Hans Jeschonnek

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Hans Jeschonnek
Bundesarchiv Bild 183-J15155, Beisetzung von Generaloberst Jeschonnek.jpg

Le , le Reichsmarschall Hermann Göring assiste aux funérailles de Hans Jeschonnek, et « salue une dernière fois son camarade mort ».

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 44 ans)
Lager Robinson (d) ou Powiat de GołdapVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Autres informations
Arme
Grade militaire
Conflits
Distinctions
Grab von Hans Jeschonnek.JPG

Vue de la sépulture.

Hans Jeschonnek est un Generaloberst allemand, né le à Hohensalza (Posnanie à l'époque, Pologne actuellement) et mort le au Lager Robinson (de) (Prusse-Orientale, Pologne actuellement).

Il est le chef d’état-major adjoint de la Luftwaffe[a] pendant la Seconde Guerre mondiale.

Biographie[modifier | modifier le code]

Tombe de Hans Jeschonnek (cliché de 2008), dans le Lager Robinson (de) sur les bords du lac Gołdap (de), près de la ville de Gołdap en Mazurie, à l'époque en Prusse-Orientale.

Il se suicide au Lager Robinson (de), où se trouve un quartier général de l'Oberkommando der Luftwaffe, après s’être rendu compte d’une erreur de commandement : en effet, à l'occasion d’un bombardement allié de Peenemünde dans la nuit du 17 au , il ordonne à la défense anti-aérienne de tirer sur deux cents chasseurs de la Luftwaffe, en vol près de Berlin, qu'il a malencontreusement confondus avec des avions ennemis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Le nom allemand de la fonction est « Chef des Generalstabs der Luftwaffe » ; équivalent français : « chef d’état-major adjoint de l'Armée de l'air » ou « major général de l’Armée de l'air ». Il était donc le no 2 de la Luftwaffe, le no 1 étant le commandant en chef de la Luftwaffe, le Reichsmarschall Hermann Göring.

Références[modifier | modifier le code]