Hunger Games : La Révolte, partie 1

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hunger Games.
Hunger Games :
La Révolte
partie 1
Description de cette image, également commentée ci-après

Logo original du film

Titre original The Hunger Games: Mockingjay - Part 1
Réalisation Francis Lawrence
Scénario Danny Strong
Acteurs principaux
Sociétés de production Color Force (en)
Lions Gate Film
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Science-fiction dystopique
Durée 123 minutes
Sortie 2014

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Hunger Games : La Révolte, partie 1 (The Hunger Games: Mockingjay - Part 1) est un film américain de science-fiction dystopique réalisé par Francis Lawrence, sorti en 2014. Cette adaptation du roman éponyme de Suzanne Collins, le troisième et dernier de la série, est divisée en deux parties à l'écran, dont la deuxième est sortie en .

Il met en scène le personnage principal Katniss Everdeen interprété par Jennifer Lawrence et faisant suite à Hunger Games (2012) et à Hunger Games : L'Embrasement (2013).

Après l'explosion de l'arène des jeux, Katniss Everdeen et deux autres survivants des 75e Hunger Games (ou troisièmes Jeux de l'Expiation), Finnick Odair et Beetee Latier, ainsi que le Haut Juge des jeux Plutarch Heavensbee, tous impliqués dans la rébellion, ont pris la fuite vers le District 13. Elle y retrouve sa mère, sa sœur Prim et son ami Gale. Elle rencontre la Présidente Coin qui veut que Katniss incarne le Geai moqueur, symbole de la révolte, dans des spots de propagande afin d'unifier les Districts contre le Capitole. Réticente au début, elle finit par accepter devant l'horreur commise par le Capitole sur ordre du Président Snow contre les actes de rébellion, notamment au District 12, complètement rasé après la fin des 75e Hunger Games. Elle devra alors devenir le symbole de la rébellion, et poussera les Districts à la guerre ouverte contre le Capitole.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Après les événements mouvementés des derniers Hunger Games, Katniss Everdeen et deux autres survivants, Finnick Odair et Beetee Latier, ainsi que le Haut Juge des Jeux Plutarch Heavensbee impliqué dans la rébellion, ont pris la fuite vers le District 13, où se trouvent Prim et Gale. Katniss apprend qu'Annie Cresta, la petite amie de Finnick, et Johanna Mason sont emprisonnées au Capitole avec Peeta. Katniss est escortée à travers les souterrains du District 13 par le chef de la sécurité, Boggs, qui lui apprend que le District a survécu aux bombardements intensifs survenus 75 ans plus tôt, mais qu’ils ont dû s’adapter à la vie sous-terre. Il conduit la jeune femme jusqu’à la Présidente du District 13, Alma Coin, qui souhaite que Katniss incarne le Geai moqueur, symbole de la révolte, dans des vidéos de propagande afin d’unifier tous les districts contre le Capitole.

Réticente dans un premier temps, elle finit par accepter suite à l’horreur commise par le Capitole sur ordre du Président Snow contre les actes de rébellion, notamment l'anéantissement du District 12, sous une condition précise : les anciens vainqueurs retenus au Capitole devront être libérés et immunisés. Au même moment, Snow lance un ultimatum aux citoyens de Panem : posséder le symbole du Geai Moqueur est à présent considéré comme un acte de trahison puni de mort. Ce dernier fait alors exécuter des rebelles ayant utilisé ce symbole pour promouvoir un soulèvement.

Alma Coin annonce aux occupants du District 13 qu’elle compte mettre en place des moyens pour sauver Peeta, Johanna et Annie. Effie Trinket retrouve Katniss et Gale, et leur apprend la mort de Cinna. Après l'interruption du tournage de son premier spot de propagande par Haymitch, Katniss est envoyée au District 8 pour tourner d’autres spots, malgré la réticence de Coin. Katniss et Gale se voient équipés d’armes redoutables confectionnées par Beetee. Ils rencontrent l’équipe de tournage avec laquelle ils vont filmer au District 8 : Cressida, Messala, Castor et Pollux.

Arrivés au District 8, Katniss et son escouade rencontrent la Commandante Paylor qui les mène jusqu’à un hôpital de fortune où Katniss est censée donner de l’espoir aux nombreux blessés. Mais Snow découvre la présence de Katniss au District grâce à l’une des rares caméras de surveillance encore fonctionnelle, et lance aussitôt le bombardement de l’hôpital où tous les blessés périssent. Impuissante et furieuse face à l’horreur causée par Snow, Katniss lui livre un message de menace on ne peut plus clair, mais parvient surtout à persuader les Districts de se rebeller, où des soulèvements commencent à éclater. Katniss décide ensuite de se rendre au District 12 pour tourner un nouveau spot afin de montrer à la population les atrocités perpétrées par Snow à la fin des derniers Hunger Games, et d'autres soulèvements éclatent à leur tour.

Après plusieurs brèves apparitions télévisées d'un Peeta méconnaissable, dont Snow se sert pour intimider et effrayer Katniss, le prisonnier est une nouvelle fois interviewé par le célèbre présentateur Caesar Flickerman. Cette-fois ci, Peeta parvient à avertir le District 13 d'une attaque imminente. Aussitôt cette annonce révélée, le District est attaqué par une pluie de bombes par le Capitole, mais les habitants trouvent refuge dans un bunker. Après les bombardements, les dégâts sont considérables, mais aucune victime ni aucun blessé n'est à déplorer. En s'adressant à Katniss, Coin remercie Peeta, qui, selon elle, est parvenu à sauver des vies en les alertant à l'avance.

Katniss doit alors impérativement tourner une vidéo pour montrer qu’elle et le District 13 ont survécu. De ce fait, elle se rend à la surface de la Terre où elle s’apprête à être filmée, mais se rend compte qu’il s’agissait d'un avertissement, et que Peeta est en danger de mort. Elle refuse d'être filmée, et retrouve Haymitch qui lui annonce que Coin a envoyé une Escouade, dont Gale fait partie, au Capitole, pour évacuer les vainqueurs détenus. Au même moment, Finnick se porte volontaire pour être filmé à la place de Katniss, et dévoile de sombres secrets concernant le passé de Snow, notamment la façon dont il a accédé au pouvoir, en assassinant ses adversaires. Il révèle également que Snow l’a obligé à se prostituer, en menaçant de tuer ses proches s'il refusait de se plier à ses exigences.

Pour la première fois depuis sa fuite de l'arène, Katniss se retrouve face à face avec Snow, via un écran et l'implore longuement de faire cesser le chaos qu’il provoque. Il l'informe qu’il sait tout sur le sauvetage des trois vainqueurs et interrompt la conversation. Katniss est persuadée que tous les membres de l'escouade sont morts, mais ils rentrent quelques heures plus tard sains et saufs, avec Peeta, Johanna et Annie. Alors que Katniss s’apprête à le prendre dans ses bras, Peeta, qui a été conditionné pour considérer Katniss comme une ennemie mortelle, se jette sur elle et tente de l'étrangler. Boggs arrive à temps pour arrêter Peeta en le frappant sur le crâne. Katniss se réveille avec une minerve autour du cou, sur un lit d'hôpital en présence de Boggs. Plutarch, Haymitch et Primrose lui expliquent l'état de santé de Peeta : on l'a probablement empoisonné et torturé afin de modifier ses souvenirs de ses anciens amis. Le lendemain, la Présidente Coin prononce un discours devant le District, se félicitant du succès de la mission de secours et promettant d'étendre la lutte pour la liberté à tout Panem. Katniss décide de se lever, passe dans le couloir de l'hôpital et découvre à travers une vitre Peeta enfermé dans une cellule, attaché à son lit, fou.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Francis Lawrence, réalisateur des trois derniers films de la série.

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources : IMDb. Allodoublage et Doublage Québec sauf mention contraire.

Production[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage du troisième épisode a débuté en septembre 2013 à Atlanta en Géorgie[3].

Le 2 février 2014, l'acteur Philip Seymour Hoffman incarnant Plutarch Heavensbee est retrouvé mort dans son appartement new-yorkais. La plupart des scènes où il devait apparaître étant déjà tournées, Francis Lawrence a décidé que celles-ci seraient gardées dans le film. Pour les quelques scènes manquantes, le scénario a été réécrit afin que l'intrigue soit assurée par d'autres personnages. « Nous n'avons rien créé par ordinateur. Nous utilisons seulement de vraies images » a affirmé le réalisateur, coupant court aux rumeurs qui affirmaient que l'acteur serait « ressuscité » grâce à des hologrammes[4].

Une partie du tournage se déroule en France dans les studios de Bry-sur-Marne mais aussi à Ivry-sur-Seine[5] et Noisy-le-Grand dans les décors où avait été tourné le film Brazil 30 ans auparavant[6].

Accueil[modifier | modifier le code]

Box office[modifier | modifier le code]

Pays où les recettes dépassent le million de dollars
Pays ou région Box-office
 Drapeau de l'Australie Australie +028 005 111, USD
 Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud +005 592 614, USD
 Drapeau des États-Unis États-Unis et Drapeau du Canada Canada
+336 976 310, USD
40 599 600 entrées Information icon.svg
 Drapeau de la Finlande Finlande +002 138 487, USD
 Drapeau de la France France
+010 500 000,
3 228 348 entrées Information icon.svg
 Drapeau de l'Italie Italie +010 961 392, USD
 Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande +004 734 411, USD
 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas +007 115 250, USD
 Drapeau de la Russie Russie et CEI +015 216 903, USD
 Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni +046 770 593, USD
 Monde Monde +751 940 747, USD

Sources : Box Office Mojo[7] et JP's Box Office[8].

Hunger Games : La Révolte, partie 1 réalise le meilleur démarrage de l'année 2014 avec 123 millions de dollars en l'espace de 3 jours[9] dont 121 millions aux États-Unis[10] et 1 366 380 entrées en France au week-end de démarrage[8]. En première semaine complète, il totalise 1 538 201 entrées, soit le meilleur démarrage de la saga en France[8].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]