Fermium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fermium
EinsteiniumFermiumMendélévium
Er
   
 
100
Fm
 
               
               
                                   
                                   
                                                               
                                                               
   
                                           
Fm
?
Tableau completTableau étendu
Informations générales
Nom, symbole, numéro Fermium, Fm, 100
Série chimique Actinides
Groupe, période, bloc L/A, 7, f
Couleur Peut-être argenté ou gris métal
No CAS 7440-72-4[1]
Propriétés atomiques
Masse atomique 257 u
Configuration électronique [Rn] 7s2 5f12
Électrons par niveau d’énergie 2, 8, 18, 32, 30, 8, 2
Propriétés physiques
État ordinaire Solide
Point de fusion 1 527 °C[2]
Énergies d’ionisation[3]
1re : 6,50 eV
Isotopes les plus stables
Iso AN Période MD Ed PD
MeV
Précautions
Élément radioactif
Élément radioactif
Unités du SI & CNTP, sauf indication contraire.

Le fermium est l'élément chimique de numéro atomique 100, de symbole Fm. Il est nommé en l'honneur du physicien italien Enrico Fermi[4].

Propriétés[modifier | modifier le code]

Alliage d'ytterbium avec 4×10−5 (en masse) de fermium.

C'est un élément métallique transuranien hautement radioactif qui fait partie des actinides. Il est produit lors du bombardement de plutonium avec des neutrons. Seule une petite quantité de cet élément a été synthétisée. De ce fait, on ne sait encore que peu de choses de ses propriétés chimiques.

Isotopes[modifier | modifier le code]

À ce jour on a découvert dix-sept isotopes. Le plus stable est le fermium 257 avec une demi-vie de 100,5 jours. Le 253Fm a une demi-vie de 3 jours, le 252Fm, 25,39 heures, le 255Fm, 20,07 heures. Tous les autres ont des demi-vies de moins de 5 heures dont la majorité ne dépassent pas trois minutes.

Découverte[modifier | modifier le code]

Le fermium fut découvert par l'équipe d'Albert Ghiorso en 1952. Elle mit en évidence la présence de 255Fm dans les retombées de l'explosion de la première bombe à hydrogène. Cet isotope avait été créé par combinaison de l'uranium 238 et de 17 neutrons sous l'effet du flux neutronique intense.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Base de données Chemical Abstracts interrogée via SciFinder Web le 15 décembre 2009 (résultats de la recherche)
  2. (en) David R. Lide, CRC Handbook of Chemistry and Physics, CRC Press Inc, , 90e éd., 2804 p., Relié (ISBN 978-1-420-09084-0)
  3. (en) David R. Lide, CRC Handbook of Chemistry and Physics, CRC, , 89e éd., p. 10-203
  4. Description du fermium sur webelements.com, consulté le 04/02/2015

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]


1  H     He
2  Li Be   B C N O F Ne
3  Na Mg   Al Si P S Cl Ar
4  K Ca   Sc Ti V Cr Mn Fe Co Ni Cu Zn Ga Ge As Se Br Kr
5  Rb Sr   Y Zr Nb Mo Tc Ru Rh Pd Ag Cd In Sn Sb Te I Xe
6  Cs Ba   La Ce Pr Nd Pm Sm Eu Gd Tb Dy Ho Er Tm Yb Lu Hf Ta W Re Os Ir Pt Au Hg Tl Pb Bi Po At Rn
7  Fr Ra   Ac Th Pa U Np Pu Am Cm Bk Cf Es Fm Md No Lr Rf Db Sg Bh Hs Mt Ds Rg Cn Nh Fl Mc Lv Ts Og
8  119 120 *    
  * 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142  


Métaux
  Alcalins  
  Alcalino-  
terreux
  Lanthanides     Métaux de  
transition
Métaux
  pauvres  
  Métal-  
loïdes
Non-
  métaux  
Halo-
  gènes  
Gaz
  nobles  
Éléments
  non classés  
Actinides
    Superactinides