Walter Weiß

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Weiss.
Walter Weiß
Front russe, mai 1944 : le Generalfeldmarschall Ernst Busch (le 1er à gauche), commandant du groupe d’armées Centre avec ses généraux, dont le Generaloberst Weiß (2e à partir de la gauche), lequel commande la 2e armée.
Front russe,  : le Generalfeldmarschall Ernst Busch (le 1er à gauche), commandant du groupe d’armées Centre avec ses généraux, dont le Generaloberst Weiß (2e à partir de la gauche), lequel commande la 2e armée.

Naissance
Deggendorf
Décès (à 87 ans)
Aschaffenbourg
Origine Allemand
Allégeance Flag of the German Empire.svg Empire allemand
Flag of Germany.svg République de Weimar
Flag of the German Reich (1935–1945).svg Troisième Reich
Arme War Ensign of Germany (1903-1918).svg Deutsches Reichsheer
War Ensign of Germany (1921-1933).svg Reichswehr
Balkenkreuz.svg Wehrmacht, Heer
Grade Generaloberst
Années de service 1908-1945
Conflits Première Guerre mondiale,
Seconde Guerre mondiale
Commandement 26e division d'infanterie
2e armée
Distinctions Croix de chevalier de la croix de fer avec feuilles de chêne

Walter-Otto Weiß, né le à Deggendorf et mort le à Aschaffenbourg, est un Generaloberst[N 1] allemand qui a servi au sein de la Wehrmacht pendant la Seconde Guerre mondiale.

Il a été récipiendaire de la croix de chevalier de la croix de fer[N 2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Walter Weiss rejoint le service militaire le . Dans le début de Seconde Guerre mondiale, pendant la campagne de Pologne, Weiss occupe le poste de chef d'état-major du 1er corps d'armée. Il est promu Generalmajor[N 3], le . Le , il prend le commandement de la 97e division d'infanterie légère et le le commandement de la 26e division d'infanterie. La 26e division d'infanterie est subordonnée au groupe d'armées Centre et participe à l'opération Barbarossa. Promu au grade de Generalleutnant[N 4] le , il prend le commandement de la 27e corps d'armée le . Encore une fois promu le au grade de General der Infanterie[N 5], il dirige la 2e armée sur le front de l'Est à partir de . Il reçoit le commandement du groupe d'armées Nord le .

Il est capturé par les forces américaines et libéré en 1948.

Promotions[modifier | modifier le code]

Décorations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Équivalent de général d'armée en France.
  2. Cette décoration est attribué pour récompenser un acte d'une extrême bravoure sur le champ de bataille ou un commandement militaire avec succès.
  3. Équivalent de général de brigade en France.
  4. Équivalent de général de division en France.
  5. Équivalent de général de corps d'armée en France, avec pour arme de rattachement l’infanterie.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Scherzer 2007, p. 776.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Fellgiebel, Walther-Peer (2000). Die Träger des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939-1945. Friedburg, Allemagne: Podzun-Pallas. (ISBN 3-7909-0284-5).
  • (de) Veit Scherzer, Die Ritterkreuzträger: die Inhaber des Ritterkreuzes des Eisernen Kreuzes 1939-1945 von Heer, Luftwaffe, Kriegsmarine, Waffen-SS, Volkssturm sowie mit Deutschland verbündeter Streitkräfte nach den Unterlagen des Bundesarchivs, Ranis/Iéna, Scherzers Militaer-Verlag, (réimpr. 2005, 2006), 846 p. (ISBN 3-938-84517-1 et 978-3-938-84517-2, OCLC 891773959).
  • (de) Die Wehrmachtberichte 1939–1945. Tome 3, 1. Januar 1944 bis 9. Mai 1945. Munich, Deutscher Taschenbuch Verlag GmbH & Co. KG, 1985. (ISBN 3-423-05944-3).

Liens externes[modifier | modifier le code]