Canton de Cossé-le-Vivien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Canton de Cossé-le-Vivien
Canton de Cossé-le-Vivien
Situation du canton de Cossé-le-Vivien dans le département de Mayenne.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Pays de la Loire
Département Mayenne
Arrondissement(s) Château-Gontier
Bureau centralisateur Cossé-le-Vivien
Conseillers
départementaux
Élisabeth Doineau
Christophe Langouët
2015-2021
Code canton 53 04
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification 1 13 brumaire an X[2],[3]
(4 novembre 1801)
Modification 2 22 mars 2015[4]
Démographie
Population 21 688 hab. (2016)
Densité 41 hab./km2
Géographie
Superficie 524,41 km2
Subdivisions
Communes 29

Le canton de Cossé-le-Vivien est un canton français situé dans le département de la Mayenne et la région Pays de la Loire.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ce canton est organisé autour de Cossé-le-Vivien dans l'arrondissement de Château-Gontier. Son altitude varie de 20 m (Renazé) à 116 m (Courbeveille).

Le canton de Cossé-le-Vivien est situé dans le sud-Mayenne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au Moyen Âge puis sous l'Ancien Régime, le territoire cantonal faisait partie du fief de la baronnie angevine de Craon, dépendait de la sénéchaussée principale d'Angers et du pays d'élection de Château-Gontier.

Par décret du 21 février 2014, le nombre de cantons du département est divisé par deux, avec mise en application aux élections départementales de mars 2015. Le canton de Cossé-le-Vivien est conservé et s'agrandit. Il passe de 11 à 29 communes[4].

Représentation[modifier | modifier le code]

Représentation avant 2015[modifier | modifier le code]

Liste des conseillers généraux
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1842 François Guérin-Roussardière   Maître de forges
propriétaire à Quelaines
ancien membre du conseil général de Maine-et-Loire
1842 1848 Alexandre-Jean Fournier Républicain Avocat
maire de Château-Gontier en 1860
Elu en 1867 dans le Canton de Château-Gontier
1848 1875
(décès)[5]
Aimé-Louis Rébillard   Notaire à Cossé-le-Vivien (1822-1853)
1875[6] 1877 Frédéric Houtin Républicain Notaire à Cossé-le-Vivien
1877 1895 Charles de Bodard de La Jacopière Droite Propriétaire
maire de Cossé-le-Vivien
1895 1901 Charles-Pierre Hesteau Républicain Agriculteur à Cossé-le-Vivien
1901 1919 Jules Richard Conservateur Archiviste-paléographe
ancien archiviste du Pas-de-Calais
Maire de Cossé-le-Vivien
1919 1925 Léonard Rocheron RG Percepteur à Cossé-le-Vivien
1925 1940 Pierre-Clément Pichot Républicain Huissier-audiencier au tribunal de Laval
maire de Gastines
Nommé conseiller départemental en 1943[7]
1945 1949 Auguste Guyon SE Agriculteur à Cosmes
1949 1973 Victor Priou RPF puis
ARS puis
CNIP
Cultivateur
député (1951-1958)
maire de Peuton
1973 2004 Henri de Gastines RPR puis UMP Agriculteur
député (1968-2002)
maire de Craon
2004 2015 Claude Boiteux DVD Enseignant
Maire de Saint-Poix

Le canton participe à l'élection du député de la deuxième circonscription de la Mayenne.

Représentation à partir de 2015[modifier | modifier le code]

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Élisabeth Doineau   UDI Sénatrice (depuis 2014), conseillère municipale de La Rouaudière, ancienne conseillère générale du canton de Saint-Aignan-sur-Roë (2001-2015)
2015 en cours Christophe Langouët   DVD Cadre d'éducation, maire de Cossé-le-Vivien (depuis 2014)

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Élisabeth Doineau et Christophe Langouët (Union de la Droite, 50,59 %) et Marie-Christine de La Morinière et Paul Le Morvan (FN, 21,58 %). Le taux de participation est de 48,59 % (7 555 votants sur 15 549 inscrits)[8] contre 50,77 % au niveau départemental[9] et 50,17 % au niveau national[10]. Au second tour, Élisabeth Doineau et Christophe Langouët (Union de la Droite) sont élus avec 74,23 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 47,48 % (5 103 voix pour 7 382 votants et 15 549 inscrits)[11].

Christophe Langouët fait partie du groupe LREM au conseil départemental de la Mayenne[12].

Composition[modifier | modifier le code]

Composition avant 2015[modifier | modifier le code]

Situation du canton avant 2015.

Le canton de Cossé-le-Vivien comptait 9 193 habitants en 2012 (population municipale) et regroupait onze communes :

À la suite du redécoupage des cantons pour 2015, les communes, à l'exception de Peuton, sont rattachées au nouveau canton de Cossé-le-Vivien auquel s'ajoutent dix-neuf communes. Peuton est intégré au canton de Château-Gontier.

Anciennes communes[modifier | modifier le code]

La commune de Saint-Gault s'associe le 1er janvier 1973 à Quelaines. Le 1er décembre 1988, la fusion devient totale, faisant ainsi de Saint-Gault la seule commune supprimée, depuis 1795, incluse dans le territoire du canton de Cossé-le-Vivien antérieur à 2015[13]. La commune prend alors le nom de Quelaines-Saint-Gault.

Auparavant, en 1865, la commune d'Origné est créée par prélèvement sur les territoires de Houssay, Nuillé-sur-Vicoin et Quelaines.

Composition depuis 2015[modifier | modifier le code]

Le canton de Cossé-le-Vivien comprend vingt-neuf communes entières[4] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Cossé-le-Vivien
(bureau centralisateur)
53077 CC du Pays de Craon 3 098 (2016)
Astillé 53011 CC du Pays de Craon 866 (2016)
Athée 53012 CC du Pays de Craon 497 (2016)
Ballots 53018 CC du Pays de Craon 1 275 (2016)
La Boissière 53033 CC du Pays de Craon 114 (2016)
Brains-sur-les-Marches 53041 CC du Pays de Craon 265 (2016)
La Chapelle-Craonnaise 53058 CC du Pays de Craon 346 (2016)
Congrier 53073 CC du Pays de Craon 904 (2016)
Cosmes 53075 CC du Pays de Craon 287 (2016)
Courbeveille 53082 CC du Pays de Craon 640 (2016)
Cuillé 53088 CC du Pays de Craon 890 (2016)
Fontaine-Couverte 53098 CC du Pays de Craon 439 (2016)
Gastines 53102 CC du Pays de Craon 162 (2016)
Laubrières 53128 CC du Pays de Craon 350 (2016)
Livré-la-Touche 53135 CC du Pays de Craon 750 (2016)
Méral 53151 CC du Pays de Craon 1 091 (2016)
Quelaines-Saint-Gault 53186 CC du Pays de Craon 2 175 (2016)
Renazé 53188 CC du Pays de Craon 2 529 (2016)
La Roë 53191 CC du Pays de Craon 244 (2016)
La Rouaudière 53192 CC du Pays de Craon 333 (2016)
Saint-Aignan-sur-Roë 53197 CC du Pays de Craon 893 (2016)
Saint-Erblon 53214 CC du Pays de Craon 174 (2016)
Saint-Martin-du-Limet 53240 CC du Pays de Craon 443 (2016)
Saint-Michel-de-la-Roë 53242 CC du Pays de Craon 263 (2016)
Saint-Poix 53250 CC du Pays de Craon 404 (2016)
Saint-Saturnin-du-Limet 53253 CC du Pays de Craon 508 (2016)
La Selle-Craonnaise 53258 CC du Pays de Craon 956 (2016)
Senonnes 53259 CC du Pays de Craon 349 (2016)
Simplé 53260 CC du Pays de Craon 443 (2016)

Démographie[modifier | modifier le code]

           Évolution de la population (ancien territoire)  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
8 8318 5168 2668 2848 0308 0078 7239 1679 193
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[14] puis population municipale à partir de 2006[15])
Histogramme de l'évolution démographique


En 2016, le canton comptait 21 688 habitants[Note 1].

Évolution de la population (nouveau territoire)  [ modifier ]
2015 2016
21 60321 688
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2015[16].)


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 178
  2. Notice communale de Cossé-le-Vivien sur le site de l'EHESS.
  3. Bernard Gaudillère (1995), p. 807.
  4. a b et c Décret no 2014-209 du 21 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Mayenne.
  5. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62100926/f2.image.r=canton
  6. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6211188z/f5.image.r=canton?rk=407727;2
  7. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k96158886/f3.item.zoom
  8. « Résultats du premier tour pour le canton de Cossé-le-Vivien », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  9. « Résultats du premier tour pour le département de la Mayenne », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  10. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  11. « Résultats du second tour pour le canton de Cossé-le-Vivien », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 1er avril 2015)
  12. http://www.politiquemania.com/forum/politique-locale-f17/creation-groupes-rem-dans-les-conseils-departementaux-t5813.html
  13. EHESS : Des villages Cassini aux communes d'aujourd'hui (fiches des onze communes du canton). Pour Les Cherres, l'EHESS ne détermine pas s'il s'agit d'une ancienne commune ou d'une « ancienne communauté » (simple lieu-dit ?)
  14. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  15. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  16. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2015 et 2016.