Bruno Combes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Bruno Combes
Description de cette image, également commentée ci-après
Bruno Combes en septembre 2019.
Naissance
à Bordeaux (France)
Activité principale
Romancier
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres
Roman

Œuvres principales

  • Le Secret de la montagne noire : Les Amants de la bergerie, tome 1 (roman, 2014)
  • Le Secret de la montagne noire : La Promesse de cristal, tome 2 (roman, 2015)
  • Seulement si tu en as envie... (roman, 2016)
  • Ce que je n'oserai jamais te dire (roman, 2017)
  • Parce que c'était toi... (roman, 2018)
  • Je ne cours plus qu'après mes rêves (roman, 2019)
  • La Part des Anges (roman, 2020)

Bruno Combes, né en 1962 à Bordeaux, est un romancier français. Il est l’auteur de 7 romans, publiés aux éditions Michel Lafon et aux éditions J’ai lu en format livre de poche.

Il écrit son premier roman Les Amants de la bergerie, le tome 1 de la saga Le Secret de la montagne noire, en 2014, suivi par le second tome La Promesse de cristal en 2015. Ensuite il enchaîne avec Seulement si tu en as envie… en 2016, Ce que je n’oserai jamais te dire en 2017, Parce que c’était toi… en 2018, Je ne cours plus qu’après mes rêves en 2019 et enfin La Part des Anges en 2020[1].

Dans ses romans, Bruno Combes s'attache à décrire les émotions et les sentiments humains. Ses sujets favoris sont les grands enjeux de la vie. Il explore des thèmes comme l'amour, le pardon, les secrets de famille, les choix de l'existence, etc.[2].

Ses trois premiers romans ont été publiés en auto-édition en version numérique sur la plate-forme Amazon Kindle Direct Publishing[3]. Son troisième roman Seulement si tu en as envie… séduit des dizaines de milliers de lecteurs et se classe au top des ventes pendant 45 jours en 2016 sur Amazon Kindle[4].

Ce succès lui ouvre alors les portes des éditeurs traditionnels. Il choisit de travailler avec les éditions Michel Lafon à partir de 2016[5]. Ses livres sont publiés en France, en Belgique et au Québec, puis par les éditions J’ai lu au format poche à partir de 2017.

Plusieurs de ses romans sont présents à l’étranger, notamment en Serbie (éditeur Vulkan Izdavastvo) et en Russie (éditeur Eksmo).

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Bruno Combes naît le 17 décembre 1962 à Bordeaux, dans le département de la Gironde. Il commence par écrire des poèmes et des nouvelles dès son adolescence, avant de se lancer dans l’écriture de son premier roman en 2013[6].

Aujourd’hui, il vit à Lalande-de-Pomerol, un petit village situé à côté de Saint-Emilion, dans le Sud-Ouest de la France[7].

Formation[modifier | modifier le code]

Bruno Combes est ingénieur chimiste de formation. Il a étudié la chimie à la Faculté de Saint Jérôme à Marseille, puis a complété son cursus par un DEA (Diplôme d’études approfondies) en biostatistique et épidémiologie à la Faculté de médecine - Université Bordeaux II.

Expérience professionnelle[modifier | modifier le code]

Après ses études supérieures, il travaille dans plusieurs laboratoires pharmaceutiques d’abord comme chimiste puis comme responsable du département statistique chez CEVA Santé animale, de 1992 à 2004, puis consultant pour l'industrie pharmaceutique chez Stalphamis, de 2004 à 2014[8].

Publications[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Linda Douifi, « Je suis plus un conteur d’histoires qu’un écrivain », Journal Sud-Ouest,‎ (lire en ligne, consulté le 23 avril 2020)
  2. Emilie Tran Nguyen, « JT de 12/13 », France 3,‎ (lire en ligne, consulté le 23 avril 2020)
  3. « Ecrivains : rencontre avec des auteurs à succès méconnus des médias », France Info,‎ (lire en ligne, consulté le 23 avril 2020)
  4. Linda Douifi, « Un auteur repéré sur le Net », Journal Sud-Ouest,‎ (lire en ligne, consulté le 23 avril 2020)
  5. Pierre Mathieu, « Bruno, 52 ans, best-seller de l’autoédition », La Dépêche du Midi,‎ (lire en ligne, consulté le 23 avril 2020)
  6. Jean-Michel Plantey, « Bruno Combes écrivain », France Bleu Gironde,‎ (lire en ligne, consulté le 23 avril 2020)
  7. Anne Cazaubon, « L’auteur local Bruno Combes séduit toujours les lectrices », Le Résistant,‎ (lire en ligne, consulté le 23 avril 2020)
  8. Chrystel Chabert, « Ces écrivains ignorés des médias qui caracolent en tête des ventes », France Info,‎ (lire en ligne, consulté le 23 avril 2020)