Lécousse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lécousse
La mairie de Lécousse
La mairie de Lécousse
Blason de Lécousse
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Fougères-Vitré
Canton Fougères-1
Intercommunalité Fougères agglomération
Maire
Mandat
Bernard Marbœuf
2014-2020
Code postal 35133
Code commune 35150
Démographie
Gentilé Lécoussois
Population
municipale
3 178 hab. (2015 en augmentation de 8,43 % par rapport à 2010)
Densité 287 hab./km2
Population
aire urbaine
43 066 hab. (2010[1])
Géographie
Coordonnées 48° 22′ 06″ nord, 1° 12′ 58″ ouest
Altitude Min. 62 m
Max. 181 m
Superficie 11,06 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte administrative d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Lécousse

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Lécousse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Lécousse

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Lécousse
Liens
Site web www.lecousse.fr

Lécousse est une commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine en Région Bretagne, peuplée de 3 178 habitants[Note 1] (les Lécoussois).

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Lécousse[2]
Saint-Germain-en-Coglès Saint-Germain-en-Coglès Parigné, Landéan, Laignelet
Romagné Lécousse[2] Fougères
Romagné Javené Fougères

Histoire[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attestations anciennes [3], [4][modifier | modifier le code]

de Excussa (XIe siècle)

Cussa (1141)

Exussa (XIIe siècle)

L'Escousse (XVe siècle)

Étymologie[modifier | modifier le code]

La signification du toponyme reste obscure. Les attestations anciennes, qu'il devait ignorer, puisqu'il ne les mentionne pas, ne permettent pas de confirmer l'interprétation suggérée par Dauzat[5] : le domaine des Écossais (la Scottia).

Les attestations anciennes suggèrent, en revanche, un rapprochement avec le verbe latin excutere, qui signifie "secouer", "faire tomber en secouant", "dépouiller", "battre du grain", et dont le participe passé est excussus (d'où excussa au féminin singulier ou au neutre pluriel). Ce verbe latin a donné, en ancien français, "escourre" : secouer, battre du grain, tandis que excussa a donné "escousse" : coup[6]. On peut donc émettre l'hypothèse que ce toponyme désigne un espace défriché, où des arbres ont été abattus, voire une aire à battre.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
Parti d’argent et de sable, à Saint Martin cavalier d’or partageant son manteau doublé d’hermine avec son épée d’argent, adextré en son chef de deux sabots de sable posés en pal adossés et rangés en barre, celui de la pointe renversé.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1989 en cours Bernard Marboeuf[7] UDI-AC Proviseur de lycée, conseiller régional, président de la communauté d'agglomération
Les données manquantes sont à compléter.

Politique de développement durable[modifier | modifier le code]

La commune a engagé une politique de développement durable en lançant une démarche d'Agenda 21[8].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[9]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[10].

En 2015, la commune comptait 3 178 habitants[Note 2], en augmentation de 8,43 % par rapport à 2010 (Ille-et-Vilaine : +5,54 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 143 1 296 1 289 1 274 1 311 902 972 984 984
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
948 947 955 937 963 1 032 1 044 1 154 1 225
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 352 1 469 1 498 1 450 1 650 1 685 1 605 1 851 1 072
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
1 098 1 129 1 347 2 472 2 827 2 826 2 962 2 931 3 178
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[11] puis Insee à partir de 2006[12].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Martin.
Monument aux morts.

La commune ne compte aucun monument historique protégé mais plusieurs bâtiments sont inventoriés.

Activités et manifestations[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

L'Association sportive Espérance Lécousse fait évoluer une équipe de football en ligue de Bretagne et deux autres en divisions de district[21].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

Altitudes, coordonnées, superficie : IGN[22].
  1. INSEE : évolution de la population de l'aire urbaine de Fougères.
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »
  3. Bossard (Abbé), Dictionnaire topographique du département d'Ille-et-Vilaine, AD35 (manuscrit)
  4. « Kerofis », sur Office public de la langue bretonne
  5. Dauzat-Rostaing, Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, Guénégaud, 1963 p. (ISBN 9782850230769)
  6. Meyer-Lübke, Romanisches Etymogogisches Wortebuch
  7. « Bernard Marboeuf élu maire pour un cinquième mandat », Ouest-France, 31 mars 2014.
  8. FICHE | Agenda 21 de Territoires - Lécousse, consultée le 30 octobre 2017
  9. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  10. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  11. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  12. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  13. Notice no IA00006874, base Mérimée, ministère français de la Culture
  14. Notice no IA00006882, base Mérimée, ministère français de la Culture
  15. Notice no IA00006879, base Mérimée, ministère français de la Culture
  16. Notice no IA00006878, base Mérimée, ministère français de la Culture
  17. Notice no IA00006877, base Mérimée, ministère français de la Culture
  18. Notice no IA00006876, base Mérimée, ministère français de la Culture
  19. Notice no IA00006875, base Mérimée, ministère français de la Culture
  20. Notice no IA00006873, base Mérimée, ministère français de la Culture
  21. « Site officiel de la Ligue Bretagne – A.S. Espérance Lécousse » (consulté le 1er décembre 2011)
  22. « Lécousse sur le site de l'Institut géographique national » [archive du ] (archive Wikiwix)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]