Castiglione di Ragusa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Castiglione di Ragusa est un site archéologique occupé du VIIe siècle au IVe siècle av. J.-C.., situé sur une hauteur près du village de Castiglione, à 3 km de la ville de Raguse, chef-lieu de province, au sud-est de la Sicile.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le site de Castiglione
Les fondations du sanctuaire

Le site a été fondé au VIIe siècle par les Sicules. À partie du Ve siècle, il passe sous influence grecque. Dès le IVe siècle, il est abandonné.

Découvertes[modifier | modifier le code]

Les archéologues ont dégagé deux quartiers de l'époque sicule (VIe siècle), des restes de fortifications, les fondations d'un sanctuaire et une nécropole grecque.

Le site est connu surtout pour le Guerrier de Castiglione, un bas-relief en calcaire, représentant, d'une manière assez grossière, un guerrier à cheval. Les extrémités du bloc de calcaire, en haut, se terminent par les protomés d'un taureau et d'un sphinx. Le bas-relief porte une inscription en caractères grecs, dans le dialecte dorien[1]. Le Guerrier est conservé au musée archéologique hybléen de Raguse.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Federica Cordano, « Il Guerriero di Castiglione di Ragusa. L'epigrafe », in F. Cordano et M. Di Salvatore dir., op. cit, pp. 51-58.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Il Guerriero di Castiglione di Ragusa : Greci e Siculi nella Sicilia sud-orientale, Atti del Seminario, Milano, 15 maggio 2000, a cura di Federica Cordano e Massimo Di Salvatore (coll. « Hesperìa », 16), Roma, L'Erma di Bretschneider, 2001, 128 p., 50 ill. (ISBN 88-8265-163-0).