Le Ferré

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Le Ferré
Le Ferré
La mairie du Ferré.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Fougères-Vitré
Canton Fougères-2
Intercommunalité Fougères agglomération
Maire
Mandat
Louis Pautrel
2014-2020
Code postal 35420
Code commune 35111
Démographie
Population
municipale
689 hab. (2015 en augmentation de 1,03 % par rapport à 2010)
Densité 41 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 29′ 36″ nord, 1° 17′ 34″ ouest
Altitude Min. 90 m
Max. 172 m
Superficie 16,92 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte administrative d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Le Ferré

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
Le Ferré

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Le Ferré

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Le Ferré
Liens
Site web www.leferre.fr

Le Ferré est une commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine en Région Bretagne, peuplée de 689 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Étang de Valaine

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le nom dela localité est attesté sous les formes Parochia Ferrati en 1174, ecclesia de Ferrato en 1237, Ferratum en 1516[1].

Le Ferré est issu du latin ferrum (fer)[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

La Révolution française[modifier | modifier le code]

La commune est le théâtre la bataille de Valennes et de la bataille de Maison-neuve en 1796, lors de la Chouannerie.

Le XIXe siècle[modifier | modifier le code]

Le XXe siècle[modifier | modifier le code]

La Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Le monument aux morts du Ferré porte les noms de cinquante soldats morts pour la France pendant la Première Guerre mondiale ; sept d'entre eux sont décédés sur le sol belge ; un, Louis Ferard, qui faisait partie du 42e régiment d'infanterie coloniale participant à l'Armée française d'Orient, est décédé le à Crna Reka en Serbie, un autre, Daniel Boucq, de maladie en Italie ; tous les autres sont morts sur le sol français[2].

Lucien Lechat, né en 1893 au Ferré, soldat au 336e régiment d'infanterie fut fusillé pour l'exemple le à Suippes (Marne) pour « refus d'obéissance » à la suite de l'échec d'une offensive[3].

L'entre-deux-guerres[modifier | modifier le code]

Louis Gautier, qui faisait partie d'un groupe de cinquante tirailleurs français et sénégalais fut victime d'une embuscade tendue par des Druzes le à Nedoha (Syrie) (la Syrie était alors un mandat français)[4]. Un autre soldat du Ferré, Leguérinel, est décédé en 1929 dans des circonstances non précisées.

La Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Le monument aux morts du Ferré porte les noms de cinq soldats morts pour la France pendant la Seconde Guerre mondiale (M. Beaulieu, J. Dean, O. Fremy, P. Gautier, J. Pirotais)[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
? mars 2001 Pierre Gautier    
mars 2001 en cours Louis Pautrel[5] DVD> UDI Responsable administratif
Conseiller général (2011-2015)
Conseiller départemental (depuis 2015)
Président de Louvigné Communauté.
Les données manquantes sont à compléter.

Politique de développement durable[modifier | modifier le code]

La commune a engagé une politique de développement durable en lançant une démarche d'Agenda 21[6].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[8].

En 2015, la commune comptait 689 habitants[Note 2], en augmentation de 1,03 % par rapport à 2010 (Ille-et-Vilaine : +5,54 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 9741 5951 8181 9451 7771 7061 6501 7041 680
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 6191 6191 5821 5071 4971 5321 5101 4551 376
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 2371 2071 1451 0039791 0051 021963955
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015
911788733663619585568682689
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Pierre-et-Saint-Paul (bâtie entre le XIVe et le XIXe siècle).

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Lucien Lechat (1891-1915), l'un des quatre caporaux de Souain, était originaire du Ferré.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]