Groupe du tableau périodique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un groupe du tableau périodique comprend les éléments chimiques d'une même colonne du tableau périodique. Le tableau standard est constitué de 18 groupes, tandis que les colonnes contenant les éléments du bloc f ne sont pas numérotées. Les électrons de valence des éléments d'un même groupe partagent la même configuration électronique, ce qui leur confère des propriétés chimiques et physiques semblables.

Il existe trois systèmes de numérotation des groupes. Le système moderne de numérotation de 1 à 18 est recommandé par l'IUPAC. Il remplace deux systèmes plus anciens qui prêtaient mutuellement à confusion. Les groupes peuvent également être désignés par le nom de leur élément le plus léger, voire par des noms d'usage, certains approuvés par l'IUPAC mais qui tendent cependant pour la plupart à tomber en désuétude en français, contrairement à l'anglais.

Numérotations CAS et IUPAC[modifier | modifier le code]

La préconisation de l'IUPAC est d'utilisation une numérotation de 1 à 18, en remplacement des deux systèmes en chiffres romains utilisé l'un en Amérique du Nord (système CAS) et l'autre en Europe (ancien IUPAC). Ces deux systèmes utilisaient une combinaison d'un nombre allant jusqu'à VIII et d'une lettre A ou B. Le nombre indiquait plus ou moins l'état d'oxydation le plus élevé sur la colonne. Il était croissant de gauche à droite, une fois sur la moitié gauche du tableau et une fois sur la moitié droite du tableau, avec une irrégularité au niveau des métaux de transition. Ces deux systèmes différaient en revanche dans l'usage qu'ils faisaient de la lettre. Dans l'ancien système IUPAC, la lettre A était employée à gauche et la lettre B à droite du tableau, tandis que, dans le système CAS, la lettre B était employée pour les éléments de transition (bloc d) et la lettre A pour les autres (bloc s et bloc p). Le nouveau système numérote simplement les groupes de 1 à 18 de gauche à droite. Il a été proposé en 1985 pour commentaires[1], et a été intégré à l'édition 1990 de la Nomenclature de chimie inorganique de l'IUPAC[2].

IUPAC actuel Ancien IUPAC
(Europe)
Système CAS
(Amérique du Nord)
Nom d'usage Nom par élément[a] Remarque
Groupe 1 IA IA Métaux alcalins Colonne de l'hydrogène (ou du lithium) L'hydrogène, qui se trouve dans cette colonne, n'est pas considéré comme un métal alcalin.
Groupe 2 IIA IIA Métaux alcalino-terreux Colonne du béryllium
Groupe 3 IIIA IIIB Colonne du scandium La composition de ce groupe varie selon les auteurs : si les éléments des deux premières périodes sont toujours le scandium et l'yttrium, ceux des deux suivantes sont ou bien le lutécium et le lawrencium, ou bien le lanthane et l'actinium.
Groupe 4 IVA IVB Colonne du titane
Groupe 5 VA VB Colonne du vanadium
Groupe 6 VIA VIB Colonne du chrome
Groupe 7 VIIA VIIB Colonne du manganèse
Groupe 8 VIII VIIIB Colonne du fer
Groupe 9 VIII VIIIB Colonne du cobalt
Groupe 10 VIII VIIIB Colonne du nickel
Groupe 11 IB IB Colonne du cuivre
Groupe 12 IIB IIB Colonne du zinc
Groupe 13 IIIB IIIA Colonne du bore
Groupe 14 IVB IVA Cristallogènes Colonne du carbone Le terme cristallogène est tombé en désuétude
Groupe 15 VB VA Pnictogènes Colonne de l'azote Le terme pnictogène est approuvé par l'IUPAC mais est peu employé
Groupe 16 VIB VIA Chalcogènes Colonne de l'oxygène Le terme chalcogène est approuvé par l'IUPAC mais est peu employé
Groupe 17 VIIB VIIA Halogènes Colonne du fluor Le terme halogène est très employé et se confond avec la famille homonyme
Groupe 18 O VIIIA Gaz nobles Colonne de l'hélium (ou du néon) Le terme gaz noble est très employé et se confond avec la famille homonyme

Références[modifier | modifier le code]

  1. Ces dénominations en forme de périphrase demeurent rares.
  1. (en) E. Fluck, « New notations in the periodic table », Pure and Applied Chemistry, vol. 60, no 3,‎ , p. 1365-3075 (DOI 10.1351/pac198860030431, lire en ligne)
  2. (en) G. J. Leigh, Nomenclature of Inorganic Chemistry – Recommendations 1990, Blackwell Science, 1990. (ISBN 0-632-02494-1)