Madeleine Chapsal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Madeleine Chapsal
Description de cette image, également commentée ci-après
Madeleine Chapsal en 1995.
Naissance (96 ans)
Paris 16e (France)
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture français
Genres

Œuvres principales

  • Un été sans histoire (1973)
  • La maison de jade (1986)
  • La Femme Sans (2001)

Madeleine Chapsal, née le à Paris, est une écrivaine de langue française. Elle fut aussi journaliste et collabora d'abord au journal Les Échos puis au journal L'Express jusqu'en 1978.

Biographie[modifier | modifier le code]

Madeleine Chapsal est la petite-fille de l'homme politique Fernand Chapsal et la fille de la couturière Marcelle Chaumont, première d'atelier de la Maison de couture Vionnet ; Madeleine est d'ailleurs la filleule de Madeleine Vionnet.

Les Servan-Schreiber se réfugient pendant la Seconde Guerre mondiale à Megève, alors en zone libre, où Jean-Jacques rencontre Madeleine alors qu'elle s'y remet d'une tuberculose[1].

Elle se marie avec Jean-Jacques Servan-Schreiber en 1947[2], participe à la création de L'Express avec lui et Françoise Giroud, puis divorce en 1960 ; elle est cependant toujours restée très proche de JJSS. Au début des années 1970, elle est renvoyée de L'Express par le rédacteur en chef[1].

Madeleine Chapsal participe également à l'écriture de documentaires, notamment en collaboration avec Frédéric Rossif.

Elle a été membre du jury du Prix Femina entre 1981 et 2006, avant d'en être exclue pour son jugement sur les grands prix littéraires, et spécialement sur l’attribution du prix Femina en 2005, paru dans son Journal d'hier et d’aujourd’hui[3]. Elle y regrette que les jurys de prix littéraires récompensent des livres plus en fonction de l’éditeur ou d’amitiés avec l’auteur, que pour le contenu du livre, et spécialement à propos du jury Femina, qui privilégierait trop Gallimard. En 2008, elle a publié Apprendre à aimer (Fayard), un livre préfacé par Julia Kristeva.

Madeleine Chapsal a publié en 2018 un livre de souvenirs, Souvenirs involontaires (aux éditions Fayard)[4].

Elle épouse le 11 mai 2019 Jean-Marc Vallet au Pouliguen[4].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans et nouvelles[modifier | modifier le code]

  • 1973 : Un été sans histoire
  • 1974 : Je m'amuse et je t'aime
  • 1976 : Grands cris dans la nuit du couple
  • 1979 : Une femme en exil
  • 1980 : Un homme infidèle
  • 1986 : La maison de jade
  • 1987 : Adieu l'amour
  • 1988 : Douleur d'août et Une saison de feuilles
  • 1990 : Le retour du bonheur et Si aimée si seule
  • 1991 : On attend les enfants et "La chair de la robe"
  • 1992 : La femme abandonnée et Mère et filles
  • 1993 : Suzanne et la province
  • 1994 : L'Inventaire
  • 1995 : Une femme heureuse
  • 1996 : Le foulard bleu et Reviens Simone
  • 1997 : Un été sans toi, Un bouquet de violettes, La maîtresse de mon mari et Les amoureux
  • 1998 : Cet homme est marié, La mieux aimée et Défense d'aimer
  • 1999 : L'Embellisseur, L'indivision et Meurtre en Thalasso
  • 2000 : Dans la tempête, Divine passion, J'ai toujours raison, Jeu de femme et Nos jours heureux
  • 2001 : Deux femmes en vue, La Femme sans, La Maison et Les chiffons du rêve
  • 2002 : L'amour n'a pas de saison et Nos enfants si gâtés
  • 2003 : La Ronde des âges
  • 2005 : Un oncle à héritage et Les roses de Bagatelle
  • 2006 : Le Charme des liaisons et Affaires de cœur
  • 2007 : Un amour pour trois, La Femme à l'écharpe et Il vint m'ouvrir la porte
  • 2008 : C'est tout un roman, Une balle près de cœur et Méfiez-vous des jeunes filles
  • 2009 : Le Bonheur dans le mariage
  • 2010 : A qui tu penses quand tu me fais l'amour ?
  • 2011 : Deux sœurs et La Mort rôde
  • 2012 : Mari et femme
  • 2013 : L'Inoubliée
  • 2015 : La voiture noire du désir (nouvelles)
  • 2016 : Brume légère sur notre amour

Essais[modifier | modifier le code]

  • 1960 : Vérités sur les jeunes filles et Les Écrivains en personne
  • 1963 : Quinze écrivains : entretiens
  • 1970 : Les professeurs pour quoi faire ?, avec Michèle Manceaux
  • 1977 : La Jalousie
  • 1984 : Envoyez la petite musique
  • 1986 : L'Élégance des années 50
  • 1989 : La chair de la robe
  • 1990 : Le Retour du bonheur
  • 1991 : L'Ami chien
  • 1993 : Oser écrire
  • 1994 : Ce que m'a appris Françoise Dolto et L'Inondation
  • 1995 : Une soudaine solitude
  • 1996 : La femme en moi
  • 1997 : Ils l'ont tuée et Les amis sont de passage
  • 1998 : Les Plus belles lettres d'amour
  • 1999 : Si je vous dis le mot passion et Trous de mémoire
  • 2002 : Callas l'extrême et Conversations impudiques
  • 2003 : Dans mon jardin et Mes éphémères
  • 2005 : Le Certain Âge
  • 2007 : Apprendre à aimer
  • 2009 : Madeleine Vionnet
  • 2014 : Le Corps des femmes
  • 2018 : Souvenirs involontaires

Témoignages[modifier | modifier le code]

  • 2002 : Conversations impudiques, avec Edouard Servan-Schreiber
  • 2004 : L'Homme de ma vie et Noces avec la vie
  • 2006 : Journal d'hier et d'aujourd'hui
  • 2007 : L'Exclusion
  • 2008 : Journal d'hier et d'aujourd'hui II
  • 2009 : Journal d'hier et d'aujourd'hui III
  • 2011 : Ces voix que j'entends encore
  • 2012 : David

Livres pour enfants[modifier | modifier le code]

  • 1971 : Alphabêtes, Les Éléphants magiques, La Fleur du soleil, Le Poisson voyageur et Hop la ! dans un ciel de printemps
  • 1972 : Mimichat, Nourson et Le Chien jaune
  • 1973 : Un anniversaire chez les dragons
  • 1978 : Attention au loup !
  • 2009 : Bzzi-Bzzi vole dans la prairie

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • 1985 : Un flingue sous les roses
  • 1989 : Quelques pas sur la terre
  • 1998 : Combien de femmes pour faire un homme ? et En scène pour l'entracte

Poésie[modifier | modifier le code]

  • 1981 : Divine passion
  • 1996 : Paroles amoureuses

Livre audio[modifier | modifier le code]

  • 1986 : La Maison de Jade, lue par l'auteure

Documentaires[modifier | modifier le code]

Adaptations[modifier | modifier le code]

Critique[modifier | modifier le code]

Le style et les thèmes chapsaliens ont été parodiés et critiqués par Éric Naulleau et Pierre Jourde dans Le Jourde & Naulleau.

Interview[modifier | modifier le code]

  • Madeleine Chapsal à l'heure du thé, interview par Christian Chéry, Les Lettres françaises no 984 du -, p. 3

Distinctions[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Madeleine Chapsal est nommée au grade de chevalier dans l'ordre national du Mérite, faite chevalier dans l'ordre, promue au grade d'officier, faite officier de l'ordre le , promue au grade de commandeur le au titre de « écrivain, journaliste »[5], élevée à la dignité de grand officier le au titre de « écrivain, journaliste »[6], faite grand officier de l'ordre le puis élevée à la dignité de grand'croix de l'ordre le au titre de « écrivaine »[7].

Le , elle est nommée au grade de chevalier dans l'ordre national de la Légion d'honneur au titre de « journaliste, écrivain, directeur de l'académie de Saintonge; 41 ans d'activités professionnelles »[8] et faite chevalier dans l'ordre le , promue au grade d'officier au titre de « écrivain » le [9], faite officier de l'ordre le puis promue au grade de commandeur le au titre de « écrivaine »[10].

En , elle est nommée au grade de commandeur dans l'ordre des Arts et des Lettres au titre de « Ecrivain »[11],[12].

Prix[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Patrick Liegibel, « Jean-Jacques Servan-Schreiber, l'homme qui venait de l'avenir », émission Au fil de l'histoire sur France Inter, 20 février 2013
  2. « Le pionnier », sur L'Express,
  3. « Avant d 'entrer, six jurées avaient décidé de voter pour Gallimard », lefigaro.fr, 26 octobre 2006 [1]
  4. a et b « L'écrivaine Madeleine Chapsal se marie à 93 ans ! », sur actu.fr (consulté le )
  5. Décret du 14 mai 1998 portant promotion et nomination.
  6. Décret du 14 novembre 2001 portant élévation aux dignités de grand'croix et de grand officier
  7. Décret du 13 juillet 1994 portant promotion et nomination
  8. Décret du 13 mai 2011 portant élévation aux dignités de grand'croix et de grand officier
  9. Décret du 11 juillet 2008 portant promotion et nomination
  10. Décret du 31 décembre 2019 portant promotion dans l'ordre national de la Légion d'honneur.
  11. « Nomination ou promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres juillet 2004 », sur le site du ministère de la Culture (consulté le ).
  12. « Michel Serrault avec Madeleine Chapsal, commandeur dans l'ordre des... », sur Getty Images (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]