Lipide A

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Structure typique du lipide A d'E. coli[1].

Le lipide A est un constituant lipidique d'une endotoxine responsable de la toxicité des bactéries à Gram négatif. Il forme la plus interne des trois régions de la molécule de lipopolysaccharide (LPS, ou endotoxine), et sa nature hydrophobe lui permet d'ancrer le LPS à la membrane externe[2]. Bien que ses effets toxiques puissent être particulièrement néfastes, la détection de lipide A par le système immunitaire humain peut s'avérer déterminante pour la réponse immunitaire aux infections à Gram négatif et la réussite de cette réponse[3].

La capacité du LPS à déclencher une réponse immunitaire réside essentiellement au niveau du lipide A. C'est un stimulant très puissant du système immunitaire, dont il active les cellules (monocytes, macrophages) à des concentrations de quelques picogrammes par millilitre.

À concentration élevée dans l'organisme au cours d'une infection à Gram négatif, il peut déclencher un syndrome de réponse inflammatoire systémique causant un état de choc pouvant entraîner la mort.

Le lipide A consiste en deux résidus glucosamine liés à des acides gras et contenant normalement un groupe phosphate sur chaque ose[1].

On considère que la structure optimale pour l'activation du système immunitaire contient six résidus d'acides gras. Quatre d'entre eux sont liés directement aux résidus glucosamine et ont des chaînes aliphatiques β-hydroxylées longues de 10 à 16 atomes de carbone. Deux résidus d'acides gras supplémentaires sont souvent liés aux groupes β-hydroxy. Le lipide A d’Escherichia coli, par exemple, possède quatre chaînes d'acide gras hydroxylées en C14 liées aux résidus glucosamine et deux chaînes supplémentaires en C12 et C14 liées aux groupes hydroxy[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) Raetz, Christian R. H.; Guan, Ziqiang; Ingram, Brian O.; Six, David A.; Song, Feng; Wang, Xiaoyuan; Zhao, Jinshi, « Discovery of new biosynthetic pathways: the lipid A story », Journal of Lipid Research,‎ , S103–S108
  2. (en) Raetz C, Whitfield C, « Lipopolysaccharide endotoxins », Annu Rev Biochem, vol. 71, no 1,‎ , p. 635–700 (PMID 12045108, PMCID 2569852, DOI 10.1146/annurev.biochem.71.110601.135414, lire en ligne [abstract])
  3. (en) Tzeng YL, Datta A, Kolli VK, Carlson RW, Stephens DS, « Endotoxin of Neisseria meningitidis composed only of intact lipid A: inactivation of the meningococcal 3-deoxy-D-manno-octulosonic acid transferase », J. Bacteriol., vol. 184, no 9,‎ , p. 2379–88 (PMID 11948150, PMCID 134985, DOI 10.1128/JB.184.9.2379-2388.2002, lire en ligne)