Giulia Salvatori

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Salvatori.
Giulia Salvatori
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (55 ans)
RomeVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Activité
Père
Mère

Giulia Salvatori est une actrice et auteur franco-italienne, née le 4 juillet 1962, à Rome en Italie. Elle est la fille d'Annie Girardot et de Renato Salvatori, son partenaire dans Rocco et ses frères.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle a deux enfants : Lola (Lola Vogel), devenue comédienne comme sa grand-mère Annie Girardot, et Renato.

Le 10 mars 2002, elle participe à l'émission Vivement dimanche ! dont sa mère est l'invitée d'honneur. Le 21 septembre 2006, elle révèle dans l'hebdomadaire Paris Match que sa mère souffre de la maladie d'Alzheimer. En 2007, elle est invitée de l'émission Vie privée, vie publique avec ses enfants.

En avril 2007, Giulia publie aux éditions Michel Lafon, un livre intitulé La Mémoire de ma mère. Elle y évoque notamment le quotidien de sa mère et son évolution dans la maladie.

Le 25 octobre 2012, Giulia Salvatori et Alan O'Dinam publient aux éditions Michel Lafon, un livre intitulé Annie Girardot : Un destin français"

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Il Grande silenzio (1968) (non créditée) (scène coupée au montage)
  • La Vieille Fille (1971) (non créditée)
  • Juliette et Juliette (1973) (non créditée)
  • Le Cœur à l'envers (1980)
  • La vie continue (1981)
  • Olga e i suoi figli (Olga et son fils) (série 1985)
  • Adieu blaireau (1985)
  • Florence ou La vie de château (série 1987)
  • Le Vent des moissons (série 1988)
  • 1988 : Prisonnières de Charlotte Silvera
  • Scène de rue (1999) court-métrage réalisé par Pascal Aubert
  • Hotel Shanghai 1937 (1996) (TV)
  • Allons petits enfants (2005) (TV)
  • 2007 : Christian d'Elisabeth Löchen
  • 2010 : Les Amours secrètes de Franck Phelizon

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]