Institut unifié de recherches nucléaires

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Siège du JINR à Doubna.

L'Institut unifié de recherches nucléaires[1] (en russe : Объединённый институт ядерных исследований, ОИЯИ) est un centre de recherche international de physique nucléaire situé à Doubna, en Russie, dans l'oblast de Moscou120 km au nord de la ville de Moscou).

Il a été créé le 26 mars 1956 à partir de deux instituts de l'Académie russe des sciences.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Cyclotron de l'institut en 1957.

En 2010, environ 5 500 personnes y travaillent quotidiennement, ainsi que 1 200 chercheurs dont un millier de PhDs des dix-huit autres États membres[2] ainsi que des scientifiques de renom venant des États-Unis, d'Allemagne, de Suisse, de France et d'Italie.

L'Institut compte en 2010 neuf laboratoires et un centre universitaire :

  1. Laboratoire de Physique théorique Bogoliubov (LPTB) : physique théorique,
  2. JINR Laboratoire de physique des particules (LPP) : physique des particules,
  3. Laboratoire des hautes énergies Veksler et Baldin (VBLHE) : phénomènes relativistes,
  4. Flerov Laboratory of Nuclear Reactions (FLNR) : physique des ions lourds,
  5. Frank Laboratory of Neutron Physics (FLNP) : physique des neutrons,
  6. JINR Laboratory of Information Technologies (LIT) : technologie de l'information.
  7. Dzhelepov Laboratory of Nuclear Problems (DLNP) : effets des radiations,
  8. JINR Laboratory of Radiation Biology (LRB) : recherches radiobiologiques,
  9. JINR University Centre (UC) : centre universitaire.

Il dispose d'un équipement particulièrement performant, notamment :

Le JINR s'est notamment illustré en 1960 avec la découverte de l'hypéron antisigma moins, puis avec les premières synthèses des éléments 104 (1964), 106 (1974, en concurrence avec le Laboratoire national de Lawrence Livermore (LLNL) américain), 114 (1999), 116 (2001), 113 (2004, en collaboration avec le LLNL), 115 (2005, en collaboration avec le LLNL), 118 (2006, en collaboration avec le LLNL) et 117 (2010).

Notes[modifier | modifier le code]