La Chapelle-Saint-Aubert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Chapelle, Chapelle Saint-Aubert et Aubert.
La Chapelle-Saint-Aubert
La Chapelle-Saint-Aubert
La mairie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bretagne
Département Ille-et-Vilaine
Arrondissement Fougères-Vitré
Canton Fougères-1
Intercommunalité Fougères agglomération
Maire
Mandat
Christian Galle
2014-2020
Code postal 35140
Code commune 35063
Démographie
Gentilé Chapelois
Population
municipale
425 hab. (2015 en augmentation de 0,95 % par rapport à 2010)
Densité 44 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 18′ 49″ nord, 1° 18′ 29″ ouest
Altitude Min. 51 m
Max. 128 m
Superficie 9,77 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte administrative d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
La Chapelle-Saint-Aubert

Géolocalisation sur la carte : Ille-et-Vilaine

Voir sur la carte topographique d'Ille-et-Vilaine
City locator 14.svg
La Chapelle-Saint-Aubert

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
La Chapelle-Saint-Aubert

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
La Chapelle-Saint-Aubert

La Chapelle-Saint-Aubert est une commune française située dans le département d'Ille-et-Vilaine en Région Bretagne, peuplée de 425 habitants[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

La Chapelle-Saint-Aubert est situé à 39 km au nord-est de Rennes et à 43 km au sud du Mont Saint-Michel dans le pays de Fougères.

Les communes limitrophes sont Saint-Sauveur-des-Landes, Romagné, Billé, Vendel, Saint-Jean-sur-Couesnon et Saint-Marc-sur-Couesnon.


Communes limitrophes de La Chapelle-Saint-Aubert
Saint-Sauveur-des-Landes Romagné
Saint-Marc-sur-Couesnon La Chapelle-Saint-Aubert
Saint-Jean-sur-Couesnon Vendel Billé

Toponymie[modifier | modifier le code]

Attestations anciennes [1],[2][modifier | modifier le code]

Capella sancti Oberti, sancti Osberti (1095)

Capella Sancti Auberti (1516)

La patron est saint Aubert, l'évêque d'Avranches fondateur du Mont-Saint-Michel.

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
? mars 2001[3] Daniel Henry    
mars 2001[4] 2005 Raymond Dandin    
2005[5] mars 2008 Dominique Jourdan    
2008 en cours Christian Galle[6] DVD Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[7]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[8].

En 2015, la commune comptait 425 habitants[Note 2], en augmentation de 0,95 % par rapport à 2010 (Ille-et-Vilaine : +5,54 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
679 650 626 678 725 672 679 680 710
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
680 706 691 625 645 628 582 566 545
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
567 590 600 529 548 503 492 454 412
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
379 399 352 377 387 359 399 405 411
2013 2015 - - - - - - -
426 425 - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[9] puis Insee à partir de 2006[10].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Aubert.
  • L'église paroissiale Saint-Aubert (XVe-XVIIIe siècles)[11].

Activité et manifestations[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean-Marie Manceau, accordéoniste diatonique (bouëzou) traditionnel.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale 2015, légale en 2018.
  2. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Bossard (Abbé), Dictionnaire topographique du département d'Ille-et-Vilaine, AD35 (manuscrit)
  2. « Kerofis », sur Office public de la langue bretonne
  3. « Élections municipales 2001 », sur municipales2001.ouestfrance.fr, Ouest-France (consulté le 7 mars 2015)
  4. « Les premières élections de maires », sur municipales2001.ouestfrance.fr, Ouest-France (consulté le 7 mars 2015)
  5. « Dominique Jourdan a annoncé sa candidature », sur ouest-france.fr, Ouest-France (consulté le 7 mars 2015)
  6. Portail internet des services de l'État
  7. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  8. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  9. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  10. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  11. Église paroissiale Saint-Aubert, sur Gertrude, base du service de l’Inventaire du patrimoine de la région Bretagne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]