Lilybée

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lilybée ou Lilibeo en grec et en latin Lilybaeum était une importante base navale des Carthaginois en Sicile, c'est l'actuelle Marsala. Ce fut un emplacement stratégique lors des Guerres puniques.

C'est la seule cité qui resta aux mains des Carthaginois après l'offensive du roi grec d'Épire Pyrrhus en 278 av. J.-C. C'est de là que démarra leur reconquête de la Sicile après la mort de celui-ci.

Pendant la Première guerre punique, en 250 av. J.-C., la place forte et le port, tenus par les Carthaginois, firent l'objet d'un siège et d'un blocus par les Romains ; mais la ville était imprenable[1] et le blocus du port ne fut pas efficace à cause de l'habileté d'un marin carthaginois, Hannibal le Rhodien[2]. Après leur défaite navale de Drépane, en 249, les Romains durent renoncer au blocus de Lilybée, qui resta entre les mains des Carthaginois jusqu'à la fin de la guerre.

Occupée au Ve siècle par les Vandales puis par les Ostrogoths, la cité sera cédée vers l'an 500 par le roi ostrogoth Théodoric à sa sœur Amalafrida lors du mariage de celle-ci avec le roi vandale Thrasamund. Prise par le général Bélisaire en 535, elle devient la possession de l'Empire byzantin avant de tomber aux mains des Arabes, nouveaux maîtres de la Sicile, au IXe siècle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Bernard Combet Farnoux, Les guerres puniques (« Que sais-je ? », n° 888), Paris, PUF, 1962, p. 43.
  2. Polybe, I, 46.