Morgantina

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Vue du site.

Morgantina ou Morgantiné est un site archéologique italien, sur la commune d'Aidone en Sicile.

Fouillé par l'université de Princeton à partir de 1955, ce site est un établissement protohistorique, habité par les Sicanes puis les Sicules, eux-mêmes chassés par les Morgètes.

Hellénisée à partir du VIe siècle av. J.-C. sous l'influence des colons chalcidiens de Catane, la cité est prise par le roi sicule Doukétios qui la rase. Elle se relève sous la tyrannie de Timoléon. L'essentiel des vestiges retrouvés (agora, théâtre, maisons) date d'après cette reconstruction[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Pierre Lévêque, « Incursion dans la Sicile intérieure », Nous partons pour la Sicile, Presses universitaires de France, 1989, p. 165-176. [1]