Livermorium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Livermorium
MoscoviumLivermoriumTennessine
Po
   
 
116
Lv
 
               
               
                                   
                                   
                                                               
                                                               
   
                                           
Lv
Tableau completTableau étendu
Informations générales
Nom, symbole, numéro Livermorium, Lv, 116
Série chimique Indéterminée
Groupe, période, bloc 16, 7, p
No CAS 54100-71-9[1]
Propriétés atomiques
Masse atomique [293]
Configuration électronique [Rn] 7s2 5f14 6d10 7p4
Électrons par niveau d’énergie Peut-être[2] 2, 8, 18, 32, 32, 18, 6
Propriétés physiques
État ordinaire Présumé solide[2],[3]
Isotopes les plus stables
Iso AN Période MD Ed PD
MeV
290Lv {syn.} 7,1 ms α 10,84 286Fl
291Lv {syn.} 18 ms α 10,74 287Fl
292Lv {syn.} 18 ms α 10,66 288Fl
293Lv {syn.} 61 ms α 10,54 289Fl
Précautions
Élément radioactif
Élément radioactif
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

Le livermorium (symbole Lv) est l'élément chimique de numéro atomique 116. Il correspond à l'ununhexium de la dénomination systématique de l'IUPAC, et est encore appelé élément 116 dans la littérature. Il a été synthétisé pour la première fois en juillet 2000 par la réaction 248Cm(48Ca,3n)293Lv au Joint Institute for Nuclear Research (JINR) à Dubna, en Russie. L'IUPAC a validé son identification le 1er juin 2011[4], et lui a donné nom définitif le 30 mai 2012[5] en référence au Laboratoire national de Lawrence Livermore situé à Livermore, en Californie.

Il s'agit d'un transactinide très instable dont les quatre isotopes connus sont très radioactifs. Leur masse atomique est comprise entre 290 et 293, ce dernier nucléide ayant la période radioactive la plus longue des quatre, voisine de 60 ms. Dans le tableau périodique, il est situé sous les métaux pauvres, mais son appartenance à une série chimique n'est pas établie.

Synthèse[modifier | modifier le code]

Cet élément a été synthétisé pour la première fois le 19 juillet 2000 par l'équipe du professeur Iouri Oganessian[6], du Flerov Laboratory of Nuclear Reactions — alias FLNR, un laboratoire de l'Institut unifié de recherches nucléaires (JINR) — à Doubna, en Russie, en projetant des ions calcium 48 sur une cible de curium 248 :

48
20
Ca
+ 248
96
Cm
296
116
Lv*
293
116
Lv
+ 3 1
0
n
.

Cette réaction avait dans un premier temps été analysée comme ayant formé du 292Lv (d'où le titre de l'article publié par Oganessian et son équipe) en raison de son produit de désintégration α identifié au départ comme du 288Fl ; ce dernier fut requalifié en 289Fl, impliquant du même coup que l'isotope de livermorium observé fut nécessairement du 293Lv.

Une autre expérience a été menée en avril-mai 2001[7], aboutissant à la synthèse de deux nouveaux atomes de livermorium. Puis huit atomes de 293Lv ont été observés quatre ans plus tard, ainsi que le premier atome de 292Lv après émission de quatre neutrons[8] :

48
20
Ca
+ 248
96
Cm
296
116
Lv*
292
116
Lv
+ 4 1
0
n
.

Les observations expérimentales sont en accord avec le modèle de l'effet tunnel[9],[10].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mark Winter, « WebElements – Element 116 », The University of Sheffield & WebElements Ltd, UK,‎ (consulté le 14 décembre 2009)
  2. a et b (en) Darleane C. Hoffman, Diana M. Lee et Valeria Pershina, « Transactinide Elements and Future Elements », The Chemistry of the Actinide and Transactinide Elements,‎ , p. 1652-1752 (ISBN 978-94-007-0210-3, DOI 10.1007/978-94-007-0211-0_14, Bibcode 2011tcot.book.1652H, lire en ligne)
  3. (en) D. Bonchev et Verginia Kamenska, « Predicting the properties of the 113-120 transactinide elements », Journal of Physical Chemistry, vol. 85, no 9,‎ , p. 1177-1186 (DOI 10.1021/j150609a021, lire en ligne)
  4. (en) « IUPAC International Union of Pure and Applied Chemistry – 9 juin 2011 » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), consulté le « News: Discovery of the Elements with Atomic Number 114 and 116. » DOI:10.1351/PAC-REP-10-05-01
  5. (en) IUPAC International Union of Pure and Applied Chemistry – 30 mai 2012 « Element 114 is Named Flerovium and Element 116 is Named Livermorium »
  6. (en) Yu. Ts. Oganessian et al., « Observation of the decay of 292116 », Physical Review C, vol. 63,‎ , p. 011301 (DOI 10.1103/PhysRevC.63.011301, lire en ligne)
  7. (en) Patin et al., « Confirmed results of the 248Cm(48Ca,4n)292116 experiment » dans LLNL report (2003). Consulté le 8 juillet 2009.
  8. (en) Iouri Oganessian et al., « Measurements of cross sections and decay properties of the isotopes of elements 112, 114, and 116 produced in the fusion reactions 233,238U , 242Pu, and 248Cm+48Ca », Physical Review C, vol. 70,‎ (DOI 10.1103/PhysRevC.70.064609)
  9. (en) P. Roy Chowdhury, C. Samanta, D. N. Basu, « α decay half-lives of new superheavy elements », Phys. Rev. C, vol. 73,‎ , p. 014612 (DOI 10.1103/PhysRevC.73.014612, lire en ligne)
  10. (en) C. Samanta, P. Roy Chowdhury, D.N. Basu, « Predictions of alpha decay half lives of heavy and superheavy elements », Nucl. Phys. A, vol. 789,‎ , p. 142–154 (DOI 10.1016/j.nuclphysa.2007.04.001, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]


1  H     He
2  Li Be   B C N O F Ne
3  Na Mg   Al Si P S Cl Ar
4  K Ca   Sc Ti V Cr Mn Fe Co Ni Cu Zn Ga Ge As Se Br Kr
5  Rb Sr   Y Zr Nb Mo Tc Ru Rh Pd Ag Cd In Sn Sb Te I Xe
6  Cs Ba   La Ce Pr Nd Pm Sm Eu Gd Tb Dy Ho Er Tm Yb Lu Hf Ta W Re Os Ir Pt Au Hg Tl Pb Bi Po At Rn
7  Fr Ra   Ac Th Pa U Np Pu Am Cm Bk Cf Es Fm Md No Lr Rf Db Sg Bh Hs Mt Ds Rg Cn Nh Fl Mc Lv Ts Og
8  119 120 *    
  * 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142  


Métaux
  Alcalins  
  Alcalino-  
terreux
  Lanthanides     Métaux de  
transition
Métaux
  pauvres  
  Métal-  
loïdes
Non-
  métaux  
Halo-
  gènes  
Gaz
  nobles  
Éléments
  non classés  
Actinides
    Superactinides