Melitta Schenk Gräfin von Stauffenberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Melitta Schenk Gräfin von Stauffenberg
Naissance
Krotoschin, Allemagne
Décès (à 42 ans)
Straßkirchen, Bavière
Mort au combat
Origine Allemagne

Melitta Schenk Gräfin von Stauffenberg, née Melitta Schiller (), était une aviatrice allemande qui a servi comme pilote d'essai pour la Luftwaffe durant la Seconde Guerre mondiale. Elle a été la seconde femme allemande à obtenir le titre de « capitaine aviateur » (Flugkapitän). Elle fit plus de 2 500 vols d'essai aux commandes de bombardiers en piqué. Elle est ainsi le deuxième pilote à en effectuer autant dans la Luftwaffe. Stauffenberg a été décorée de la Croix de fer seconde classe, de l'Insigne de combat de la Luftwaffe et de l'Insigne de pilote-observateur en Or avec diamants. En 1944, elle a été arrêtée avec d'autres membres de la famille Stauffenberg, la Gestapo la soupçonnant de connivence avec ses beaux-frères dans la tentative d'assassinat ratée d'Adolf Hitler, mais elle a été libérée rapidement pour pouvoir poursuivre ses essais. Von Stauffenberg meurt après avoir été abattue par un chasseur allié le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Melitta naît à Krotoschin, Posnanie, le , de Michael Schiller, fils d'un commerçant juif converti au protestantisme dans sa jeunesse et de Margaret Eberstein. Elle a quatre frères et sœurs : Marie-Louise, Otto, Jutta et Klara. La famille déménage à sa naissance à Hirschberg, en Silésie.

Melitta passe le diplôme d'entrée à l'université en 1922, étudie les mathématiques, la physique et l'ingénierie, et se spécialise dans l'aéronautique à l'Université de Munich. En 1927 elle obtient la mention cum laude.

L'aviatrice[modifier | modifier le code]

Melitta commence à travailler pour le Deutsche Versuchsanstalt für Luftfahrt (DVL), un institut expérimental aéronautique, à Berlin-Adlershof en 1928. Elle prend alors ses premières leçons de vol. En 1936 elle est démobilisée de la Luftwaffe à cause de son ascendance juive. Elle entre alors, en tant qu'ingénieur, chez Askania, à Berlin, société au sein de laquelle elle développe des outils de navigation et des systèmes de direction pour des hydravions comme le Blohm & Voss Ha 139 et le Dornier Do 18. Elle se marie avec l'historien Alexander Schenk Graf von Stauffenberg (en) en 1937 et devient de ce fait la belle-sœur de Claus Schenk Graf von Stauffenberg qui commettra l'attentat sur Hitler le 20 juillet 1944.

Le , elle obtient le grade de « commandant de bord » (Flugkapitän), et devient la seule femme allemande après Hanna Reitsch, à recevoir ce grade. Elle a finalement obtenu des permis pour toutes les classes d'avion de combat, ainsi que celui de pilote acrobatique et de planeur.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Au début de la Seconde Guerre mondiale, Melitta travaille pour la Croix Rouge, mais la Luftwaffe la mobilise de force et l'affecte au centre d'essais de Rechlin, dans le Mecklenburg.

Elle y effectue la mise au point des appareils de visée pour les bombardiers en piqués (Stuka). Pour tester les améliorations de ces appareils, elle effectue elle-même près de 2 500 vols en piqué, avec parfois plus de quinze vols d'essai par jour, durant lesquels elle plonge depuis une altitude de 4 000 mètres jusqu'à une altitude de 1 000 mètres. Son travail dangereux est alors considéré comme extrêmement important pour l'effort de guerre allemand, ce qui lui permet d'obtenir d'être reconnue comme une citoyenne aryenne de plein droit. Il semblerait aussi que cela ait été un atout important lors de son arrestation à la suite de la tentative d'assassinat de Stauffenberg envers Hitler, ce qui lui a permis d'éviter la déportation vers les camps de concentration.

En 1942, Melitta Schenk Gräfin von Stauffenberg poursuit ses vols d'essai à l'académie technique de la Luftwaffe à Berlin-Gatow. Elle rend sa thèse pour sa qualification de Maître en 1944 et elle est reçue avec mention. Elle devient alors chef technique d'un autre institut d'essai.

Durant les mois de mai et juin 1944, son beau-frère, le colonel Claus Schenk Graf von Stauffenberg lui demande plusieurs fois de le conduire en avion jusqu'au quartier général d'Hitler, en Prusse-Orientale. Il lui fait part de son projet d’attentat sur Hitler et elle se déclare prête à l'aider, malgré les dangers encourus. Mais à la date prévue, Melitta Schenk Gräfin von Stauffenberg n'a à sa disposition qu'un Fieseler Storch dont le rayon d'action est insuffisant pour relier Berlin à la Prusse-Orientale. Pour cette raison l'attentat du 20 juillet 1944 a finalement lieu sans son aide. Après l'attentat raté, elle-même et son mari sont arrêtés par la Gestapo dans le cadre de la Sippenhaft (arrestation des membres de la famille de suspects). Mais elle est libérée de prison après seulement six semaines en raison de l'importance militaire de son travail. Elle est dorénavant appelée officiellement « comtesse Schenk », sans la particule bannie du vocabulaire nazi « von Stauffenberg ». Son mari est maintenu en détention dans un camp de concentration avec onze autres membres de la famille. Melitta Schenk profite de sa position pour les aider autant qu'elle le peut et elle obtient même de pouvoir visiter son mari une fois par mois.

En , son centre d'essai est transféré de Berlin-Gatow vers le sud de l'Allemagne à cause de l'avancée des troupes soviétiques. Le , elle en profite pour tenter de rejoindre son mari aux commandes d'un avion Bücker Bü 181, dans le but le délivrer. Mais, près de Straßkirchen, en Bavière, elle est repérée par un avion américain qui la prend en chasse et l'abat. Elle parvient encore à se poser d'urgence, mais, grièvement blessée, elle succombe quelques heures plus tard à ses blessures.

Décorations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]