Jean-Marie Pontaut

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un journaliste image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un journaliste français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pontaut.

Jean-Marie Pontaut, né le à Neuilly-sur-Seine, est un journaliste d'investigation français travaillant à l'hebdomadaire L'Express, après des débuts et un aller-retour au Point.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a souvent travaillé en collaboration avec Jacques Derogy[1].

Jean-Marie Pontaut est l’auteur de plusieurs livres en collaboration, dont un ouvrage sur l'affaire des écoutes de l'Élysée (Les Oreilles du Président) et un autre sur l’affaire Clearstream écrit avec Gilles Gaetner (Règlement de comptes à l’Élysée). L’ancien Premier ministre Dominique de Villepin a porté plainte à son encontre pour diffamation. Le procès fixé au 21 et , a été reporté, Jean-Marie Pontaut ayant cité comme témoins : Jean-Louis Gergorin, Imad Lahoud et Denis Robert, mis en examen dans le volet pénal de l'affaire Clearstream, ainsi que le général Philippe Rondot. Il faut désormais attendre que l'enquête pénale soit terminée et le dossier définitivement jugé, ce qui peut prendre des années.

Carrière[modifier | modifier le code]

De 1970 à 1972, il est reporter à l’hebdomadaire Paris Match. De 1972 à juillet 1984, il est reporter puis chef d’enquête à l’hebdomadaire Le Point, chargé des dossiers judiciaires et policiers au service Société. En septembre 1981,,il devient membre de la commission d’étude du ministère de l’Intérieur sur la police. De juillet 1984 à novembre 1984, il est chef du service société de l’hebdomadaire Le Point. De novembre 1984 à septembre 1986, il devient grand reporter à l’hebdomadaire L’Express puis de septembre 1986 à août 1987, redevient chef du service société de l’hebdomadaire Le Point dont il devient rédacteur en chef adjoint et chef du service investigations, de août 1987 à décembre 1988. De décembre 1988 à juillet 1995, il reste rédacteur en chef adjoint à l’hebdomadaire Le Point, chargé de la cellule investigations au service Nation puis rédacteur en chef, chargé du service investigations. De septembre 1995 à février 1996, il est directeur adjoint de la rédaction d’Europe 1 où il présente de plus le magazine hebdomadaire d'investigations Témoin n°1. Depuis avril 1996, il est rédacteur en chef (investigations) à l’hebdomadaire L’Express.

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 1987 : Prix de la fondation Mumm.
  • 1993 : Prix Radio-France Nancy-Lorraine de la communication pour Investigation, passion.

Publications[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Spécialiste, à l'Express, des affaires de la Ve République, en particulier de l'affaire Ben Barka où son rôle a été déterminant