Grande Église (christianisme)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Grande Église.

La Grande Église (en latin Ecclesia magna) désigne, dans l'historiographie du christianisme ancien, la communauté des chrétiens d'origine païenne qui émerge aux alentours de l'an 100, pour la distinguer de la « Petite Église », celle des chrétiens d'origine juive. Succédant à l'Âge apostolique et à l'Église primitive, elle est associée à l'expansion du christianisme qui s'opère d'abord et plus profondément dans la partie orientale de l'Empire romain, si bien que l'historiographie a eu tendance à privilégier la Grande Église d'Orient qui s'accompagne d'une grande diversité de doctrines, à celle d'Occident dont les sources historiques ont été occultées[1]. Cette période de la Grande Église et la Petite Église prend fin en 325 au premier concile de Nicée qui, en mettant au point une doctrine unique destinée à devenir la version officielle du christianisme, marque le premier jalon de l'Église en voie d'unification[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Simon Claude Mimouni, Le judéo-christianisme ancien : essais historiques, éd. Cerf, 1998, p. 88
  2. (en) Karl Rahner, Encyclopedia of Theology: A Concise Sacramentum Mundi, Seabury Press, , p. 375-376

Voir aussi[modifier | modifier le code]