Alborosie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alborosie
Description de cette image, également commentée ci-après
Alborosie au festival des Eurockéennes 2008.
Informations générales
Nom de naissance Alberto D'Ascola
Naissance
Marsala, Sicile (Italie)
Activité principale auteur-compositeur-interprète
Genre musical Reggae, dancehall
Instruments Chant, guitare
guitare basse
batterie
piano
Années actives depuis 1994
Labels Greensleeves Records
Site officiel alborosiemusic.com

Alberto D'Ascola dit Alborosie (né en Sicile en 1977) est un chanteur de reggae. Il est le premier artiste italien à connaître un succès international sur la scène reggae.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alberto D'Ascola naît à Marsala en Sicile en 1977 au sein d'une famille modeste: son père est policier et sa mère, femme de ménage[1]. Peu après, la famille s'installe à Milan. Durant son adolescence, Alberto découvre la musique noire américaine, puis s'intéresse au reggae grâce à Bob Marley et à des groupes comme Culture et Burning Spear[2]. Durant les années 1990, il commence sa carrière au sein de Reggae National Tickets. Le chanteur est alors connu sous le nom de Stena[3],[4]. Le groupe réalise cinq albums et se produit en Jamaïque à l'occasion du festival Reggae Sumfest (en). Il se fait connaître grâce notamment au single Il Mondo sorti en 2000[5].

En 2001, le chanteur quitte l'Europe pour la Jamaïque et s'installe à Kingston[6]. Il a l'occasion de travailler en studio avec le producteur Jon Baker (en), enregistre ses premiers titres en solo et obtient un hit en 2006 avec le single Herbalist[5]. Son premier album solo, Soul Pirate, est édité en 2008. Il devient le premier artiste blanc à voir ses disques distribués par le label Tuff Gong[7].

En 2011, l'album 2 Times Revolution est récompensé aux MOBO Awards dans la catégorie « Best reggae album ». Sound The System, édité en 2013 par le label Greensleeves Records, est enregistré avec la participation de la chanteuse Nina Zilli, du groupe The Abyssinians et de Ky-Mani Marley[8].

Discographie[modifier | modifier le code]

Avec Reggae National Tickets[modifier | modifier le code]

En solo[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Farid Abdelouahab : « Reggae », éditions Chroniques 2014
  2. Arnaud Robert, « La dolce vita à Kingston », Le Temps,
  3. (en) Kevin Jackson, « Italian reggae star set to release sixth album », The Jamaica Observer (en),
  4. (it) Alfredo d'Agnese, « La nuova star del reggae: Alberto, cioè Alborosie », D - la Repubblica delle donne,
  5. a et b « Alborosie : Musicien et producteur de reggae italien », Evene.fr
  6. (en) Malcolm Moore, « Sicilian reggae performer wows Jamaica », The Daily Telegraph,
  7. Grégory Cimatti, « En terres promises », Le Quotidien,
  8. (en) Cecelia Campbell Livingston, « Reggae Italia - Rub-a-dub soldier », The Jamaica Observer (en),

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :