Borough de Freehold

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Borough de Freehold
FreeholdSouthSt.jpg
Géographie
Pays
État
Comté
Capitale de
Superficie
5,02 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Altitude
53 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Freehold nj 025.png
Démographie
Population
12 052 hab.Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
2 401,6 hab./km2
Fonctionnement
Statut
Histoire
Fondation
Identifiants
Code postal
07728Voir et modifier les données sur Wikidata
Code FIPS
34-25200Voir et modifier les données sur Wikidata
GNIS
Site web


La ville de Freehold est le siège du comté de Monmouth, situé au centre de l'État du New Jersey aux États-Unis. Au recensement de 2010, elle compte 12 052 habitants[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Dans le système administratif du New Jersey, Freehold constitue un borough.

La ville de Freehold occupe un territoire qui s'étend sur à peine plus de 5 km2. Située au cœur du comté de Monmouth, elle se trouve à 65 kilomètres au sud de New York et à près de 100 kilomètres au nord-est de Philadelphie. La plage très fréquentée d'Asbury Park sur la côte Atlantique ne se situe qu'à une trentaine de kilomètres à l'est.

Démographie[modifier | modifier le code]

D'après les chiffres du recensement de 2010[1], la ville compte 12 052 habitants répartis en 4 006 foyers et 2 660 familles. La répartition ethnique se fait pour l'essentiel entre Blancs à 65,7 % et Noirs à 12,6 % ; par ailleurs, 42,9 % des habitants se déclarent hispaniques ou latinos[2].

Pour la période 2006-2010, 11,4 % des habitants (7,8 % des familles) se situent sous le seuil de pauvreté[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom précédent de Freehold était Monmouth Courthouse. En 1714, John Reid, le premier topographe officiel (Surveyor General) de la région d'East Jersey, veut que le siège du comté soit implanté dans le township de Freehold et accepte de céder les terres nécessaires à un très bon prix ; en retour, il stipule dans le contrat que si cette terre cessait d'être utilisée comme siège du comté, la propriété reviendrait entre les mains de la famille Reid. Des descendants directs de John Reid résident encore aujourd'hui à Freehold.

Freehold joue un rôle peu connu mais important dans l'histoire de la bicyclette. Le champion cycliste Arthur-Augustus Zimmerman habite dans la ville au moment de sa carrière de coureur des années 1880 et 1890, et de 1896 à 1899 il dirige la société Zimmerman Bicyle Co. : les bicyclettes qui y sont produites sont connues sous le nom de « Zimmy ». On trouve aujourd'hui un musée de la bicyclette à Freehold, où l'on peut voir la seule « Zimmy » restante[4].

Évolution de la démographie[modifier | modifier le code]

Historique des recensements
Ann. Pop.
18802 432
18902 932 +20,56 %
19002 934 +0,07 %
19103 233 +10,19 %
19204 768 +47,48 %
19306 894 +44,59 %
19406 952 +0,84 %
19507 550 +8,6 %
19609 140 +21,06 %
197010 545 +15,37 %
198010 020 -4,98 %
199010 742 +7,21 %
200010 976 +2,18 %
201012 052 +9,8 %
Est. 201611 891 -1,34 %

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

  • Bruce Springsteen, musicien de rock né en 1949, a été élevé dans le borough de Freehold. Cette ville constitue le thème de sa chanson My Hometown, tirée de l'album Born in the U.S.A. et qui décrit les tensions économiques et raciales des années 1960. Les paroles évoquent ainsi « the textile mill being closed » (« l'usine textile qu'on ferme »), ce qui renvoie à l'usine de moquette A & M Karagheusian à l'intersection des rues Center et Jackson. Springsteen a aussi parfois chanté en concert la chanson In Freehold qui parle de sa ville.
  • Amanda Anisimova (2001), joueuse de tennis

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Chiffres du Bureau américain du recensement pour 2010
  2. Les chiffres peuvent dépasser 100 %, car certaines personnes déclarent appartenir à plusieurs groupes à la fois : par exemple, noir et latino.
  3. Estimations basées sur les enquêtes économiques de la période 2006-2010
  4. Bicycle buffs have a haven at Freehold museum, The Sentinel, 11 juillet 2002.

Liens externes[modifier | modifier le code]