Jean-Philippe Domecq

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean-Philippe Domecq
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (68 ans)
AngersVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Jean-Philippe Domecq est un romancier et essayiste français, né le 13 mai 1949 à Angers[1] (Maine-et-Loire).

Biographie[modifier | modifier le code]

Dans un souhait d'effacement de l'auteur derrière l'œuvre, Jean-Philippe Martin a pris pour pseudonyme Domecq, le nom d'un auteur imaginaire, inventé par Jorge Luis Borges. D'abord connu pour son œuvre Robespierre, derniers temps (1984), où la littérature sert d'éclairage complémentaire aux travaux des historiens spécialistes de la période, il est avant tout romancier. Il est l'auteur de deux cycles romanesques, « le Cycle des ruses de la vie », et « La Vis et le Sablier » dans lequel il explore un nouveau genre romanesque, la « métaphysique-fiction »[2].

Mais il est plus connu pour ses essais, du fait des polémiques qu'ils ont suscités, notamment son approche contestataire de ce qu'il a nommé « l'Art du Contemporain », dont il fait la critique de la critique, en alliant analyse des théories et description des attitudes que celles-ci révèlent. En résulte, dans l'esprit d'une littérature « moraliste » héritée des Provinciales ou des Caractères, une certaine Comédie de la critique qui campe à vif les milieux d'art et l'époque. C'est également le cas de sa critique de la critique littéraire française (notamment dans le Pari littéraire, paru en 1994 et logiquement passé sous silence par les critiques, puis reparu et augmenté dans Qui a peur de la littérature? en 2002). Ces deux ensembles donnent une vue sur ce qu'il appelle la Situation des esprits (entretiens avec Éric Naulleau parus en 2006) dans la culture française contemporaine[2].

Principaux écrits[modifier | modifier le code]

Romans, récits[modifier | modifier le code]

  • Robespierre, derniers temps, 1984 (Prix 1984), 2002, et 2011
  • Sirènes, sirènes 1985

- Le Cycle des ruses de la vie :

  • Antichambre, 1991, réédition en 2004
  • Le désaccord, 1996
  • Silence d'un amour, 1998
  • L'ombre de ta peau, 2001

- Cycle La Vis et le Sablier :

  • Cette rue, 2007 (Prix du roman de la Société des Gens de Lettres)
  • Le jour où le ciel s'en va, 2010 (Prix Tortoni)
  • Deuxième chambre du monde, 2017
  • Qu'est-ce que la Métaphysique Fiction ?, 2017

Essais[modifier | modifier le code]

  • Ce que nous dit la vitesse : essai [1994, 1999, 2013].
  • Trilogie de l'Art du Contemporain :
    • Artistes sans art ?, 1994, nouvelles éditions en 1999, 2005, 2009
    • Misère de l'art. Essai sur le dernier demi siècle de création, 1999, nouvelle édition en 2009
    • Une nouvelle introduction de l'art du XXe siècle, 2004*
    • Bref happening mondial, Total Ready Made, 2014, éditions en ligne Tituli
  • Le Pari littéraire, 1994, repris dans Qui a peur de la littérature ?, 2002, (Grand Prix de la Critique, décerné par l'Association internationale des critiques littéraires et le P.E.N. Club français
  • Trilogie politique:
    • La Passion du politique, 1989
    • Petit traité de métaphysique sociale, 1992
    • la liberté sans choix, 2002
  • Traité de banalistique 2004
  • Alain Robbe-Grillet?, 2005
  • La situation des esprits (art, littérature, politique, vie) : entretiens avec Éric Naulleau, 2006; nouvelle édition augmentée, 2012.
  • Cette obscure envie de perdre à gauche, 2012

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]