Sophie Audouin-Mamikonian

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sophie Audouin-Mamikonian
Description de cette image, également commentée ci-après
Sophie Audoin-Mamikonian en 2010, au Salon du livre de Paris.
Naissance (59 ans)
Saint-Jean-de-Luz, Pyrénées-Atlantiques, France
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français
Genres

Œuvres principales

Sophie Audouin-Mamikonian (née le 24 Août 1961 à Saint-Jean-de-Luz en France) est une auteure française à succès, notamment remarquée pour sa série Tara Duncan[1],[2]

Biographie[modifier | modifier le code]

Sophie Audouin-Mamikonian est née en France, le 24 Août 1961, dans une famille d'origine arménienne. Elle a grandi dans le Pays Basque français[3], où elle puise une partie des contes et légendes qui alimentent son imagination.

Sophie Audouin-Mamikonian est titulaire d'un Diplôme d'études supérieures spécialisées (DESS) en diplomatie et stratégie. Elle a d'abord travaillé en tant que rédactrice dans la publicité avant de faire éditer ses premiers ouvrages aux éditions du Seuil[4].

Elle a été faite Chevalier des Arts et des Lettres en 2014, puis Chevalier de la Légion d'Honneur en 2016[5].

Elle participe à l'association Douleurs sans frontières, présidée par le docteur Alain Serrie. Elle soutient les créations des jeunes auteurs, une volonté marquée notamment par les concours d'écriture et de dessins qu'elle proposait à ses lecteurs[6] et qui permettaient aux gagnants de voir leur création être publiée au sein d'un tome de Tara Duncan, le projet des AutresMondes de Tara Duncan, collection destinée aux jeunes auteurs publiée chez Michel Lafon[7], et ses rôles réguliers de marraine de concours d'écriture lors de différents salons du livre[8].

Depuis 2019, elle est directrice générale (CEO) de la Princess Sam Pictures, société de production, et travaille à l'adaptation de sa série Tara Duncan[9].

Famille et vie privée[modifier | modifier le code]

Sophie Audouin-Mamikonian, née Sophie Mamikonian, est l'arrière-petite-fille de Pierre Eugène Veber, dramaturge et auteur. Elle est la petite-fille de Pierre-Gilles Veber, journaliste, écrivain et scénariste français, et de Georgette Paul, auteure française d'origine arménienne. Sophie Audouin-Mamikonian est la petite nièce de Serge Veber, scénariste, et l'arrière petite-nièce de Tristan Bernard, auteur français[10],[11],[12]

Sophie Audouin-Mamikonian est prétendante au trône d'Arménie, descendante de la dynastie des Mamikonian.[13] Ce titre lui permet essentiellement de contribuer à des oeuvres caritatives à destination de la jeunesse arménienne[14].

Elle est mariée à Philippe Audouin et mère de deux filles, Diane et Marine, qui ont été ses premières lectrices et correctrices[15].

L'auteure[modifier | modifier le code]

En 1987, elle commence la rédaction de Tara Duncan[16]. Le premier tome ne sera édité qu'en 2003, lorsque les maisons d'éditions françaises acceptent de répondre aux attentes des jeunes lecteurs, notamment visibilisées par le succès d'Harry Potter.[17] La saga littéraire Tara Duncan est publiée entre 2003 et 2016, à raison d'un à deux livres par an. Elle a connu plusieurs adaptations transmédiatiques, dont une adaptation en série d'animation 2D en 2010 et un jeu vidéo en ligne[18]. La série a connu un franc succès[19] et les sorties de chaque tome constituaient un rendez-vous important pour sa communauté de lecteurs[20],[21],[17].

Les livres de Sophie Audouin-Mamikonian lui ont attiré un grand nombre de lecteurs-fans, avec lesquels elle correspond de façon régulière grâce au web[22]. Un fandom qui s'est élargi avec les différentes adaptations de la saga Tara Duncan. En 2008, son blog personnel faisait partie du top 10 des sites les plus visités en France[23].

Sophie Audouin-Mamikonian a également écrit une seconde saga de fantasy, Indiana Teller, centrée sur le thème des loups-garous.

Elle ne se cantonne pas à la littérature pour adolescents puisqu'elle a également écrit plusieurs romans pour adulte et deux albums pour enfants.[24]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Saga littéraire Tara Duncan[modifier | modifier le code]

  1. Tara Duncan, Les Sortceliers, Paris, Éditions du Seuil, 1er mai 2003, 471 p.
  2. Tara Duncan, Le livre interdit, Paris, Éditions du Seuil, 28 février 2004, 475 p.
  3. Tara Duncan, Le sceptre maudit, Paris, Éditions Flammarion, 28 octobre 2005, 381 p.
  4. Tara Duncan, Le dragon renégat, Paris, Éditions Flammarion, 18 octobre 2006, 413 p.
  5. Tara Duncan, Le continent interdit, Paris, Éditions Flammarion, 28 septembre 2007, 440 p.
  6. Tara Duncan, Dans le piège de Magister, Paris, XO Éditions, 2 octobre 2008, 509 p.
  7. Tara Duncan, L'invasion fantôme, Paris, XO Éditions, 1er octobre 2009, 400 p.
  8. Tara Duncan, L'impératrice maléfique, Paris, XO Éditions, 23 septembre 2010, 512 p.
  9. Tara Duncan, Contre la reine noire, Paris, XO Éditions, 5 septembre 2011, 512 p.
  10. Tara Duncan, Dragons contre démons, Paris, XO Éditions, 27 septembre 2012, 528 p.
  11. Tara Duncan, La guerre des planètes, Paris, XO Éditions, 19 septembre 2013, 528 p.
  12. Tara Duncan, L'ultime combat, Paris, XO Éditions, 18 septembre 2014, 560 p.
  13. La Fille de Belle, 450 ans avant Tara Duncan, Paris, La Martinière, avril 2015, 429 p.
  14. Tara et Cal, Paris, XO Éditions, 24 septembre 2015, 528 p.
  15. Dan et Célia : Les jumeaux d'AutreMonde, L'impossible Mission, Paris, XO Éditions, 6 octobre 2016, 384 p.
  16. Les AutresMondes de Tara Duncan, La danse de la licorne, Paris, Michel Lafon, 7 novembre 2013, 350 p (auteur : Thomas Mariani)

Indiana Teller[modifier | modifier le code]

  1. Indiana Teller, Lune de printemps, Paris, Éditions Michel Lafon, 10 mars 2011, 380 p.
  2. Indiana Teller, Lune d'été, Paris, Éditions Michel Lafon, 29 mars, 2012, 380 p.
  3. Indiana Teller, Lune d'automne, Paris, Éditions Michel Lafon, 14 mars 2013, 380 p.
  4. Indiana Teller, Lune d'hiver, Paris, Éditions Michel Lafon, 27 mars 2014, 380 p.

Oeuvres pour adultes[modifier | modifier le code]

  • La danse des obèses, Paris, Éditions Robert Laffont, avril 2008, 312 p. 2221108531
  • La couleur de l'âme des anges, Paris, Éditions Robert Laffont, Collection R, 5 janvier 2012, 447 p.
  • Nos destins inachevés, Paris, Éditions Michel Lafon, 18 octobre 2018, 432 p.

Oeuvres pour la jeunesse[modifier | modifier le code]

  • Clara Chocolat, L'Âne i vert cerf, Paris, Éditions Toucan Jeunesse, 2007
  • Clara Chocolat, La bande des métaphores, Paris, Éditions Toucan Jeunesse, 2007

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Par Le 27 septembre 2012 à 07h00, « Tous fous de Tara Duncan », sur leparisien.fr, (consulté le 1er juillet 2021)
  2. Prisma Média, « Sophie Audouin-Mamikonian: le conte de fées d’une vraie princesse - Gala », sur Gala.fr (consulté le 1er juillet 2021)
  3. « La princesse et la Sortcelière », Sud Ouest,‎ , p. 16-17
  4. Thierry Dussard, « Sophie Audouin-Mamikonian. Lady Saga », Le Télégramme,‎
  5. « Légion d'Honneur pour trois auteurs "jeunesse" », sur ActuaLitté.com (consulté le 1er juillet 2021)
  6. « Concours de dessin – Tara Duncan – Site officiel » (consulté le 1er juillet 2021)
  7. « Novembre 2013, première fan fiction éditée de Tara Duncan... », sur ActuaLitté.com (consulté le 1er juillet 2021)
  8. « EN BREF », La Voix du Nord,‎
  9. « Princess SAM Pictures – Film Production Company » (consulté le 1er juillet 2021)
  10. « Sophie Audouin-Mamikonian : Tara Duncan, c’est magique ! », sur France Soir.fr (consulté le 1er juillet 2021)
  11. « La petit soeur de Harry Potter dans les écoles », Le Figaro,‎
  12. Par Le 27 septembre 2012 à 07h00, « L'auteur aussi est une princesse », sur leparisien.fr, (consulté le 1er juillet 2021)
  13. C.D, « La fille d'une vraie princesse », Aujourd'hui en France,‎
  14. « Sophie Audouin-Mamikonian au salon du livre de Bondues: la maman de Tara Duncan, c’est elle! », sur La Voix du Nord (consulté le 1er juillet 2021)
  15. « Le phénomène Tara Duncan », TV Mag,‎
  16. « Les histoires d'une princesse du XXIe siècle », Ouest France,‎
  17. a et b Lucile Degoud, « La "Taramania" continue », Le Point,‎
  18. Feerik, « Tara Duncan Le Jeu », sur Jeux en ligne FEERIK GAMES, (consulté le 1er juillet 2021)
  19. Christophe Tricaud, « Rien d'interdit pour la petite Tara », La Tribune.fr,‎
  20. « Sophie Audouin-Mamikonian », La Montagne,‎ , page 8
  21. « La mère d'une drôle de sorcière en visite », Presse Océan,‎
  22. « Tous fous de Tara Duncan », Le Parisien, 27 septembre 2012.
  23. « Une journée avec Sophie Audouin-Mamikonian », Elle,‎
  24. Hervé Bertho, « Sophie Audouin-Mamikonian n'est pas un ange », Ouest-France,‎

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]