K Genk VV

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
K Genk VV
Généralités
Nom complet Koninklijke Genk Voetbal Vereniging
Fondation 1922
Disparition 1954
Couleurs Jaune et Noir
Championnat actuel disparu

Dernière mise à jour : 9 février 2011.

Le Koninklijke Genk Voetbal Vereniging est un ancien club de football belge localisé à Genk, aujourd'hui disparu. Fondé en 1922, ce club portait le matricule 735. Dans les années 1930, il a évolué durant 5 saisons en Promotion, alors troisième niveau de la hiérarchie nationale. Il est dissout en 1954 à la suite de dissensions internes.

En 1956, d'anciens dirigeants fondent un nouveau club, le Genker VV, qui n'a jamais joué dans les divisions nationales et évolue en 2012-2013 en troisième provinciale limbourgeoise.

Le club[modifier | modifier le code]

FOndation du club[modifier | modifier le code]

Au début du XXe siècle, la région de Genk est aux confins de la campagne limbourgeoise et d'une industrie minière en plein développement. La croissance démographique suit celle de l'économie. De nombreux enfants et adolescents découvrent et pratiquent le football, des équipes se forment et disparaissent au gré des affinités mais sans réelle structure, ni organisation.

Après la Première Guerre mondiale, les footballeurs en herbe reprennent le chemin des terrains et l'engouement pour ce sport va en augmentant. En 1922, trois ans après la naissance, pas très loin du centre de Genk, du THOR Waterschei, un certain Jan Hansen lance l'idée de créer un nouveau club genkois. L'appel est entendu et rapidement près de 25 membres potentiels se manifestent, donnant naissance au Genker Voetbal Vereniging. Le terrain derrière l'église de Genk devient le lieu de rassemblement favori de la jeunesse locale. L'année suivante, d'autres passionnés fondent le FC Winterslag dans un village tout proche.

Le club dispute de nombreuses rencontres amicales, dont des derbies passionnés contre Waterschei. Le , il franchit le pas et s'affilie à l'Union Belge sous l'appellation de Genk VV. Il reçoit alors le matricule 735[1], le club, qui évolue en jaune et noir, entame sa carrière dans les séries régionales.

Passage en nationales[modifier | modifier le code]

En 1934, le club monte en Promotion, le troisième et dernier niveau national pour la première fois de son histoire. Il obtient son meilleur résultat en 1936 avec une cinquième place finale. Il finit encore deux saisons en milieu de classement. La saison1938-1939 est un désastre sportif pour le club, qui termine bon dernier avec seulement trois points. Après cinq saisons consécutives en Promotion, le club doit redescendre vers les séries régionales.

Saisons en provinciales et disparition du club[modifier | modifier le code]

Après la Seconde Guerre mondiale, le club joue durant onze saisons en deuxième provinciale limbourgeoise, à l'époque le plus haut niveau avant d'accéder aux divisions nationales. Même si le club ne parvient pas à remonter au niveau supérieur, il conserve une forte base de supporters, dont un groupe de jeunes baptisé « Jong en Moeding » qui propose des démonstrations de gymnastique pendant les mi-temps. Ce groupe est à la base du cercle gymnique du même nom, toujours actif à Genk de nos jours. Le , le club est reconnu « Société Royale » et prend le nom de Koninklijke Genk Voetbal Vereniging.

En 1952 a lieu une grande réforme des séries nationales, avec la création d'un quatrième niveau national, qui reprend le nom de Promotion. Au niveau provincial, une série de première provinciale est créée et donne accès à cette nouvelle Promotion à son champion. Versé dans cette nouvelle élite limbourgeoise, Genk VV termine bon dernier et doit descendre. Cette relégation provoque de nombreuses disputes parmi les dirigeants du club, qui ne s'arrangent pas la saison suivante. À la suite de ces désaccords, le club cesse ses activités et se retire de l'Union Belge. Son matricule 735 est alors radié[1].

Le nouveau Genker VV[modifier | modifier le code]

La disparition du club laisse un vide parmi ses supporters, ce qui pousse certains d'entre eux à lancer un « nouveau Genker VV ». C'est chose faite en 1956 avec la création du Genker Voetbal Vereniging. Il s'affilie le 28 août à l'URBSFA et reçoit le matricule 5952[1]. Le club débute en troisième provinciale, le plus bas niveau de l'époque. En 1970, une école de jeunes est créée, permettant au club d'aligner différentes équipes d'âge. Dix ans plus tard, le club remporte son premier titre et monte en « P2 » pour la première fois. Il remporte un nouveau titre en 1983 et rejoint ainsi la première provinciale. Il n'y séjourne que deux saisons avant de redescendre.

Le club déménage en 1990 vers le Broeder Marcelstadion. Il compte alors dans ses rangs les Allemands Klaus Pudelko dans les buts et Horst Schlierer comme joueur-entraîneur. Grâce à l'apport de ces recrues teutonnes, le club remonte parmi l'élite provinciale en 1993. Le club s'y maintient trois ans puis redescend en deuxième provinciale. En 1999, il subit une nouvelle relégation et retombe en « P3 », où il évolue toujours en 2012-2013.

Résultats en séries nationales[modifier | modifier le code]

Statistiques clôturées, club disparu

Bilan[modifier | modifier le code]

Saisons jouées en nationales
Niv Divisions Jouées Titres TM Up TM Down
I 1re nationale 0 0
II 2e nationale 0 0
III 3e nationale 5 0
IV 4e nationale 0 0
V 5e nationale 0 0
 
  TOTAUX 5 0 0 0
  • TM Up= test-match pour départager des égalités, ou toutes formes de Barrages ou de Tour final pour une montée éventuelle.
  • TM Down= test-match pour départager des égalités, ou toutes formes de Barrages ou de Tour final pour le maintien.

Classements saison par saison[modifier | modifier le code]

Ordre Saison Nom du club Niveau Classement final Remarques
1 1934-35 Genk VV Promotion (D3) série D 8e/14
2 1935-36 Genk VV Promotion (D3) série C 5e/14
3 1936-37 Genk VV Promotion (D3) série C 11e/14
4 1937-38 Genk VV Promotion (D3) série B 7e/14
5 1938-39 Genk VV Promotion (D3) série D 14e/14 Relégué!
séries provinciales
X 1954 Dissolution du club, son matricule 735 est radié

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]