Channing Frye

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Channing Frye
Image illustrative de l’article Channing Frye
Channing Frye sous le maillot des Suns en 2011.
Fiche d’identité
Nom complet Channing Thomas Frye
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Naissance (37 ans)
White Plains, New York
Taille 2,13 m (7 0)
Poids 116 kg (255 lb)
Situation en club
Club actuel Retraité
Numéro 7, 44, 8, 9, 12
Poste Ailier fort / Pivot
Carrière universitaire ou amateur
2001-2005 Wildcats de l'Arizona
Draft de la NBA
Année 2005
Position 8e
Franchise Knicks de New York
Carrière professionnelle *
SaisonClubMoy. pts
2005-2006
2006-2007
2007-2008
2008-2009
2009-2010
2010-2011
2011-2012
2013-2014
2014-2015
2015-2016
2015-2016
2016-2017
2017-2018
2017-2018
2018-2019
Knicks de New York
Knicks de New York
Trail Blazers de Portland
Trail Blazers de Portland
Suns de Phoenix
Suns de Phoenix
Suns de Phoenix
Suns de Phoenix
Magic d'Orlando
Magic d'Orlando
Cavaliers de Cleveland
Cavaliers de Cleveland
Cavaliers de Cleveland
Lakers de Los Angeles
Cavaliers de Cleveland
12,3
09,5
06,8
04,2
11,2
12,7
10,5
11,1
07,3
05,2
07,5
08,9
04,8
05,8
03,6

* Points marqués dans chaque club dans le cadre de la saison régulière du championnat national.

Channing Frye (né le 17 mai 1983 à White Plains, État de New York) est un ancien basketteur professionnel américain ayant évolué aux postes d'ailier fort ou de pivot. Au niveau universitaire, il a joué pour l'université d'Arizona. Il fut sélectionné 8e lors de la draft NBA 2005 par les Knicks de New York. Durant sa carrière, il a remporté un titre NBA avec les Cavaliers de Cleveland en 2016.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière au lycée[modifier | modifier le code]

Frye rejoint St. Mary's High School situé à Phoenix dans l'Arizona. Dans sa première année, il a obtenu en moyenne 15 points, 12 rebonds, 9 contres et 6 passes décisives par match. Il a mené l’équipe à un bilan de 26-7, avec une place pour les demi-finales du tournoi d’État 5A et une 19e place au niveau national par USA Today[1].

En 2000-2001, lors de sa seconde saison, Frye a cumulé en moyenne 22 points, 15 rebonds, 6 contres et 3 passes décisives par match et a mené St. Mary’s au championnat d’État 5A avec un bilan de 30-3. Il a par la suite été nommé Joueur de l’année par l'Arizona Republic et l’Arizona Gatorade Player of the Year, tout en gagnant les honneurs du All-America McDonald’s[1].

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

Il décide de rejoindre l'université d'Arizona en 2001-2002. En première année, Frye a été un contributeur clé pour les Wildcats, puisqu’il a commencé 25 des 34 matchs après s’être frayé un chemin dans le cinq de départ. Il a mérité les honneurs de l’équipe Pac-10 All-Freshman après à 9,5 points, 6,3 rebonds et 1,5 contres en 23,9 minutes de moyenne par match[1].

En deuxième année en 2002-2003, Frye a obtenu une mention de la sélection All-Pac-10. En 32 matchs, il a obtenu en moyenne 12,6 points, 8,0 rebonds et 1,9 contres en 25,4 minutes par match[1].

En tant que junior en 2003-2004, Frye a remporté les honneurs de l’équipe All-Pac-10 et de l’USBWA All-District 9. En 30 matchs, il a compté en moyenne 15,9 points, 7,4 rebonds, 1,9 passes décisives et 2,1 contres en 30,3 minutes par match[1].

En tant que senior en 2004-2005, Frye a reçu le prix Sapphire de l’Université de l’Arizona, qui est décerné à l’étudiant-athlète masculin de haut niveau. Pour une deuxième année consécutive, il a remporté les honneurs de la première équipe All-Pac-10 et de l’USBWA All-District 9, ainsi que la sélection de la première équipe NABC All-Ncaa District 15. En 37 matchs, il a compté en moyenne 15,8 points, 7,6 rebonds, 1,9 passes décisives et 2,3 contres en 31,0 minutes par match[1].

Carrière en NBA[modifier | modifier le code]

Débuts à New York (2005-2007)[modifier | modifier le code]

Frye est drafté en 2005 par les Knicks de New York avec le 8e choix. Il a marqué 30 points à deux reprises au cours de la saison 2005-2006. Le 21 mars 2006, il se blesse au genou gauche lors d’un match contre les Raptors de Toronto lorsque l'arrière des Raptors, Andre Barrett, a perdu l’équilibre et s’est fracassé l’épaule dans le genou de Frye, ce qui l’a fait rater le reste de la saison[2]. Il sera élu dans le All-Rookie First Team[3].

Au cours de la saison 2006-2007, David Lee a mené l’équipe au rebond et en pourcentage de tirs sur le terrain, et était statistiquement supérieur à Frye dans presque toutes les catégories, mais l’entraîneur des Knicks, Isiah Thomas, a maintenu Frye dans la rotation de départ jusqu'en février. Il sera moins utilisé lors du reste de la saison.

Trail Blazers de Portland (2007-2009)[modifier | modifier le code]

Le 28 juin 2007, Frye a été transféré, avec Steve Francis, aux Trail Blazers de Portland en échange de Zach Randolph, Fred Jones et Dan Dickau[4]. Il devient le remplaçant de LaMarcus Aldridge ou de Joel Przybilla, lorsque Greg Oden est blessé dès le début de sa saison rookie. En tant que pivot remplaçant en 2007-2008, Frye a cumulé en moyenne 6,8 points et 4,5 rebonds par match. En septembre 2008, Frye a subi une intervention chirurgicale au niveau de sa cheville gauche[5]. Il a continué à servir de remplaçant une fois de plus en 2008-2009, avec une moyenne de 4,2 points et 2,2 rebonds par match.

Suns de Phoenix (2009-2014)[modifier | modifier le code]

Il signe ensuite un nouveau contrat en juillet 2009, durant l'intersaison, avec les Suns de Phoenix à hauteur de 3,8 millions de dollars sur 2 années[6]. En février 2010, Frye a été sélectionné au concours à 3 points lors du All-Star Game 2010, devenant le premier pivot invité depuis Sam Perkins en 1997[7].

Frye a signé une extension de contrat de 30 millions de dollars sur cinq ans avec les Suns le 8 juillet 2010[8].

L'équipe médicale des Suns lui détecte une cardiomyopathie d'origine virale en septembre 2012[9] ; il manque ainsi l'intégralité de la saison 2012-2013. En conséquence, Frye est devenu diffuser radio pendant les émissions d’avant-match des Suns. Pour se remettre de ses problèmes cardiaques, il a commencé à pratiquer le yoga et le golf, puis il a intensifié sa préparation avec de la course et une reprise de la pratique du shoot. Il a fait son retour le 9 octobre 2013 dans la victoire de 104-98 sur les Trail Blazers de Portland[10].

Le 23 juin 2014, Frye a renoncé à la dernière année de son contrat avec les Suns[11].

Magic d'Orlando (2014-2016)[modifier | modifier le code]

En juillet 2014, il signe un contrat de 32 millions de dollars sur quatre ans et rejoint la franchise du Magic d'Orlando[12]. Lors du camp d'entraînement avec sa nouvelle équipe, il se fait une entorse au genou gauche. Sa première saison avec le Magic a été décevante sur le terrain, car Frye a atteint sa plus faible statistique au rebond par match depuis sa dernière saison à Portland.

Cavaliers de Cleveland (2016-2018)[modifier | modifier le code]

Le 18 février 2016, Frye a été échangé avec les Cavaliers de Cleveland en échange de Jared Cunningham[13]. Il a été acquis pour sa capacité à étirer le jeu et pour son tir à l’extérieur. Lors des playoffs 2016, au premier tour contre les Hawks d'Atlanta, Frye a grandement contribué au succès de l'équipe avec 27 points, à 10 sur 13 au tir, dont 7 sur 9 à trois points, dans le match 3[14]. Les Cavaliers avancèrent vers les finales de conférence. Il a aidé les Cavaliers à vaincre les Raptors de Toronto en six matchs. Le rôle de Frye dans la finale de la NBA a été réduit, car il a joué peu de minutes au cours des quatre premiers matchs, avant de ne pas prendre part aux trois matchs suivants. Malgré un retard de 3 à 1 à la suite du quatrième match contre les Warriors de Golden State, les Cavaliers ont remporté la série en sept matchs[15]. Il devient alors champion NBA en compagnie de LeBron James.

Courant février 2017, à la suite de l’annonce de la blessure de Kevin Love, Frye a repris des minutes au sein de l'effectif de Cleveland. Frye a aidé les Cavaliers à atteindre une fois de plus la finale NBA, où ils ont perdu en cinq matchs contre les Warriors de Golden State.

Lakers de Los Angeles (2018)[modifier | modifier le code]

Le 8 février 2018, les Cavaliers ont échangé Frye et Isaiah Thomas aux Lakers de Los Angeles, en échange de Jordan Clarkson et Larry Nance Jr.[16]

Cavaliers de Cleveland (2018-2019)[modifier | modifier le code]

Le 19 juillet 2018, Frye a signé avec les Cavaliers de Cleveland, revenant à la franchise pour un second passage[17]. Le 1er mars 2019, Channing Frye annonce qu'il mettrait un terme à sa carrière à l'issue de la saison 2018-2019[18].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Gras = ses meilleures performances

Statistiques universitaires[modifier | modifier le code]

Statistiques en université de Channing Frye[19]

Saison Équipe Matchs Titul. Min./m % Tir % 3pts % LF Rbds/m. Pass/m. Int/m. Ctr/m. Pts/m.
2001–02 Arizona 34 25 23,9 59,5 - 73,7 6,3 0,7 0,5 1,5 9,5
2002–03 Arizona 32 27 25,4 56,9 0,0 66,4 8,38 0,72 0,56 1,88 12,59
2003–04 Arizona 30 30 30,3 54,8 60,0 78,8 7,47 1,87 0,57 2,10 15,93
2004–05 Arizona 37 37 31,0 55,4 17,6 83,0 7,62 1,92 0,95 2,30 15,78
Carrière 133 119 27,7 56,2 26,1 75,9 7,3 1,3 0,6 1,9 13,5

Dernière modification le 22 mars 2020

Statistiques en NBA[modifier | modifier le code]

Champion NBA

Saison régulière[modifier | modifier le code]

Statistiques en saison régulière de Channing Frye[20]

Saison Équipe Matchs Titul. Min./m % Tir % 3pts % LF Rbds/m. Pass/m. Int/m. Ctr/m. Pts/m.
2005-06 New York 65 14 24,2 47,7 33,3 82,5 5,75 0,82 0,46 0,72 12,34
2006-07 New York 72 59 26,3 43,3 16,7 78,7 5,49 0,93 0,50 0,58 9,50
2007-08 Portland 78 20 17,2 48,8 30,0 78,0 4,54 0,73 0,37 0,35 6,79
2008-09 Portland 63 1 11,8 42,3 33,3 72,2 2,22 0,38 0,27 0,25 4,17
2009-10 Phoenix 81 41 27,0 45,1 43,9 81,0 5,27 1,40 0,79 0,91 11,16
2010-11 Phoenix 77 64 33,0 43,2 39,0 83,2 6,66 1,25 0,60 1,03 12,68
2011-12 * Phoenix 64 59 26,1 41,6 34,6 89,0 5,92 1,38 0,66 1,09 10,53
2013-14 Phoenix 82 82 28,2 43,2 37,0 82,1 5,07 1,20 0,73 0,77 11,10
2014-15 Orlando 75 51 24,9 39,2 39,3 88,6 3,91 1,25 0,63 0,52 7,32
2015-16 Orlando 44 29 17,1 43,5 39,7 90,5 3,20 1,02 0,48 0,45 5,20
2015-16 Cleveland 26 3 17,2 44,1 37,7 78,6 3,58 1,00 0,31 0,31 7,54
2016-17 Cleveland 74 15 18,9 45,8 40,9 85,1 3,92 0,61 0,45 0,50 9,14
2017-18 Cleveland 44 1 12,4 49,7 33,3 93,3 2,50 0,64 0,39 0,27 4,82
2017-18 L.A Lakers 9 0 16,7 46,5 36,0 75,0 2,78 1,11 0,11 0,11 5,78
2018-19 Cleveland 36 6 9,5 36,8 40,5 78,6 1,44 0,56 0,17 0,14 3,58
Carrière 890 445 22,2 44,0 38,8 82,2 4,50 0,97 0,51 0,61 8,75

Note: * La saison 2011-2012 a été réduite à 66 matchs en raison d'un Lock out.

Dernière modification le 22 mars 2020

Playoffs[modifier | modifier le code]

Statistiques en Playoffs de Channing Frye[20]

Saison Équipe Matchs Titul. Min./m % Tir % 3pts % LF Rbds/m. Pass/m. Int/m. Ctr/m. Pts/m.
2009 Portland 4 0 9,0 35,7 0,0 66,7 0,75 0,25 0,00 0,00 3,00
2010 Phoenix 16 0 27,2 36,4 34,9 93,8 5,62 0,94 0,75 0,56 8,19
2016 Cleveland 17 0 14,0 59,4 56,5 85,7 2,41 0,29 0,35 0,53 6,71
2017 Cleveland 12 0 12,8 51,7 51,3 85,7 1,83 1,08 0,25 0,33 7,33
Carrière 49 0 17,6 46,0 44,4 87,9 3,18 0,69 0,43 0,45 7,04

Dernière modification le 22 mars 2020

Palmarès[modifier | modifier le code]

Records personnels[modifier | modifier le code]

Les records personnels de Channing Frye, officiellement recensés par la NBA sont[21] :

Type de statistique Saison régulière Playoffs
Record Adversaire Date Record Adversaire Date
Points 33 Timberwolves du Minnesota 11 avril 2011 27 @ Hawks d'Atlanta 6 mai 2016
Paniers marqués 14 2 fois 10 @ Hawks d'Atlanta 6 mai 2016
Paniers tentés 26 Bobcats de Charlotte 20 décembre 2006 13
Paniers à 3 points réussis 9 Timberwolves du Minnesota 11 avril 2011 7
Paniers à 3 points tentés 14 9
Lancers francs réussis 9 2 fois 3 4 fois
Lancers francs tentés 12 @ Raptors de Toronto 15 janvier 2006 4 Lakers de Los Angeles 27 mai 2010
Rebonds offensifs 7 Warriors de Golden State 22 février 2012 3
Rebonds défensifs 14 2 fois 11 29 mai 2010
Rebonds totaux 16 @ Pelicans de La Nouvelle-Orléans 30 décembre 2011 13 29 mai 2010
Passes décisives 7 Nets du New Jersey 13 janvier 2012 4 @ Trail Blazers de Portland 22 avril 2010
Interceptions 4 2 fois 3 @ Raptors de Toronto 21 mai 2016
Contres 4 8 fois 2 2 fois
Balles perdues 6 2 fois 2 @ Hawks d'Atlanta 6 mai 2016
Minutes jouées 57 @ Lakers de Los Angeles 22 mars 2011 40 Lakers de Los Angeles 29 mai 2010

Salaires[modifier | modifier le code]

Année Équipe Salaire
2005-2006 New York 2 162 880 $
2006-2007 New York 2 325 000 $
2007-2008 Portland 2 487 240 $
2008-2009 Portland 3 163 769 $
2009-2010 Phoenix 2 000 000 $
2010-2011 Phoenix 5 200 000 $
2011-2012 Phoenix 5 600 000 $
2012-2013 Phoenix 6 000 000 $
2013-2014 Phoenix 6 400 000 $
2014-2015 Orlando 8 175 476 $
2015-2016 Cleveland 7 807 579 $
2016-2017 Cleveland 7 806 971 $
2017-2018 L.A Los Angeles 7 420 912 $
2018-2019 Cleveland 2 393 887 $
Total Gains 68 943 714 $


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f (en) « Channing Frye Profile - ARIZONAWILDCATS.COM - The University of Arizona Wildcats Official Athletic Site », sur University of Arizona Athletics (consulté le 22 mars 2020)
  2. (en) « Channing Frye has Seen the Video, is Not Mad at Nate Robinson », sur ESPN.com, (consulté le 22 mars 2020)
  3. (en) « Year-by-year NBA All-Rookie Teams », sur NBA.com (consulté le 22 mars 2020)
  4. Le Figaro, « Zach Randolph aux Knicks », sur Le Figaro.fr, (consulté le 22 mars 2020)
  5. (en) « Blazers' Frye has bone spurs removed from ankle », sur ESPN.com, (consulté le 22 mars 2020)
  6. (en) « Frye Returns Home to Play for Suns », sur Phoenix Suns (consulté le 22 mars 2020)
  7. « Suns' Channing Frye selected for 3-point shootout », sur archive.azcentral.com (consulté le 22 mars 2020)
  8. (en) « Suns Re-Sign Channing Frye », sur Phoenix Suns (consulté le 22 mars 2020)
  9. (en-US) « Channing Frye discusses his heart diagnosis and the road ahead », sur Valley of the Suns, (consulté le 22 mars 2020)
  10. « Channing Frye est prêt à rejouer », sur Inside Basket (consulté le 22 mars 2020)
  11. (en) Paul Coro, « Channing Frye opts out of Phoenix Suns deal », sur azcentral (consulté le 22 mars 2020)
  12. Dimitri Kucharczyk, « Channing Frye s’engage pour quatre ans avec le Magic d’Orlando », sur basketusa.com,
  13. « Le transfert de Channing Frye enfin validé », (consulté le 22 mars 2020)
  14. « Hornets », dans Encyclopedia of Entomology, Kluwer Academic Publishers (ISBN 0-7923-8670-1, lire en ligne), p. 1109–1110
  15. InsideBasket, « Cleveland Cavaliers Champion NBA 2016 ! », sur Inside Basket (consulté le 22 mars 2020)
  16. « Thomas, Isiah », dans African American Studies Center, Oxford University Press, (ISBN 978-0-19-530173-1, lire en ligne)
  17. « Channing Frye revient aux Cavaliers ! », (consulté le 22 mars 2020)
  18. « NBA : Channing Frye (Cleveland Cavaliers) met un terme à sa carrière », sur lequipe.fr, Groupe Amaury, (consulté le 2 mars 2019).
  19. « Channing Frye Player Profile, Cleveland Cavaliers, News, Rumors, NBA Stats, NCAA Stats, Game Logs, Bests, Awards - RealGM », sur basketball.realgm.com (consulté le 22 mars 2020)
  20. a et b (en) « Channing Frye », sur NBA Stats (consulté le 22 mars 2020).
  21. « Channing Frye Career Bests and Rankings, Cleveland Cavaliers, News, Rumors, NBA Stats, NCAA Stats, Game Logs, Awards - RealGM », sur basketball.realgm.com (consulté le 22 mars 2020)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :