Geneviève Brisac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Brisac.
Geneviève Brisac
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (64 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinctions
Œuvres réputées

Geneviève Alice Angeline Brisac (Paris (64 ans) – ), est écrivain et éditeur. Elle a reçu le prix Femina en 1996 pour son roman Week-end de chasse à la mère.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est née à Paris. Normalienne et agrégée de lettres, elle a été professeur en Seine-Saint-Denis.

Son adolescence a été marquée par une longue période d'anorexie qu'elle décrit dans un livre autobiographique intitulé Petite, sorti en 1994 aux éditions de l'Olivier.

Elle a ainsi enseigné et est devenue éditrice chez Gallimard, où elle a publié son premier roman, Les Filles. Elle dirige actuellement les collections Mouche, Neuf et Médium à L'École des loisirs depuis 1989.

Elle intervient parfois sur France Culture.

À L'École des loisirs, elle a publié les histoires d’Olga, une petite fille toujours prête à l’aventure, mais aussi à la révolte contre les injustices et le mensonge, et de Monelle qui porte le beau prénom d’un personnage inventé par l’écrivain Marcel Schwob qui disait : « Vis dans l’instant ! Seul l’instant est vérité ».

Elle est l'auteur de onze livres pour les adultes, dont Week-end de chasse à la mère qui a obtenu le Prix Femina en 1996, d'un recueil de nouvelles, Pour qui vous prenez-vous ?, de deux essais, Loin du Paradis[1], consacré à Flannery O'Connor, et La Marche du cavalier (éditions de l'Olivier), ainsi que de plus d'une vingtaine de livres pour la jeunesse.

Depuis janvier 2007, elle s'est engagée aux côtés de Bibliothèques Sans Frontières, une jeune ONG française qui vise à faciliter l'accès au savoir dans les pays en développement. La même année, elle signe l'« appel des intellectuels » appelant à voter pour Ségolène Royal[2]. Lors de l'élection présidentielle française de 2012, elle décide de soutenir la candidature de François Hollande.

En juillet 2009, elle est nommée chevalier de l'ordre de la Légion d'honneur[3].

En 2013, elle préside le jury du Prix du Livre Inter[4].

En janvier 2014, elle est promue au grade de commandeur de l'ordre des Arts et des Lettres[5].

Autres publications[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]