Étienne Trocmé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Étienne Trocmé est un historien de la naissance du christianisme, né en 1924 et mort en 2002. Spécialiste du Nouveau Testament et du christianisme du Ier siècle, Trocmé a notamment publié Jésus de Nazareth (1972) et l'Enfance du christianisme (1997).

Biographie[modifier | modifier le code]

Naissance et famille[modifier | modifier le code]

Étienne Trocmé est né le 8 novembre 1924 à Paris. Il est le fils du médecin Pierre Trocmé et Madame Aline Trocmé, née Bernard de Saint-Affrique. Il s'est marié avec Mlle Ann Bowden le 19 août 1950 à Hayfield, Derbyshire. Ils ont eu quatre enfants : Suzanne (Mme John Trocmé Latter), Claire, Jean-Pierre et Marie.

Formation[modifier | modifier le code]

Après être passé par l'École des chartes (1946) et l'École pratique des hautes études, Étienne Trocmé a ensuite suivi des études de lettres et de théologie de 1947 à 1950, puis dans les années 1950 jusqu'à son doctorat d'État (1960)[2]. Il avait aussi passé un an à l'université de Californie à Los Angeles (1946-1947) et à l'université de Bâle (1950-1951), où il s'était familiarisé avec la langue allemande et avait suivi les cours de Karl Barth.

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

  • 1953-1956 : attaché de recherche au Centre national de la recherche scientifique
  • 1951-1956 : chargé de cours d'hébreu et de grec à la Faculté de théologie protestante de Strasbourg
  • 1956-1961 : Chargé d'enseignement du Nouveau Testament
  • 1961-1965 : Maître de conférences
  • 1965-1994 : Professeur de Nouveau Testament
  • 1994 : Professeur émérite
  • 1971-1973 et 1982-1983 : Doyen de la Faculté de théologie protestante de Strasbourg
  • 1973-1978 et 1983-1988 : Président de l'Université de Sciences Humaines de Strasbourg (aujourd'hui, Université Marc Bloch)
  • 1989-1992 : Directeur du Centre d'initiation à l'enseignement supérieur de l'académie de Strasbourg
  • 1989-1992 : Président du Conseil de l'observatoire de la vie étudiante
  • Enseignements et conférences à l'étranger : Conférencier en études bibliques à l'université d'Oxford (1965-68), Professeur invité à Vancouver (1970 et 1987), à Houston (1979), à Chicago (1982), à Genève (1990-91), à Lausanne (1992) et à Tokyo (1997), séries de conférences à Buenos Aires (1976), San José de Costa Rica (1979), Lincoln (1979), Cambridge (1983), Osaka (1986), Edimbourg (1988), Tokyo (1997); Membre de l'University College, Cambridge (1971) et du Center of Theological Inquiry à Princeton (États-Unis) (1998-99)[3].

Engagements[modifier | modifier le code]

Étienne Trocmé fut un fervent partisan du rapprochement entre religions. Il milita vigoureusement en faveur de la création d'une faculté de théologie musulmane dans le cadre de l'université de Strasbourg[4]. Il s'est aussi distingué par son engagement politique au sein du Parti socialiste (il fut candidat malheureux à la mairie de Strasbourg en 1971 et 1977) et par son engagement social au sein de la Ligue contre le racisme et l'antisémitisme et du Collectif d'accueil des solliciteurs d'asile à Strasbourg)[5]. Ses engagements scientifiques, civiques et religieux sont donc nombreux[3]:

Engagements scientifiques[modifier | modifier le code]

  • Membre de l'University College, Cambridge (1971) et du Center of Theological Inquiry à Princeton (États-Unis) (1998-99),
  • Membre et Président (1991-92) de la Société internationale pour l'étude du Nouveau Testament,
  • Membre de la Société de l'École des chartes,
  • Membre de la Société asiatique,
  • Membre de la société Ernest-Renan pour le développement des études d'histoire des religions,
  • Premier vice-président de la Conférence des présidents d'université (1987-88),
  • Président de la Maison des sciences de l'homme de Strasbourg (1982-2001),

Engagements civiques[modifier | modifier le code]

Engagements religieux[modifier | modifier le code]

  • Conseiller presbytéral de la paroisse protestante Saint-Nicolas de Strasbourg (ECAAL)(1964-1970)
  • Membre du chapitre Saint-Thomas de Strasbourg (Fondation Saint-Thomas)
  • Président de la commission Église et peuple d'Israël de la Fédération protestante de France (1989-96)

Distinctions[6][modifier | modifier le code]

Son biographe Christian Wolff note qu'il ne portait pas ses décorations[7].

Publications[modifier | modifier le code]

Étienne Trocmé est l'auteur de plus de 200 articles et ouvrages traduits en plusieurs langues[7].

Mémoires[modifier | modifier le code]

  • Le Commerce rochelais de la fin du XVe siècle au début du XVIIe siècle, thèse, École des Chartes, 1952
  • La formation de l'évangile selon Marc, thèse d'État, Paris 1963

Livres[modifier | modifier le code]

  • Jésus de Nazareth vu par les témoins de sa vie, Delachaux & Niestle, 1971.
  • Le christianisme des origines au Concile de Nicée, 1972
  • Le Christianisme des origines à 325 in Encyclopédie de la Pléiade, Histoire des religions, t. II, 1972
  • The Passion as Liturgy : a Study in the origin of the Passion narratives in the four Gospels, 1983
  • La Rochelle protestante (1568-1628) in Histoire de La Rochelle, Privat, 1985, (2e éd. 1991)
  • L'enfance du christianisme, Hachette, coll. « Pluriel », 1999.
  • L'évangile selon saint Marc, Labor et Fides, coll. « Commentaire du Nouveau Testament, deuxième série », 2000. (ISBN 2-8309-0972-0)
  • Quatre Évangiles, Une Seule Foi, Les Bergers Et Les Mages, coll. « Petite Bibliothèque Protestante », 2001.
  • Saint Paul, coll. Que sais-je?, PUF, 2003 (donc posthume)

Rédacteur en chef et directeur de revues[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Who' who in France Biographie d'Étienne Trocmé http://www.whoswho.fr/decede/biographie-etienne-trocme_23321
  2. "Les Protestants" Jean-Marie Mayeur, André Encrevé, Éditeur: Beauchesne - 1993 - p. 479
  3. a et b Who's who in France Biographie d'Étienne Trocmé http://www.whoswho.fr/decede/biographie-etienne-trocme_23321
  4. In memoriam Étienne Trocmé
  5. http://www.larousse.fr/encyclopedie/ehm/Trocm%C3%A9/182412
  6. Who' who in France Biographie d'Étienne Trocmé http://www.whoswho.fr/decede/biographie-etienne-trocme_23321
  7. a et b Christian Wolff, Biographie d'Étienne Trocmé in Bibliothèque de l'école des chartes, année 2003, Volume 161, Numéro 161-2, p. 769-772 http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bec_0373-6237_2003_num_161_2_463650

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]