Jean Renaudie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jean Renaudie
Présentation
Naissance
La Meyze, Haute-Vienne
Décès (à 56 ans)
Ivry-sur-Seine, Val-de-Marne
Nationalité Drapeau de la France France
Activités Architecte, urbaniste
Formation École nationale supérieure des beaux-arts, atelier Perret
Œuvre
Distinctions Grand prix national d'architecture (1978)
Entourage familial
Famille Renée Gailhoustet

Jean Renaudie est un architecte et urbaniste français né le à La Meyze (Haute-Vienne), mort le à Ivry-sur-Seine (Val-de-Marne).

Biographie[modifier | modifier le code]

Entré à l'École nationale supérieure des beaux-arts en 1945, Jean Renaudie étudie dans l'atelier d'Auguste Perret puis de Marcel Lods. Diplômé architecte DPLG en 1958, il fonde avec Pierre Riboulet, Gérard Thurnauer et Jean-Louis Véret (qu'il a rencontrés en 1956) l'Atelier de Montrouge. Il pratique alors une architecture qualifiée de « brutaliste », à cause de son dépouillement et de la simplicité des effets plastiques. L'Atelier se fait remarquer avec la crèche départementale de Montrouge (Hauts-de-Seine) ou avec le projet du grand stade de Vincennes (concours, juin 1963).

1968 est l'année de la rupture avec les autres membres : au-delà de différences de points de vue sur les évènements de Mai 68, ils sont en désaccord sur le projet d'aménagement de la ville nouvelle du Val-de-Reuil : Renaudie aurait souhaité une installation de la ville sur la falaise dominant le site plat et humide prévu à l'origine. Il crée alors sa propre agence à Ivry-sur-Seine. De 1971 à 1975 et de 1976 à 1980, il participe aux deux phases de rénovation du centre d'Ivry, en collaboration avec Renée Gailhoustet, où une de ses réalisations, le centre commercial Jeanne-Hachette, lui apporte une renommée internationale.

À partir de 1974, il travaille à la rénovation du centre du vieux Givors (Rhône) avec la création de la Cité des Étoiles. Entre 1976 et 1981, il participe à la ZAC de Villetaneuse (Seine-Saint-Denis).

L'essentiel de sa production porte sur le logement social et l'aménagement urbain. Il a été un des premiers opposants aux méthodes de production des grands ensembles et des premières villes nouvelles des années 1950-1960. Il n'a jamais souhaité faire de modèle ou de systématisation de l'architecture, avec pour exemple la variété et la diversité des appartements des ensembles qu'il a construits.

L'une de ses réalisations marquantes se trouve à Givors, au pied des ruines du château. Ces immeubles de logement social, à flanc de colline, ont une architecture très particulière, cherchant au maximum à optimiser les vues et les orientations des logements.

Prix[modifier | modifier le code]

Principales études et réalisations[modifier | modifier le code]

Au sein de l'Atelier de Montrouge (ATM1)[modifier | modifier le code]

(Sont signalés ici les projets directement suivis par Renaudie.)

En son nom propre[modifier | modifier le code]

Publication[modifier | modifier le code]

  • La ville est une combinatoire, Ivry-sur-Seine : Moviticity éd., 149 p., 2014

Expositions[modifier | modifier le code]

Plusieurs expositions ont été consacrées à son œuvre (ainsi qu'à celle de Renée Gailhoustet) à Ivry, la dernière à l'occasion du festival d'architecture La tête dans les étoiles[4],[5] en 2016.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir Naji Lahmini, « La destruction du logement social : l'expérience de Grande-Synthe », Les Annales de la recherche urbaine, no 97, p. 43-50 [lire en ligne]
  2. « La future place du quartier du Courghain, à Grande-Synthe, se dessine petit à petit », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne)
  3. Fiche d'inventaire sur la base patrimoine de Seine-Saint-Denis.
  4. Présentation sur le site du journal municipal Ivry ma ville.
  5. Présentation sur le site de la CAUE94.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Jean Renaudie 1925-1981 », dans Techniques et Architecture, décembre 1981, no 339, p. 108-116
  • Jean Renaudie, la logique de la complexité, édité par Patrice Goulet et Nina Schuch, éd. Institut français d'urbanisme / Edizioni Carte Segrete, Paris, 1992, 315 p.
  • Pascal Buffard, Jean Renaudie, éd. SODEDAT-IFA-Carte Segrete, 1992, 159 p.
  • François Chaslin, « Jean Renaudie », Dictionnaire des architectes, éd. Encyclopaedia Universalis - Albin Michel, 1999, p. 572-575
  • Cyrille Poy, « Urbanisme : Ivry-sur-Seine présente le travail de l’architecte Jean Renaudie. L’occasion de s’interroger sur l’avenir du quartier Jeanne-Hachette », paru dans L'Humanité, [lire en ligne]
  • Sylvie Steinebach, « Renaudie a donné des lettres de noblesse au logement social » paru dans L'Humanité, [lire en ligne]
  • Bénédicte Chaljub, « La colline habitée », AMC, no 190, septembre 2009, p. 114-120

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]