J'aime (Facebook)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Like (Facebook))

Graphique du bouton « J'aime » de Facebook.
L'actuel bouton j'aime de Facebook.

Le j'aime (en anglais : like) de Facebook est un bouton j'aime qui permet à un utilisateur de manifester son intérêt pour un contenu du site (page personnelle, commentaire ou post).

Historique[modifier | modifier le code]

Ancien bouton j'aime de Facebook.

Le bouton j'aime de Facebook a été exporté dès sur la plupart des sites web publiant du contenu, afin de créer un lien entre le contenu en question et l'utilisateur, qui peut ainsi partager ses « j'aime » externes avec sa communauté Facebook[1].

En 2016, Facebook lance une extension de son bouton j'aime avec 5 nouvelles émoticônes permettant aux utilisateurs de partager leur humeur sur chaque publication postée sur le réseau social. L'humeur « énervé » (Grrr) est un équivalent du bouton je n'aime pas qui n'existe pas sur Facebook. Un bouton de remerciement en forme de fleur faisait à l'origine partie de la mise à jour, mais fut par la suite retiré.

Le , durant la pandémie de Covid-19, un émoticône « Solidaire » représentant un personnage faisant un câlin à un cœur est ajouté sur la plateforme.

Critiques[modifier | modifier le code]

Ce bouton a souvent été comparé à un pixel espion, du fait du suivi de l'activité des utilisateurs, qui entraîne une publicité ciblée — comme le ciblage comportemental — combinée à des données personnelles. Ceci peut être considéré comme une violation de la sécurité du navigateur ainsi que de celle d'Internet[2],[3],[4],[5],[6].

Dans la culture[modifier | modifier le code]

En Amérique latine, l'organisation non gouvernementale TECHO a utilisé un dérivé du bouton j'aime de Facebook dans leurs campagnes, comme symbole de l'insatisfaction envers la pauvreté et le logement déplorable dans les bidonvilles[7].

Aspects juridiques[modifier | modifier le code]

La Cour européenne de justice, saisie par un tribunal allemand sur la base de la directive européenne de 1995 sur la protection des données antérieure au RGPD, a estimé que « le gestionnaire d’un site Internet équipé du bouton j'aime de Facebook peut être conjointement responsable, avec Facebook, de la collecte et de la transmission à Facebook des données à caractère personnel des visiteurs de son site »[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Qu'est-ce qu'un bouton J'aime ? », sur Facebook (consulté le 18 novembre 2013).
  2. (en) « Facebook privacy probed over 'like,' invitations », sur CBC News, (consulté le 18 novembre 2013).
  3. (en) Chloé Albanesius, « German Agencies Banned From Using Facebook, 'Like' Button », PC Magazine,‎ (lire en ligne).
  4. (en) Jamie Zawinski, « Surprise! Facebook doesn't like privacy countermeasures », sur jwz.org, (consulté le 18 novembre 2013).
  5. (en) Declan McCullagh, « Facebook 'Like' button draws privacy scrutiny », sur CNET News, (consulté le 18 novembre 2013).
  6. (en) Arnold Roosendaal, « Facebook Tracks and Traces Everyone: Like This! », sur Social Science Research Network, (consulté le 18 novembre 2013).
  7. [vidéo] (mul) « No me gusta », sur Vimeo, (consulté le 18 novembre 2013).
  8. https://www.euractiv.fr/section/justice-affaires-interieures/news/la-cej-encadre-lutilisation-par-les-sites-du-bouton-jaime-de-facebook/

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :