Lysophosphatidylsérine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une lysophosphatidylsérine est un phospholipide issu de l'hydrolyse d'un résidu d'acide gras d'une phosphatidylsérine.

Chez de nombreux organismes, les lysophosphatidylsérines activent les TLR2, des protéines membranaires du système immunitaire inné, mais n'agiraient pas sur les leucocytes sains[1]. Elles accroissent également le transport du glucose par le sang en réduisant la glycémie sans agir sur le taux d'insuline[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Kyoung Sun Park, Ha Young Lee, Mi-Kyoung Kim, Eun Ha Shin, Yoe-Sik Bae, « Lysophosphatidylserine stimulates leukemic cells but not normal leukocytes », Biochemical and Biophysical Research Communications, vol. 333, no 2,‎ , p. 353-358 (lire en ligne) DOI:10.1016/j.bbrc.2005.05.109 PMID 15946646
  2. (en) Kyungmoo Yea, Jaeyoon Kim, Seyoung Lim, Taewan Kwon, Ho Seon Park, Kyong Soo Park, Pann-Ghill Suh, Sung Ho Ryu, « Lysophosphatidylserine regulates blood glucose by enhancing glucose transport in myotubes and adipocytes », Biochemical and Biophysical Research Communications, vol. 378, no 4,‎ , p. 783-788 (lire en ligne) DOI:10.1016/j.bbrc.2008.11.122 PMID 19063864