Laubrières

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Laubrières
Laubrières
Église Saint-François-et-Saint-Pierre.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Arrondissement Château-Gontier
Canton Cossé-le-Vivien
Intercommunalité Communauté de communes du Pays de Craon
Maire
Mandat
Colette Bréhin
2014-2020
Code postal 53540
Code commune 53128
Démographie
Gentilé Laubertins
Population
municipale
350 hab. (2016 en augmentation de 9,72 % par rapport à 2011)
Densité 42 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 56′ 30″ nord, 1° 05′ 03″ ouest
Altitude Min. 59 m
Max. 96 m
Superficie 8,31 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte administrative de la Mayenne
City locator 14.svg
Laubrières

Géolocalisation sur la carte : Mayenne

Voir sur la carte topographique de la Mayenne
City locator 14.svg
Laubrières

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Laubrières

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Laubrières

Laubrières est une commune française, située dans le département de la Mayenne en région Pays de la Loire, peuplée de 350 habitants[Note 1] (les Laubertins).

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est au nord-ouest de la Mayenne angevine. Son bourg est à 13 km à l'est de La Guerche-de-Bretagne, à 14 km à l'ouest de Cossé-le-Vivien, à 14 km au sud d'Argentré-du-Plessis, à 15 km au nord-ouest de Craon et à 29 km au sud-ouest de Laval[1].

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Laubrières[2]
Cuillé Saint-Poix Saint-Poix,
Méral
Gastines Laubrières[2] Méral
Gastines,
Ballots
Ballots Méral,
Ballots

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme semble issu de l'ancien français *aubrière, « endroit planté d'arbres, d'arbrisseaux »[3].

François Lefèvre de l'Aubrières fit don de la chapelle de son domaine de la Cour pour servir d'église à la nouvelle paroisse au début du XVIIIe siècle[4][réf. à confirmer].

Histoire[modifier | modifier le code]

Au Moyen Âge et sous l'Ancien Régime, Laubrières dépendait de la sénéchaussée d'Angers.

Créée à partir de celle de Méral[4][réf. à confirmer], la paroisse de Laubrières relevait du diocèse d'Angers.

Depuis la création du département de la Mayenne, Laubrières qui est dans le Haut-Anjou, fait partie de la Mayenne angevine.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1995 2008 Fernand Soutif    
mars 2008[5] En cours Colette Bréhin[6]   Secrétaire comptable


Le conseil municipal est composé de onze membres dont le maire et trois adjoints[6].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[8].

En 2016, la commune comptait 350 habitants[Note 2], en augmentation de 9,72 % par rapport à 2011 (Mayenne : +0,21 %, France hors Mayotte : +2,44 %). Laubrières a compté jusqu'à 536 habitants en 1851.

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
427375404442434436470511536
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
503488490492512491491503521
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
486473459419401409409414404
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
426400365317292248290319350
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Château de la Cour.

Activité, label et manifestations[modifier | modifier le code]

Label[modifier | modifier le code]

La commune est une ville fleurie (deux fleurs) au concours des villes et villages fleuris[11].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Joseph Maillard (1822-1897), prêtre historien, curé de la paroisse en 1865.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2016.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Distances routières les plus courtes selon Viamichelin.fr
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  3. Ernest Nègre, Toponymie générale de la France, t. 2 : Formations non romanes ; formations dialectales, Genève, (lire en ligne), p. 1203
  4. a et b « Site de la communauté de communes de la Région de Cossé-le-Vivien - Laubrières » (consulté le 21 septembre 2012)
  5. Liste des maires de la Mayenne actualisée au 16 septembre 2009, site de la préfecture de la Mayenne, consulté le 19 septembre 2009
  6. a et b Réélection 2014 : « Laubrières (53540) - Municipales 2014 », sur elections.ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 11 mai 2014)
  7. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  11. « Palmarès du concours des villes et villages fleuris - Laubrières » (consulté le 22 février 2014)