Lauren Southern

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lauren Southern
Lauren Southern Winnipeg Alternative Media 2015b (cropped).jpg

Lauren Southern en 2015.

Biographie
Naissance
Nationalité
Domicile
Formation
Activité
Autres informations
Parti politique
Site web

Lauren Cherie Southern[1] (née en 1995[2]) est une militante politique d'extrême droite[3], personnalité médiatique et auteure libertarienne[4],[5],[6]. Lauren Southern est née à Surrey, en Colombie-Britannique et vit à Langley[7].

En 2015, le Parti libertarien du Canada retire l'investiture à Lauren Southern pour les élections canadiennes de 2015[8]. Après un tollé général, Southern est finalement réinvestie[9].

Southern est journaliste chez The Rebel Media, média en ligne canadien[10]. Elle a étudié les sciences politiques à l'Université de la Vallée de Fraser mais n'a complété que deux ans d'études et n'a pas reçu de diplôme[11].

Controverse[modifier | modifier le code]

En mars 2016, à Vancouver, Southern est aspergée d'urine alors qu'elle débat avec des manifestantes féministes[12]. L'incident se produit après que Southern ait dit qu'il existait seulement deux sexes[13].

En juillet 2017, la figure de l'Alt-right est bloquée au canal de Suez par les autorités égyptiennes. Southern se trouvait sur le navire C-Star[14], affrété par les groupuscules d'extrême droite Génération identitaire et Defend Europe. Ce chalutier est destiné à chasser les migrants de Méditerranée[15].

En mars 2018, récemment revenue d’Afrique du Sud où elle a tourné un reportage sur les meurtres de fermiers blancs, Southern se voit refuser l'entrée au Royaume-Uni et est placée en centre de rétention près de Calais[16].

Publications[modifier | modifier le code]

  • (en) Barbarians: How Baby Boomers, Immigrants, and Islam Screwed My Generation, 90 p., Éditeur : CreateSpace Independent Publishing Platform, 2016

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Twitter », Mobile.twitter.com, (consulté le 1er juillet 2016)
  2. Giuseppe De Lorenzo: Lauren Southern. In: il Giornale, 2017/05/19.
  3. « À bord du C-Star, des activistes d'extrême droite venus de toute l'Europe », FIGARO,‎ (lire en ligne)
  4. Constantine Nolan, « Lauren Southern and Cathy Young: Is Hate Speech Free Speech? », The Michigan Review,
  5. Marisa Kabas, « Meet the Canadian college student who's about to be the next enemy of the feminist movement », The Daily Dot,
  6. « Lauren Southern »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), The Rebel, therebel.media
  7. « Lauren Southern | Libertarian Party of Canada | Home », Libertarian.ca,
  8. Allum Bokhari, « Canadian Libertarians in Revolt After Party Leadership Suspends Anti-Feminist Candidate Lauren Southern », Breitbart News Network,
  9. (en-US) « Lauren Southern Reinstated as Libertarian Candidate », Breitbart,‎ (lire en ligne)
  10. « Lauren Southern - The Rebel »(ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Therebel.media (consulté le 1er juillet 2016)
  11. (en) Matthew Claxton, « Langley post-secondary student runs as Libertarian - News », Langley Advance,‎ (lire en ligne[archive du ])
  12. Mike Raptis, « Activist accused of pouring bottle of urine on Rebel reporter during ‘anti-fascist’ rally in Vancouver », sur National Post, (consulté le 21 mai 2016)
  13. Natasha Christian, « Protester pours urine on journalist for 'hateful' comments », sur Yahoo7, (consulté le 21 mai 2016)
  14. (en-GB) « Far-right activists stopped as they try to block refugee rescue in the Mediterranean », The Independent,‎ (lire en ligne)
  15. « Méditerranée : que sait-on du C-star, ce navire loué par des militants d'extrême droite anti-migrants ? », LCI,‎ (lire en ligne)
  16. « Lauren Southern detained at Calais: Right wing Canadian activist banned from entering UK », sur standard.co.uk,

Liens externes[modifier | modifier le code]