J. R. Smith

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Smith.
J.R.Smith Portail du basket-ball
JR Smith Cavs - 2015 (cropped).jpg
J. R. Smith en janvier 2015
Fiche d’identité
Nom complet Earl Joseph Smith III
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (31 ans)
Freehold Borough, New Jersey
Taille 1,98 m (6 6)
Poids 102 kg (224 lb)
Surnom J.R Swish, J.R Spliff, The G.O.A.T, Gérard
Situation en club
Club actuel Drapeau : États-Unis Cavaliers de Cleveland
Numéro 5
Poste Arrière
Draft de la NBA
Année 2004
Position 18e
Franchise Hornets de La Nouvelle-Orléans
Carrière professionnelle *
Saison Club Moy. pts
2004-2005
2005-2006
2006-2007
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2011-2012
2012-2013
2013-2014
2014-2015
2014-2015
2015-2016
2016-2017
Hornets de La Nouvelle-Orléans
Hornets de La Nouvelle-Orléans
Nuggets de Denver
Nuggets de Denver
Nuggets de Denver
Nuggets de Denver
Nuggets de Denver
Zhejiang Golden Bulls
Knicks de New York
Knicks de New York
Knicks de New York
Knicks de New York
Cavaliers de Cleveland
Cavaliers de Cleveland
Cavaliers de Cleveland
10,3
07,7
13,0
12,3
15,2
15,4
12,3
34,5
12,5
18,1
14,5
10,9
12,7
12,4
08,6

* Points marqués dans chaque club dans le cadre des compétitions nationales et continentales.

Earl Joseph Smith III, dit J. R.Smith, né le 9 septembre 1985 à Freehold Borough (New Jersey), est un joueur de basket-ball américain. Après avoir évolué parmi les Hornets de la Nouvelle-Orléans, les Nuggets de Denver et les Knicks de New York, il joue depuis janvier 2015 avec les Cavaliers de Cleveland. Il est champion NBA avec les Cleveland Cavaliers en 2016.

Lycée[modifier | modifier le code]

Il effectue ses deux premières années de lycée, appelé High school, à Lakewood High School, où il présente des statistiques de 17,0 points et 3,0 rebonds puis 27,0 points, 8,0 rebonds et 3,0 contres. Il évolue ensuite avec Saint Benedict's Preparatory School, école avec laquelle il obtient les moyennes de 17,8 points, 5,0 rebonds et 2,0 passes la première année puis 23,9 points et 5,0 interceptions la deuxième[1]. Après cette dernière saison, il est retenu match All-America par McDonald : avec la sélection de l'est, il bat la sélection de l'ouest sur le score de 126 à 96, inscrit 25 points, meilleur total de la rencontre[1]. Il est également retenu au Nike Hoop Summit, match opposant une sélection américaine à une sélection du reste du monde : il inscrit 17 points dans une victoire 99 à 79 des Américains[1].

Il décide finalement de ne pas rejoindre l'université et s'inscrit à la Draft 2004 de la NBA où il est retenu en dix-huitième position par les Hornets de la Nouvelle-Orléans.

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Hornets de La Nouvelle-Orléans (2004-2006)[modifier | modifier le code]

Lors de sa première saison, il présente des moyennes de 10,3 points par matchs, 2,0 rebonds et 1,9 passe en 24 minutes 5, débutant cinquante-six des soixante-seize matchs de saison régulière qu'il dispute[2]. Il est désigné à trois reprises meilleur débutant de la conférence ouest (Western Conference Rookie of the Month) en janvier, février et mars[3]. Cette même année 2005, il participe au Slam Dunk Contest, compétition où il termine troisième derrière Josh Smith, vainqueur, et Amar'e Stoudemire[4].

Nuggets de Denver (2006-2011)[modifier | modifier le code]

J.R. Smith sous le maillot des Nuggets.

Durant l'été 2006, JR est transféré deux fois en l'espace d'une semaine : il est d'abord envoyé aux Bulls de Chicago puis aux Nuggets de Denver. Durant cette saison il participe à la bagarre entre les Nuggets de Denver et les Knicks de New York : il écope de dix matchs de suspension[5]. En 2009, il obtient sa deuxième participation au concours de dunk, en remplacement de Rudy Gay blessé. Le 16 décembre 2010 lors d'un match contre les Spurs de San Antonio il est auteur d'un dunk aussi spectaculaire que violent sur Gary Neal c'est l'un des plus violent de l'histoire de la NBA et sera d'ailleurs le meilleur dunk de la saison.

Zhejiang Golden Bulls (2011)[modifier | modifier le code]

En raison du lock-out de la NBA, il signe avec le club chinois de Zhejiang Golden Bulls en Chinese Basketball Association (CBA). Toutefois, son contrat, au contraire des joueurs NBA ayant signé en Europe, ne lui permet de rejoindre la NBA qu'à la fin de saison de son club. Avec celui-ci, il réalise des statistiques de 34,5 points, 7,2 rebonds, 4,3 passes et 2,6 interceptions en 30 matchs[6]. Il réalise notamment un match à soixante points, ajoutant huit rebonds, six interceptions, deux passes et fautes provoquées, dans une victoire 122 à 110 à face Qingdao[7].

Knicks de New York (2012-2014)[modifier | modifier le code]

Après l'élimination de son club, JR Smith revient en NBA, il signe aux Knicks de New York le 17 février 2012[8].

Le 11 juillet 2012, il prolonge d'une saison avec les Knicks et d'une deuxième saison en option, pour un montant de 2,8 millions de dollars. Cette année il aura un rôle de sixième homme. Et ce rôle lui va très bien ! En l'absence de Carmelo Anthony qui est souvent blessé, JR Smith prend le rôle du leader. En sortie de banc il tourne à 18,1 points par match, 5,3 rebonds et 2,7 passes décisives et il est en course avec Jamal Crawford pour le titre de meilleur sixième homme de la Ligue, même si le joueur des Clippers de Los Angeles a une marge d'avance sur lui[9], auteur d'une fin de saison spectaculaire avec les Knicks qui terminent avec le 2e meilleur bilan à l'est, il est logiquement élu meilleur 6e homme de l'année le 22 avril 2013[10].

En juillet 2013, JR Smith signe un contrat de 18 millions de dollars sur trois ans avec les Knicks de New York.

Le 6 avril 2014, il s'empare du record de tirs à trois points tentés dans un match, avec 22 tentatives lors d'une défaite contre le Heat de Miami contre qui il inscrit 32 points à 10/22 à trois points, il s'empare également d'un record de franchise pour les Knicks avec 10 réussites en un seul match et d'un autre record NBA, avec 24 tirs à trois points réussis en trois matchs consécutifs[11].

Cavaliers de Cleveland (depuis 2015)[modifier | modifier le code]

J.R. Smith rejoint les Cavaliers de Cleveland début janvier 2015 dans le cadre d'un transfert impliquant trois franchises, les Knicks, les Cavaliers et le Thunder d'Oklahoma City[12].

Le 19 juin 2016, Gérard devient champion NBA avec les Cavaliers de Cleveland après une remontée historique de 3-1 pour gagner la série des finales 4-3 contre les Warriors de Golden State.

Durant l'intersaison, il refuse un contrat de 10 millions de dollars sur deux ans[13] mais finit par trouver, le 14 octobre 2016, un accord de 57 millions de dollars sur quatre ans soit 14,2 millions la saison[14]. Le 20 novembre 2016, avec 1 706 réussites, il devient le quinzième meilleur marqueur de tirs à trois points dans l'histoire de la NBA, dépassant Dirk Nowitzki[15]. Le 5 décembre, lors du premier quart-temps chez les Raptors de Toronto, il se blesse au genou gauche[16] et manque la rencontre suivante pour soigner sa contusion[17]. Le 20 décembre 2016, face aux Bucks de Milwaukee, il se casse le pouce droit[18] et doit subir une intervention chirurgicale ce qui l'écarte des parquets pour une durée de trois à quatre mois[19].

Statistiques en NBA[modifier | modifier le code]

Légende :

Champion NBA

gras = ses meilleures performances

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2004-2005 La Nouvelle-Orléans 76 56 24,5 39,4 28,8 68,9 2,00 1,87 0,72 0,14 10,29
2005-2006 La Nouvelle-Orléans/Oklahoma City 55 25 18,0 39,3 37,1 82,2 2,00 1,05 0,67 0,07 7,69
2006-2007 Denver 63 24 23,4 44,1 39,0 81,0 2,27 1,44 0,78 0,14 13,00
2007-2008 Denver 74 0 19,2 46,1 40,3 71,9 2,05 1,73 0,84 0,16 12,26
2008-2009 Denver 81 18 27,7 44,6 39,7 75,4 3,67 2,80 0,96 0,17 15,22
2009-2010 Denver 75 0 27,8 41,4 33,8 70,6 3,12 2,44 1,32 0,27 15,41
2010-2011 Denver 79 6 24,9 43,5 39,0 73,8 4,08 2,23 1,16 0,20 12,27
2011-2012 New York 35 1 27,6 40,7 34,7 70,9 3,89 2,40 1,54 0,17 12,46
2012-2013 New York 80 0 33,5 42,2 35,6 76,2 5,31 2,73 1,25 0,30 18,07
2013-2014 New York 74 37 32,7 41,5 39,4 65,2 4,00 2,96 0,88 0,27 14,47
2014-2015 New York 24 6 25,8 40,2 35,6 69,2 2,42 3,38 0,75 0,17 10,88
Cleveland 46 45 31,8 42,5 39,0 81,8 3,48 2,48 1,39 0,39 12,74
2015-2016 Cleveland 77 77 30,7 41,5 40,0 63,4 2,82 1,69 1,05 0,27 12,40
2016-2017 Cleveland 21 21 28,9 33,7 36,2 77,8 2,14 1,19 1,24 0,43 8,62
Carrière 860 316 26,9 42,1 37,5 73,4 3,19 2,18 1,02 0,22 13,05

Dernière mise à jour le 1er janvier 2017

Playoffs[modifier | modifier le code]

Saison Équipe Match. 5 Dép Min. % Tirs % 3pts % LF Rbds/m Pass./m BV/m Ctrs/m Pts/m
2007 Denver 4 0 11,7 27,3 0,0 100,0 2,25 0,50 1,00 0,25 4,50
2008 Denver 4 0 26,9 53,5 31,8 83,3 1,75 1,75 1,00 0,00 18,25
2009 Denver 16 0 27,2 45,4 35,8 54,3 3,31 2,81 1,06 0,25 14,94
2010 Denver 6 0 26,5 36,8 35,5 87,5 3,83 1,67 0,67 0,33 11,17
2011 Denver 5 0 15,3 35,6 42,9 72,7 2,00 1,00 0,40 0,00 9,80
2012 New York 5 0 35,0 31,6 17,9 100,0 2,60 2,20 1,20 0,20 12,20
2013 New York 11 0 31,9 33,1 27,3 72,1 4,73 1,36 1,00 0,45 14,27
2015 Cleveland 18 4 31,1 40,3 35,9 70,0 4,72 1,22 0,94 0,56 12,83
2016 Cleveland 21 21 34,8 43,6 43,0 61,9 3,19 1,38 1,24 0,24 11,52
Carrière 90 25 29,3 39,9 35,2 71,3 3,54 1,62 1,01 0,31 12,63

Dernière mise à jour le 19 juin 2016

Records personnels sur une rencontre en NBA[modifier | modifier le code]

Les records personnels de J. R. Smith, officiellement recensés par la NBA sont les suivants[20] :

J. R. Smith en mars 2013.
Type de statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points 45 Kings de Sacramento 28 @ Hawks d'Atlanta
Paniers marqués 15 3 fois 10 Lakers de Los Angeles
@ Hawks d'Atlanta

20 mai 2015
Paniers tentés 29 @ Pacers de l'Indiana
Thunder d'Oklahoma City

22 @ Pacers de l'Indiana
Paniers à 3 points réussis 11 Kings de Sacramento 13 avril 2009 8 @ Hawks d'Atlanta 20 mai 2015
Paniers à 3 points tentés 22 @ Heat de Miami 15 Raptors de Toronto
Lancers francs réussis 12 Grizzlies de Memphis 9 Lakers de Los Angeles
Lancers francs tentés 13 Grizzlies de Memphis 27 mars 2013 10 Pacers de l'Indiana
Rebonds offensifs 6 @ Pacers de l'Indiana 3 @ Jazz de l'Utah
Rebonds défensifs 11 @ Wizards de Washington
Heat de Miami

10 Hawks d'Atlanta
Rebonds totaux 14 @ Bulls de Chicago 10 3 fois
Passes décisives 9 @ Magic d'Orlando 6 3 fois
Interceptions 5 8 fois 5 Celtics de Boston
Contres 4 Nets de Brooklyn 2 4 fois
Balles perdues 7 @ Mavericks de Dallas 5 Hornets de La Nouvelle-Orléans
Minutes jouées 51 @ Rockets de Houston 43 Warriors de Golden State

Palmarès et distinctions[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En NBA[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Au lycée[modifier | modifier le code]

En NBA[modifier | modifier le code]

En CBA[modifier | modifier le code]

  • 1x All-Star en 2012.
  • 1x Meilleur scoreur de la CBA en lors de la saison 2011-2012.

Salaires[modifier | modifier le code]

Année Équipe Salaire
2004-2005 Hornets de La Nouvelle-Orléans 1 206 000 $
2005-2006 Hornets de la Nouvelle-Orléans/Oklahoma City 1 297 080 $
2006-2007 Nuggets de Denver 1 387 560 $
2007-2008 Nuggets de Denver 2 134 067 $
2008-2009 Nuggets de Denver 4 985 001 $
2009-2010 Nuggets de Denver 5 508 426 $
2010-2011 Nuggets de Denver 6 757 851 $
2011-2012 Knicks de New York 2 382 353 $
2012-2013 Knicks de New York 2 806 452 $
2013-2014 Knicks de New York 5 565 000 $
2014-2015* Cavaliers de Cleveland 6 516 000 $
2015-2016 Cavaliers de Cleveland 5 000 000 $
Total Gains 45 546 390 $
2016-2017 Cavaliers de Cleveland 12 800 000 $
2017-2018 Cavaliers de Cleveland 13 760 000 $
2018-2019 Cavaliers de Cleveland 14 720 000 $
2019-2020 Cavaliers de Cleveland 15 680 000 $

Note : * Pour la saison 2014-2015, le salaire moyen d'un joueur évoluant en NBA est de 4 500 000 $[21].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (en) « Prospect Profile: J.R. Smith », sur nba.com (consulté le 7 février 2012)
  2. (en) « J.R. Smith », sur basketball-reference.com (consulté le 7 février 2012)
  3. (en) « NBA Rookies of the Month », sur basketball-reference.com (consulté le 7 février 2012)
  4. (en) « Josh Smith Is Almost Perfect  », sur nba.com (consulté le 7 février 2012)
  5. « Carmelo Anthony suspendu 15 matchs », sur rds.ca, (consulté le 7 février 2012)
  6. (en) « You won't see J.R. at the All-Star Game  », sur chinadaily.com.cn (consulté le 18 février 2012)
  7. (en) « JR Smith scored 60 pts in Zhejiang win over Qingdao », sur sportando.net, (consulté le 18 février 2012)
  8. (en)« Knicks sign Smith, waive Balkman », sur sportsillustrated.cnn.com, (consulté le 18 février 2012)
  9. « Les signatures du jour : Deron Williams, Blake Griffin, Steve Nash… », sur basketusa.com, (consulté le 11 juillet 2012)
  10. « Meilleur sixième homme : les détails des votes », sur basketusa.com, (consulté le 22 avril 2013)
  11. Fabrice Auclert, « JR Smith s’empare d’un record NBA : 22 tirs à 3-points tentés ! », sur basketusa.com,
  12. « Echanges à trois entre New York, Cleveland et OKC », sur lequipe.fr, .
  13. Fabrice Auclert, « Cleveland : J.R. Smith aurait refusé une offre supérieure à 10 millions de dollars », sur basketusa.com, (consulté le 1er janvier 2017)
  14. Emmanuel Laurin, « JR Smith prolonge à Cleveland pour 57 millions sur quatre ans ! », sur basketusa.com, (consulté le 1er janvier 2017)
  15. Simon Stéphan, « 3-points en carrière : J.R. Smith dépasse Dirk Nowitzki et vise le Top 10 », sur basketusa.com, (consulté le 1er janvier 2017)
  16. Benjamin Adler, « Le calvaire de J.R. Smith continue », sur basketusa.com, (consulté le 1er janvier 2017)
  17. Dimitri Kucharczyk, « Rien de grave pour J.R. Smith », sur basketusa.com, (consulté le 1er janvier 2017)
  18. Dimitri Kucharczyk, « Pouce cassé pour J.R. Smith ! », sur basketusa.com, (consulté le 1er janvier 2017)
  19. Fabrice Auclert, « J.R. Smith absent entre trois et quatre mois ! », sur basketusa.com, (consulté le 1er janvier 2017)
  20. (en) « J. R. Smith : Career Stats and Totals », sur nba.com (consulté le 19 juin 2016)
  21. Emmanuel Laurin, « Expérience, salaire, taille, poids… La carte d’identité de la NBA en 2014/15 », sur basketusa.com, (consulté le 19 janvier 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :