Friedrich Sieburg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Friedrich Sieburg
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 71 ans)
GärtringenVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Waldfriedhof Stuttgart (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Parti politique
Distinctions
Ordre du Mérite de la République fédérale d'Allemagne
Prix Annette von Droste Hülshoff (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Waldfriedhof Stuttgart, 031.jpg
Vue de la sépulture.

Friedrich Sieburg (né le 18 mai 1893 à Altena, mort à Gärtringen le 19 juillet 1964[1] est un journaliste, écrivain et critique littéraire allemand.

Il suit des études de philosophie, d'histoire, de lettres et d'économie à Heidelberg, où il a notamment pour professeurs Friedrich Gundolf et Max Weber. Friedrich Sieburg s'installe à Berlin en 1919.

En 1923, il entre à la Frankfurter Zeitung et est envoyé à Copenhague comme correspondant de ce journal.

En mai 1926, il est correspondant de la Frankfurter Zeitung à Paris. Il y restera jusqu'en 1929. C'est là qu'il publie un de ses ouvrages les plus connus : Dieu est-il français ? (Gott in Frankreich ?). Ce livre est publié par Bernard Grasset en 1930, accompagné d'une lettre à l'auteur.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Friedrich Sieburg (trad. de l'allemand par Maurice Betz, préf. Bernard Grasset), Dieu est-il français ? [« Gott in Frankreich ? »], Paris, Grasset, , 371 p. (notice BnF no FRBNF32630709)
  • Friedrich Sieburg (trad. de l'allemand par Pierre Klossowski), Sur un brise-glace soviétique : Le Malyguine, Paris, Grasset, , 239 p. (notice BnF no FRBNF31364894)
  • Friedrich Sieburg (trad. de l'allemand par Pierre Klossowski), Défense du nationalisme allemand, Paris, Grasset, , 280 p. (notice BnF no FRBNF31364885)
  • Sanin Cano, Henry de Jouvenel, Kingsley Martin et Friedrich Sieburg, Le rôle intellectuel de la presse (Cahiers), Paris, Institut international de coopération intellectuelle, , 233 p. (notice BnF no FRBNF33917730)
  • Friedrich Sieburg (trad. de l'allemand par Pierre Klossowski, préf. Michel Vovelle), Robespierre [« Robespierre, eine Biographie »], Paris, Flammarion, , 333 p. (notice BnF no FRBNF32313071)
  • Friedrich Sieburg (trad. de l'allemand par Pierre Klossowski), Le Nouveau Portugal : Portrait d'un vieux pays, Paris, Les Éditions de France, , 247 p. (notice BnF no FRBNF31364891)
  • Friedrich Sieburg (trad. de l'allemand par Maurice Betz), Visage de la France en Afrique [« Afrikanischer Frühling »], Paris, Les Éditions de France, , 335 p. (notice BnF no FRBNF34199290)
  • Friedrich Sieburg (préf. Bernard Grasset), France d'hier et de demain, Paris, Groupe "Collaboration", coll. « Les conférences du groupe "Collaboration" », , 22 p. (notice BnF no FRBNF34190467)
  • Friedrich Sieburg (trad. de l'allemand par André Cœuroy), De ma fenêtre [« Blick durhs Fenster »], Paris, Grasset, , 339 p. (notice BnF no FRBNF31364884)
  • Friedrich Sieburg (trad. de l'allemand par André Cœuroy), La Fleur d'acier : Voyage au Japon, Paris, Grasset, , 232 p. (notice BnF no FRBNF31364886)
  • Friedrich Sieburg (trad. de l'allemand par André Cœuroy, préf. Edmond Pilon), Canada-Vendée : Les lys de France, Paris, Éditions Colbert, , 190 p. (notice BnF no FRBNF34187874)
  • Friedrich Sieburg (trad. de l'allemand par George Marc), Je passais au bord de la Seine : Souvenirs, Paris, La Table ronde, , 255 p. (notice BnF no FRBNF32630712)
  • Friedrich Sieburg (trad. de l'allemand par François Ponthier), Napoléon : Les Cent-jours [« Napoleon, die Hundert Tage »], Paris, Robert Laffont, , 483 p. (notice BnF no FRBNF32539587)
  • (de) Friedrich Sieburg, Chateaubriand, Romantik und Politik [« Chateaubriand, romantique et politique »], Stuttgart, Deutsche Verlags-Anstalt, , 498 p. (notice BnF no FRBNF33174493)
  • Friedrich Sieburg (trad. de l'allemand par François Ponthier), La France de la royauté à la nation : 1789-1848 [« Im Licht und Schatten der Freiheit, Frankreich 1789-1848 »], Paris, Arthaud, , 440 p. (notice BnF no FRBNF33174500)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. [1], Friedrich Sieburg