Noto Antica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Noto Antica
Netum
Neetum
(grec : Νέητον)
Porta della Montagna
Porta della Montagna
Localisation
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Sicile Province de Syracuse
Coordonnées 36° 52′ 59″ N 15° 04′ 59″ E / 36.883, 15.08336° 52′ 59″ Nord 15° 04′ 59″ Est / 36.883, 15.083  

Géolocalisation sur la carte : Italie

(Voir situation sur carte : Italie)
Noto Antica
Noto Antica

Noto antica, Netum ou Neetum (grec : Νέητον), était une importante ville antique datant du Ve siècle av. J.-C. située dans le sud de la Sicile, près des sources de la petite rivière Asinarus (Falconara) à environ 34  km au sud-ouest de Syracuse.

Son emplacement actuel est à la localité de Noto Antica (anciennement Noto Vecchio) située dans la commune moderne de Noto.

Histoire[modifier | modifier le code]

Netum aurait été fondée par Doukétios roi des Sicules vers 428 av. J.-C.. Dans traité conclu en 263 av.J.-C. entre les Romains et le roi Hieron II de Syracuse, Netum est mentionné comme une des villes laissées sous l'autorité du monarque[1]. Il n'existe aucune information motivant l'essor particulier de cette cité, mais Cicéron écrrit que Netum est foederata civitas au même rang que Messana (Messine) et Tauromenium (Taormine); au temps de Pline, la cité est au rang de « ville latine » (civitas Latinae conditionis), une faveur accordée uniquement à trois cités de l'île[2],[3],[4],[5]. Claude Ptolémée est le dernier écrivain antique qui mentionne le nom de Netum, mais il ne fait aucun doute que la ville a continué à exister au Moyen Âge , Netum est devenue « tête de vallée » pendant la domination arabe, puis à l'époque des Normands, sous Roger II de Sicile (1091) la ville avait une grande importance et devenue capitale de la province du sud de la Sicile, donna son nom au Val di Noto ; par la suite Ferdinand II d'Aragon lui attribua le titre de Civitas ingegnosa.

Victime de plusieurs séismes, celui de 1693 détruit la ville. À l'époque la ville comptait 14 416 habitants et 3 046 maisons[6]. Les habitants furent contraints à émigrer dans un autre site plus proche de la mer où il fondèrent la nouvelle ville de Noto, en 1703.

le site archéologique[modifier | modifier le code]

L'ancien site, qui est maintenant connu sous le nom de Noto Antica (anciennement Noto Vecchio), se trouve au sommet d'une colline à environ 14  km de la ville moderne et à 20  km de la côte de la mer. Il reste quelques vestiges antiques comme les murs, les nécropoles, l'amphithéâtre antique, d'un bâtiment avec une inscription grecque et un gymnase de l'époque de Hiéron II[7], ainsi que les restes de la ville plus récente détruite par le séisme de 1693.

Images[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Diodore xxiii. Exc. H. p.  502.
  2. Ciceron In Verrem iv. 2. 6, v. 22, 51
  3. Pline iii. 8. s. 14
  4. Ptolémée iii. 4. § 13
  5. Silius Italicus xiv. 268.
  6. (it) « Noto Antica », sur Notoweb.info
  7. Tommaso Fazello de Reb. Sic. iv. 2; Castell. Inscr. Sicil. p.  101

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :