mariée à Michel Floquet[5], journaliste de TF1 depuis 1986, rédacteur en chef du 20H, puis le chef du bureau de TF1 à Washington à l'été 2011[6] et actuellement directeur adjoint de l'information depuis février 2016[7] . Ils ont quatre enfants[8].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • La Nomenklature française, avec Alexandre Wickham, Belfond, 1986
  • La République bananière, avec Jean-Francois Lacan, Belfond, 1989
  • Le Jour où la France a basculé, Robert Laffont, Paris, 1991
  • Le Nouveau Dictionnaire des girouettes, avec Michel Richard, Robert Laffont, Paris, 1993
  • Les Bonnes Fréquentations - Histoire secrète des réseaux, avec Marie-Thérèse Guichard, Grasset, Paris, 1997
  • L'Omerta Française, avec Alexandre Wickham, Albin Michel, Paris, 1999
  • Le Rapport Omerta, Albin Michel, Paris, 2002
  • Le Rapport Omerta, Albin Michel, Paris, 2003
  • La Vendetta Française, Albin Michel, Paris, 2003
  • Le Rapport Omerta, Albin Michel, Paris, 2004
  • Le Marchand de sable - La vérité sur le système Delanoë, Albin Michel, Paris, 1er mars 2006 (ISBN 2226170863)
  • Rapacités, avec Jean-Louis Gergorin, Fayard, Paris, 28 février 2007 (ISBN 2213633681)
  • Un État dans l'État, Albin Michel, Paris, 2009 (ISBN 9782226189868)[9]
  • Le Pacte immoral - comment les élites sacrifient nos enfants, Albin Michel, Paris, 2011 (ISBN 9782226219190)
  • L'Oligarchie des incapables, avec Romain Gubert, Albin Michel, 2012[10]
  • Michelle Obama. L’Icône Fragile, Plon, Paris, 2012 (ISBN 978-2-259-21812-2)
  • 100 questions sur les francs-maçons, Éditions La Boétie, 2013 (ISBN 9782368650004)
  • La Caste cannibale : Quand le capitalisme devient fou, avec Romain Gubert, Albin Michel, 3 janvier 2014 (ISBN 9782226254689)
  • Ces chers cousins - Les Wendel, pouvoirs et secrets, avec Romain Gubert, éditions Plon, 2015.
  • Ça tiendra bien jusqu’en 2017… , avec Romain Gubert, Albin Michel, 2016. (ISBN 2226316698)
  • La Caisse. Enquête sur le coffre-fort des Français, avec Romain Gubert, Seuil, 2017

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Notice de Sophie Coignard sur la catalogue général de la BnF.
  2. Anna Topaloff, « ESSEC, la business school qui mène à tout », GQ, juillet 2015, pages 54-58.
  3. Sylvie Pierre-Brossolette, Le Point, 12 mars 2009 [1].
  4. Coignard : « En France, on pense qu'un homme puissant doit être privilégié », Le Figaro Magazine du 27 septembre 2011.
  5. « Sophie Coignard - Recto-verso - PresseNews », sur www.pressenews.fr (consulté le 30 novembre 2016)
  6. CB News, « Michel Floquet directeur adjoint de l'information de TF1 », sur www.cbnews.fr (consulté le 30 novembre 2016)
  7. lefigaro.fr, « TF1 : Michel Floquet nommé directeur adjoint de l'Information », TVMag,‎ (lire en ligne)
  8. « Sophie Coignard, grand reporter entre Washington et le Perche », Ouest-France.fr, {{Article}} : paramètre « année » ou « date » manquant (lire en ligne)
  9. « Les francs-maçons, un État dans l'État ? ».
  10. Interview de Sophie Coignard sur France Info, le 5 janvier 2012.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :