Geneviève Brisac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Geneviève Brisac
Geneviève Brisac - Atlantide 2017.jpg
Geneviève Brisac lors du Festival Atlantide au Lieu Unique de Nantes, le 4 mars 2017
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (68 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinctions
Œuvres principales
Plaque citation Geneviève Brisac à la BM centrale de Lyon.jpg
Plaque à la bibliothèque de Lyon : citation de Geneviève Brisac.

Geneviève Alice Angeline Brisac née à Paris le , est écrivaine et éditrice. Elle reçoit le prix Femina en 1996 pour son roman Week-end de chasse à la mère.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est née à Paris et a été éduquée dans une famille d’intellectuels de gauche anglophiles[1]. Sa mère Hélène Misserly s'était fait un nom en écrivant des livres pour la jeunesse («Un monstre dans la vitrine»), en scénarisant des Maigret, en adaptant Agatha Christie, en rédigeant des feuilletons pour RTL et en réalisant des dramatiques pour l'ORTF[2].

Ancienne élève de l'Ecole Normale Supérieure de Fontenay[3] et agrégée de lettres, Geneviève Brisac est enseignante pendant six ans en Seine-Saint-Denis.

Son adolescence est marquée par une longue période d'anorexie qu'elle décrit dans un livre autobiographique intitulé Petite, sorti en 1994 aux éditions de l'Olivier.

Elle devient éditrice chez Gallimard, où elle publie son premier roman, Les Filles, qui obtient le prix Roland de Jouvenel de l'Académie française en 1988[4]. Elle crée en 1987 la collection littéraire « Page blanche » destinée aux adolescents et la dirige jusqu'en 1989.

Elle dirige les collections Mouche, Neuf et Médium à L'École des loisirs depuis 1989.

Elle collabore longtemps au Monde des livres et intervient régulièrement sur France Culture.

À L'École des loisirs, elle publie la série des Histoires d’Olga, une petite fille toujours prête à l’aventure, mais aussi à la révolte contre les injustices et le mensonge, et de Monelle qui porte le beau prénom d’un personnage inventé par l’écrivain Marcel Schwob qui disait : « Vis dans l’instant ! Seul l’instant est vérité ».

Son livre Week-end de chasse à la mère est récompensé par le Prix Femina, en 1996. Elle publie un recueil de nouvelles, Pour qui vous prenez-vous ?, deux essais, Loin du Paradis[5], consacré à Flannery O'Connor, et La Marche du cavalier (éditions de l'Olivier), ainsi que plus d'une vingtaine de livres pour la jeunesse.

Elle s'est beaucoup intéressée à Virginia Woolf, publiant V. W.: le mélange des genres (avec Agnès Desarthe) (Paris : Éditions de l'Olivier, 2004)[6], republié sous le titre de La double vie de Virginia Woolf (Paris : Points, 2008).

Depuis , elle s'engage aux côtés de Bibliothèques Sans Frontières, une ONG française qui vise à faciliter l'accès au savoir dans les pays en développement. La même année, elle signe l'« appel des intellectuels » appelant à voter pour Ségolène Royal[7]. Lors de l'élection présidentielle française de 2012, elle décide de soutenir la candidature de François Hollande.

Écrivaine, éditrice, proche de l'ONG "Bibliothèques Sans Frontières", elle a déclaré son amour pour les livres : "Les livres m’ont plusieurs fois sauvé la vie, j’essaie de leur rendre la monnaie de leur pièce. Ma dette est illimitée."[8].

En , elle est nommée chevalier de l'ordre de la Légion d'honneur[9].

En 2013, elle préside le jury du Prix du Livre Inter[10].

En , elle est promue au grade de commandeur de l'ordre des Arts et des Lettres[11].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Romans, essais, biographies[modifier | modifier le code]

  • Les Filles, Gallimard, 1987 (prix de l'Académie française) ; coll. « Folio », 1997
  • Madame Placard, Gallimard, coll. Blanche, 1989
  • Loin du paradis. Flannery O'Connor, Gallimard, coll. « L'un et l'autre », 1991
  • Petite, L'Olivier, 1994 ; Points Seuil, 1996
  • Week-end de chasse à la mère, L'Olivier, 1996 ; Points Seuil, 1998 (Prix Femina)
  • Voir les jardins de Babylone, L'Olivier, 1999 ; Points Seuil, 2000
  • Pour qui vous prenez-vous ?, L'Olivier, 2001 ; Points Seuil, 2002
  • La Marche du cavalier, éditions de l'Olivier, 2002 ; Points Seuil, 2012
  • Les Sœurs Delicata, éditions de l'Olivier, 2003
  • La vie ne suffit pas, Penser/Rêver no 4, L'informe, Mercure de France, 2003
  • ABC, Penser/Rêver no 6, La haine des enfants, Mercure de France, 2004
  • 52 ou la seconde vie, éditions de l'Olivier, 2007 ; réédité sous le titre Les filles sont au café, Points Seuil, 2010
  • Une année avec mon père, éditions de l'Olivier, 2010 ; Points Seuil, 2011 (Prix des Éditeurs 2010)
  • Moi, j'attends de voir passer un pingouin, Alma éditeur, 2012
  • Dans les yeux des autres, éditions de l'Olivier, 2014 ; Points Seuil, 2015
  • Vie de ma voisine, Éditions Grasset & Fasquelle, 2017 ;
  • participation à l'ouvrage collectif Qu'est-ce que la gauche ?, Fayard, 2017.
  • Le Chagrin d'aimer, Editions Grasset, 2018
  • Mes Mots Sauvages, Points Gouts des Mots, 2018
  • Sisyphe est une femme, la Marche du cavalier, coll. Les feux, L’Olivier, 2019, 216 p.

Ouvrages de littérature d'enfance et de jeunesse[modifier | modifier le code]

  • Olga, illustrations de Michel Gay - L'École des loisirs, coll. Mouche, 1990
  • Olga n'aime pas l'école, illustrations Michel Gay - L'École des loisirs, coll. Mouche, 1991
  • Monelle et les baby-sitters - L'École des loisirs, coll. Neuf, 1992
  • Les Amies d'Olga, illustrations de Michel Gay - L'École des loisirs, coll. Mouche, 1992
  • Les Champignons d'Olga, illustrations de Véronique Deiss - L'École des loisirs, coll. Mouche, 1992
  • Le Noël d'Olga, illustrations Véronique Deiss - L'École des loisirs, coll. Mouche, 1993
  • Olga et les traitres, illustrations de Michel Gay - L'École des loisirs, coll. Mouche, 1996
  • Olga s'inscrit au club, illustrations Michel Gay - L'École des loisirs, coll. Mouche, 1998
  • Olga va à la pêche, illustrations Michel Gay - L'École des loisirs, coll. Mouche, 1998
  • Si l'ascenseur ne s'arrêtait pas, illustrations Michel Gay - L'École des loisirs, coll. Mouche, 2000
  • Monelle et les footballeurs - L'École des loisirs, coll. Neuf, 2000
  • La Craie magique, illustrations Michel Gay - L'École des loisirs, coll. Mouche, 2000
  • Olga et les marionnettes, illustrations Michel Gay - L'École des loisirs, coll. Mouche, 2001
  • Le pique-nique des ours, illustrations Michel Gay - L'École des loisirs, 2001
  • Olga et le chewing gum magique, illustrations Michel Gay - L'École des loisirs, coll. Mouche, 2001
  • Olga fait une fête, illustrations Michel Gay - L'École des loisirs, coll. Mouche, 2002
  • Monelle et les autres - L'École des loisirs, coll. Neuf, 2002
  • Violette et la mère Noël - L'École des loisirs, coll. Mouche, 2003
  • Violette et le secret des marionnettes, illustrations Nadja - L'École des loisirs, 2004
  • Violette et la boîte de sable - L'École des loisirs, coll. Mouche, 2004
  • Olga et le decision maker - L'École des loisirs, coll. Mouche, 2004
  • Petite - L'École des loisirs, coll. Médium, 2005
  • Angleterre - L'École des loisirs, coll. Médium, 2005
  • La Cinquième saison [collectif] - L'École des loisirs, coll. Médium, 2006
  • Le grand livre d'Olga [anthologie] - L'École des loisirs, coll. Mouche, 2008
  • Je vois des choses que vous ne voyez pas, illustrations Nadja - Actes Sud-Papiers / Heyoka jeunesse, 2009
  • La Mère Noël, avec Alice Buteaud - L'École des loisirs, coll. Théâtre, 2012
  • Enfances, adolescences, ouvrage collectif, 2015

Cinéma[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Florence Rochefort, « Secrets de famille. Entretien avec Geneviève Brisac », Pages des libraires, , p. 52-53
  • Claude Combet, « Pour qui prend-on Geneviève Brisac ? », Livres-Hebdo, no 414, , p. 122
  • Nathalie Dresse, « Geneviève Brisac au combat. Entretien avec Geneviève Brisac », Lire supplément, , p. 16
  • Maguy Rayet, « Ecrire et éditer, la double vie de Geneviève Brisac. Entretien », Lectures, no 133, novembre-, p. 70-74
  • Véronique Rossignol, « Je ne fais pas de la littérature pour enfants, j'élève des tigres », Livres-Hebdo, no 675, , p. 80-81
  • Carole Dely, Niels Planel et Gérard Wormser, « Quel futur pour la littérature ? Entretien avec Geneviève Brisac », Sens public. Revue web, - lire en ligne (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Geneviève Brisac : "Le boulot de l’écrivain, c’est de comprendre ce qu’est un humain" », sur France Culture (consulté le 12 mai 2020)
  2. « "Le Chagrin d'aimer", ou la liste des rosseries de ma mère », sur Bibliobs (consulté le 12 mai 2020)
  3. http://www.trensistor.fr/2012/02/y-a-une-vie-apres-normale-n16/.
  4. « Les Filles, Gallimard, coll. « Blanche » - Site Gallimard », sur www.gallimard.fr (consulté le 24 juin 2017)
  5. http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/L-un-et-l-autre/Loin-du-Paradis Présentation sur le site de l'éditeur
  6. « BnF Catalogue général », sur Bnf.fr, Éd. de l'Olivier (Paris), (consulté le 31 juillet 2020).
  7. « Avant qu'il ne soit trop tard », Le Nouvel Observateur, 13 mars 2007
  8. Entretien avec Geneviève Brisac, 02/02/2011, "Quel futur pour la littérature ?", Sens public, http://sens-public.org/articles/813/
  9. « Décret du 13 juillet 2009 portant promotion et nomination dans l'ordre de la Légion d'honneur », sur le site de Légifrance, (consulté le 6 octobre 2014).
  10. https://www.franceinter.fr/evenement-le-prix-du-livre-inter-2013
  11. Aurélie Filippetti, « Arrêté du 16 janvier 2014 portant nomination et promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres », sur le site du ministère de la Culture et de la Communication, (consulté le 6 octobre 2014).
  12. « Nomination dans l'ordre des Arts et des Lettres janvier 2014 », site du Ministère de la culture, janvier 2014.