Alexander Löhr

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lohr (homonymie).
Alexander Löhr
Image illustrative de l'article Alexander Löhr

Naissance
Turnu-Severin, Roumanie
Décès (à 61 ans)
Belgrade, Yougoslavie
Origine Roumanie
Allégeance République autrichienne
Flag of German Reich (1935–1945).svg Allemagne nazie
Arme Armée de l'air autrichienne,Luftwaffe
Grade Général d’aviation
Années de service 1914 – 1945
Conflits Première Guerre mondiale,
Seconde Guerre mondiale
Commandement Luftflotte 4
Distinctions Croix de fer

Alexander Löhr ( à Turnu-Severin, Roumanie à Belgrade, Yougoslavie) est un officier de l’armée de l’air autrichienne, puis, après l’Anschluss un général de la Luftwaffe. Il fut exécuté en raison de son rôle dans le bombardement de Belgrade en 1941 et dans les assassinats de civils commis en Yougoslavie.

Les premières années[modifier | modifier le code]

Löhr combat pendant la Première Guerre mondiale comme commandant d’un peloton du bataillon de pionniers du 85e régiment de l’armée austro-hongroise.

En 1921, il est promu au grade de lieutenant-colonel ; de cette date à 1934, il occupe de nombreux postes d’état-major, dont celui de directeur des forces aériennes au sein du ministère des armées de la république autrichienne. En 1934, il est nommé commandant de la petite force aérienne autrichienne, poste qu’il conserve jusqu’à l’Anschluss en 1938.

Au sein de la Luftwaffe[modifier | modifier le code]

Le , Löhr est transféré dans la Luftwaffe ; promu lieutenant-général, il commande les forces aériennes stationnées en Autriche. De mai 1939 à juin 1942, il commande la 4e Luftflotte sur le front de l’est : cette unité commet notamment les bombardements de Varsovie en septembre 1939 et de Belgrade en avril 1941.

Löhr commande ensuite la 12e armée allemande de juillet à décembre 1942 ; il est ensuite nommé commandant en chef du front sud-est et du groupe d’armée à la tête duquel il participa avec succès à la campagne du Dodécanèse.

Emprisonné en Yougoslavie du au , il est jugé coupable de crimes de guerre à l’encontre de civils yougoslaves et fusillé.

Décorations[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :