Eduard Dietl

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Eduard Wohlrath Christian Dietl
Eduard Dietl

Naissance
Bad Aibling
Décès (à 53 ans)
Hartberg
Origine Allemand, Bavarois
Allégeance Flag of the German Empire.svg Empire allemand
Flag of Germany.svg République de Weimar
Flag of the German Reich (1935–1945).svg Troisième Reich
Arme War Ensign of Germany (1903-1918).svg Deutsches Reichsheer
War Ensign of Germany (1921-1933).svg Reichswehr
Balkenkreuz.svg Wehrmacht, Heer
Grade Generaloberst
Années de service 1909-1944
Commandement 3e division de montagne,
20e armée de montagne
Conflits Première Guerre mondiale,
Seconde Guerre mondiale
Faits d'armes Bataille de Narvik,
front soviético-finlandais
Distinctions Chevalier de la croix de fer avec feuilles de chêne et glaives

Eduard Wohlrath Christian Dietl ( - ) est un général allemand de la Seconde Guerre mondiale.

Carrière[modifier | modifier le code]

Sa carrière militaire commence en octobre 1909, lorsqu'il s'engage comme simple soldat dans un régiment d'infanterie Bavarois. Dès lors, il ne quittera plus l'armée.

Il est capitaine à la fin de la Première Guerre mondiale et sera intégré dans la Reichswehr en 1920.

Dietl entra dans le parti national-socialiste (alors DAP, plus tard NSDAP) dès 1919, à la même époque qu'Adolf Hitler. Mais il dut quitter le parti en 1921, les activités politiques étant alors interdites aux militaires, ce qui ne l'empêcha pas de rester proche du NSDAP. Il participa ainsi activement à la constitution de la section munichoise de la SA.

Après l'annexion de l'Autriche, Dietl, alors Generalmajor, pris le commandement de la 3e division de montagne. C'est à la tête de cette division qu'il participa à la campagne de Pologne. En avril 1940, il débarque avec trois bataillons de chasseurs de montagne en Norvège, dans le port de Narvik, où les Allemands, sévèrement accrochés par le corps expéditionnaire allié avec même une fuite de Dietl vers la frontière suédoise, vont finalement rester, début juin, maîtres du terrain. Le 22 juin 1941, il engage le combat contre les Soviétiques depuis la Finlande avec pour objectif Mourmansk. Ayant échoué dans cette mission, il va tenir la Laponie finlandaise à la tête de la 20e Armée de montagne de 1942 jusqu'à sa mort dans un accident d'avion à Rettenegg, Styrie, en juin 1944.

Promotions[modifier | modifier le code]

Gefreiter 29 janvier 1910
Unteroffizier 11 mars 1910
Fähnrich 4 mai 1910
Leutnant 26 octobre 1911
Oberleutnant 9 juillet 1915
Hauptmann 29 août 1919
Major
Oberstleutnant
Oberst
Generalmajor
Generalleutnant
General der Gebirgstruppe 19 juillet 1940
Generaloberst

Décorations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Scherzer 2007, p. 272.

Internet[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • François de Lannoy, Eduard Dietl, le Rommel du Grand Nord, in Ligne de Front no 39, éditions Caraktère, 2012

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]