Marc Bouloiseau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marc Bouloiseau
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 91 ans)
SaumurVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Marc Bouloiseau, né le à Airvault (Deux-Sèvres), décédé le à Saumur (Maine-et-Loire)[1], est un historien français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Étudiant à la Sorbonne, Marc Bouloiseau rédige, sur les conseils d'Albert Mathiez, qui lui propose en 1930 de travailler sur les biens nationaux de seconde origine, sa thèse principale sur Le Séquestre et la vente des biens des émigrés dans le district de Rouen (1792an X) — la thèse secondaire portant sur la Liste des émigrés, déportés et condamnés pour cause révolutionnaire dans le district de Rouen (1792 – an X) — qu'il soutient à Paris en 1935, avant de la publier en 1937. Docteur ès lettres, docteur en droit et sociologie judiciaire, diplômé de l'École pratique des hautes études, il est maître-assistant à la Sorbonne, avant d'enseigner à l'Université de Nice et à l'Institut d'études politiques de Paris. Il contribue au développement de l'historiographie vers les questions sociales, par « l'étude des transferts socialement différentiels des plus-values produites à l’occasion de la grande mutation révolutionnaire », selon Claude Mazauric. Professeur d'histoire de la Révolution française à l'université de Rouen, il édite les cahiers de doléances du bailliage de Rouen, puis de Gisors. Membre, puis administrateur, de la Société des études robespierristes, il est secrétaire des Annales historiques de la Révolution française de 1951 à 1959 et participe, en collaboration avec Albert Soboul et Jean Dautry, sous la direction de Georges Lefebvre, à l’édition des volumes consacrés aux discours dans les Œuvres de Maximilien Robespierre.

À partir de 1961, avec l’aide du préfet, Pierre Chaussade, l’appui de Jean Vidalenc, professeur d’histoire contemporaine à l’université de Caen (puis de Rouen après sa création en 1965) et la collaboration active du nouveau directeur des archives départementales de Seine-Maritime, François Burckard, il réunit les historiens de Rouen pour revitaliser le Comité départemental de Seine-Maritime d’histoire de la Révolution française, devenu en 1986 Comité régional de Haute-Normandie.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Les Comités de surveillance du Havre-Marat, an II-an III, Rouen, Imprimerie Albert Lainé, 1936, 39 pages
  • Le Séquestre et la vente des biens des émigrés dans le district de Rouen (1792-an X), thèse présentée pour le doctorat ès lettres devant la Faculté des lettres de Paris, Paris, M. Lavergne, 1937, XVI-379 pages
  • Les Comités de surveillance des arrondissements parisiens (diplôme de la Section des sciences historiques et philologiques de l'École des hautes études), Paris, Mellotée, 1939, 88 pages
  • Le XVIIIe siècle, révolution intellectuelle, technique et politique, 1715-1815, en collaboration avec Roland Mousnier et Ernest Labrousse, in Maurice Crouzet (dir.), Histoire générale des civilisations, tome V, Paris, PUF, 1953, 568 pages (rééd. en 1959, 1963, 1967, 1985)
  • Robespierre, PUF, collection Que sais-je ?, 1957 (rééd. en 1961, 1965, 1971, 1976, 1987)
  • Cahiers de doléances du Tiers-État du bailliage de Rouen pour les États généraux de 1789, publiés par Marc Bouloiseau, Paris, Presses universitaires de France, 1957-1960, 2 tomes, CLXVI-277 et 511 pages
  • Le Comité de salut public (1793-1795), Paris, PUF, collection Que sais-je ?, 1962, 128 pages (rééd. 1968 et 1980)
  • Étude de l'émigration et de la vente des biens des émigrés (1792-1830), instruction, sources, bibliographie, législation, tableaux, Paris, Bibliothèque nationale, Service de vente des catalogues, 1963, 179 pages
  • Cahiers de doléances du Tiers état du bailliage de Gisors (secondaire de Rouen) pour les États généraux de 1789, présentés et annotés par Marc Bouloiseau et Bernard Chéronnet, Bibliothèque nationale, 1971, 272 pages
  • Les Du Pont de Nemours, 1788-1799 : bourgeoisie et Révolution, préface de Guy Duboscq, Paris, Bibliothèque nationale, 1972, 250 pages
  • La République jacobine, 10 août 1792 - 9 thermidor an II, tome 2 de la Nouvelle histoire de la France contemporaine, Le Seuil, collection Points Histoire, 1972
  • Cahiers de doléances du Tiers État du bailliage d'Andely, secondaire de Rouen, présentés et annotés par Marc Bouloiseau et Philippe Boudin, Rouen, Archives départementales de la Seine-Maritime, Comité départemental de la Seine-Maritime pour l'histoire économique et sociale de la Révolution française, 1974, 187 pages
  • Délinquance et répression : le Tribunal correctionnel de Nice, 1800-1814, Paris, Bibliothèque nationale, coll. « Mémoires et documents », (ISBN 2-7177-1517-7)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]