Mentor (voilier)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Mentor

Le Mentor est un voilier, dériveur ou quillard selon les versions, entièrement ouvert gréé en ketch marconi. Il a été créé à la fin des années 1970 par l'architecte Jean-Claude Meyran, et construit par le chantier naval André Stéphan de Concarneau, pour servir en école de voile, notamment pour l'UCPA et les écoles de voiles Jeunesse et Marine et les Glénans.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Bien qu'il puisse accueillir jusqu'à 10 personnes à son bord, elles trouveront facilement de quoi faire grâce aux nombreux réglages de voiles et du haubanage courant. Deux personnes expérimentées suffisent à le maîtriser.

C'est un voilier adapté à l'apprentissage de la croisière côtière.

Il est capable de supporter une grand-voile, une voile d'artimon, un foc ou un génois, et deux spinnakers, un sur chaque mât. Il est doté d'un coffre ponté sur l'avant. Le Mentor est doté d'un haubanage important ; les pataras (haubans arrières du mat d'artimon) peuvent être choqués lorsqu'ils sont sous le vent pour offrir plus de débattement à la voile.

Caractéristiques du Mentor[modifier | modifier le code]

Un Mentor au ponton

Dimensions / Tirant d'eau :

  • Longueur de la coque  8,95 m
  • Largeur  2,72 m
  • Longueur de flottaison  NC
  • Tirant d'eau  1,3 m
  • Surface de voile  33,7 m2
  • Poids  1600/1700 kg
  • Matériau  Contreplaqué quelquefois recouvert de résine époxy

Version modifiée[modifier | modifier le code]

En 1998, le centre municipal de voile de la ville de Marseille a lancé l’étude d'un Mentor modifié dans le but de pouvoir permettre son utilisation dans un cadre handisport. Cette version nommée Pythéas en hommage au navigateur marseillais a été dessinée par Eric Jean et construit par Daniel Scotto.

Grée en goélette a mâts égaux, le Pythéas se distingue notamment du Mentor par son double safran et une ouverture en milieu de plage arrière permettant l’accès de fauteuil roulants. Il en existe aujourd'hui 4 exemplaires.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

http://www.imagineoceans.org/temoignage-de-jean-riesenmey-directeur-des-bases-nautiques-de-marseille/