Dénomination systématique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La dénomination systématique est la règle de dénomination des éléments chimiques nouvellement synthétisés ou n'ayant pas encore été synthétisés, leur attribuant un nom et un symbole temporaires. En chimie, un élément transuranien (éléments dont le nombre atomique est supérieur à 92) reçoit un nom vernaculaire et un symbole seulement après que sa synthèse a été confirmée. Dans certains cas, cette confirmation peut être longue et entraîner de nombreuses controverses (en). Afin de parler de ces éléments sans ambiguïté, l'Union internationale de chimie pure et appliquée (UICPA) utilise plusieurs règles pour assigner un nom et un symbole systématiques et temporaires pour chacun de ces éléments. Cette approche de dénomination prit ses origines dans la Nomenclature des molécules organiques.

Les règles de l'UICPA[modifier | modifier le code]

Chiffre Racine Symbole
0 nil n
1 un u
2 b(i) b
3 tr(i) t
4 quad q
5 pent p
6 hex h
7 sept s
8 oct o
9 en(n) e

Le nom temporaire est dérivé systématiquement du numéro atomique de l'élément. Chaque chiffre est traduit en une « racine numérique » en accord avec la table ci-contre. Les racines sont concaténées et le nom complet est terminé par -ium. Plusieurs de ces racines sont latines et d'autres grecques, la raison de ces origines différentes est d'éviter 2 racines commençant par la même lettre. Il y a cependant 2 règles sandhi pour éviter certains noms trop "barbares".

  • Si bi ou tri est suivi de la fin ium (par exemple si le dernier chiffre est 2 ou 3), le résultat sera '-bium' ou '-trium' et non 'biium' ou '-triium'.
  • Si enn est suivi par nil (par exemple pour la séquence -90-), le résultat est '-ennil-' et non -'ennnil-'.

Le symbole est systématiquement formé par la première lettre de chaque racine utilisée.

Tous les éléments ayant un numéro atomique au-dessous de 112 (inclus) ont un nom et un symbole transuranien permanent, il est donc recommandé d'utiliser la dénomination systématique seulement pour les éléments ayant un numéro atomique de 113 ou plus. En pratique, ces éléments sont juste nommés par leur symbole.

Exemples
Numéro Racines numériques Nom Symbole
119 un + un + enn + ium ununennium Uue
123 un + bi + tr + ium unbitrium Ubt
208 bi + nil + oct + ium biniloctium Bno

Note: Ces exemples montrent des éléments conjecturés. Pour le moment (7 février 2012), Ununoctium, l'élément 118, est l'élément ayant le plus grand numéro atomique dont l'existence a été prouvée.

Liens externes[modifier | modifier le code]