Étienne Trocmé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Étienne Trocmé
Naissance
Paris Drapeau de la France France
Décès (à 77 ans)
Étretat Drapeau de la France France
Nationalité française
Profession
Autres activités
militant du Parti socialiste
Formation
Distinctions

Étienne Trocmé est un historien de la naissance du christianisme, né en 1924 et mort en 2002. Spécialiste du Nouveau Testament et du christianisme du Ier siècle, Trocmé a notamment publié Jésus de Nazareth (1972) et l'Enfance du christianisme (1997).

Biographie[modifier | modifier le code]

Naissance et famille[modifier | modifier le code]

Étienne Trocmé est né le 8 novembre 1924 à Paris. Il est le fils du médecin Pierre Trocmé et Madame Aline Trocmé, née Bernard de Saint-Affrique. Il s'est marié avec Mlle Ann Bowden le 19 août 1950 à Hayfield, Derbyshire. Ils ont eu quatre enfants : Suzanne (Mme John Trocmé Latter), Claire, Jean-Pierre et Marie.

Formation[modifier | modifier le code]

Après être passé par l'École des chartes (1946) et l'École pratique des hautes études, Étienne Trocmé a ensuite suivi des études de lettres et de théologie de 1947 à 1950, puis dans les années 1950 jusqu'à son doctorat d'État (1960)[1]. Il avait aussi passé un an à l'université de Californie à Los Angeles (1946-1947) et à l'université de Bâle (1950-1951), où il s'était familiarisé avec la langue allemande et avait suivi les cours de Karl Barth.

Carrière universitaire[modifier | modifier le code]

  • 1953-1956 : attaché de recherche au Centre national de la recherche scientifique
  • 1951-1956 : chargé de cours d'hébreu et de grec à la Faculté de théologie protestante de Strasbourg
  • 1956-1961 : Chargé d'enseignement du Nouveau Testament
  • 1961-1965 : Maître de conférences
  • 1965-1994 : Professeur de Nouveau Testament
  • 1994 : Professeur émérite
  • 1971-1973 et 1982-1983 : Doyen de la Faculté de théologie protestante de Strasbourg
  • 1973-1978 et 1983-1988 : Président de l'Université de Sciences Humaines de Strasbourg (aujourd'hui, Université Marc Bloch)
  • 1989-1992 : Directeur du Centre d'initiation à l'enseignement supérieur de l'académie de Strasbourg
  • 1989-1992 : Président du Conseil de l'observatoire de la vie étudiante
  • Enseignements et conférences à l'étranger : Conférencier en études bibliques à l'université d'Oxford (1965-68), Professeur invité à Vancouver (1970 et 1987), à Houston (1979), à Chicago (1982), à Genève (1990-91), à Lausanne (1992) et à Tokyo (1997), séries de conférences à Buenos Aires (1976), San José de Costa Rica (1979), Lincoln (1979), Cambridge (1983), Osaka (1986), Edimbourg (1988), Tokyo (1997); Membre de l'University College, Cambridge (1971) et du Center of Theological Inquiry à Princeton (États-Unis) (1998-99)[2].

Engagements[modifier | modifier le code]

Étienne Trocmé fut un fervent partisan du rapprochement entre religions. Il milita vigoureusement en faveur de la création d'une faculté de théologie musulmane dans le cadre de l'université de Strasbourg[3]. Il s'est aussi distingué par son engagement politique au sein du Parti socialiste (il fut candidat malheureux à la mairie de Strasbourg en 1971 et 1977) et par son engagement social au sein de la Ligue contre le racisme et l'antisémitisme et du Collectif d'accueil des solliciteurs d'asile à Strasbourg)[4]. Ses engagements scientifiques, civiques et religieux sont donc nombreux[2]:

Engagements scientifiques[modifier | modifier le code]

  • Membre de l'University College, Cambridge (1971) et du Center of Theological Inquiry à Princeton (États-Unis) (1998-99),
  • Membre et Président (1991-92) de la Société internationale pour l'étude du Nouveau Testament,
  • Membre de la Société de l'École des chartes,
  • Membre de la Société asiatique,
  • Membre de la société Ernest-Renan pour le développement des études d'histoire des religions,
  • Premier vice-président de la Conférence des présidents d'université (1987-88),
  • Président de la Maison des sciences de l'homme de Strasbourg (1982-2001),

Engagements civiques[modifier | modifier le code]

Engagements religieux[modifier | modifier le code]

  • Conseiller presbytéral de la paroisse protestante Saint-Nicolas de Strasbourg (ECAAL)(1964-1970)
  • Membre du chapitre Saint-Thomas de Strasbourg (Fondation Saint-Thomas)
  • Président de la commission Église et peuple d'Israël de la Fédération protestante de France (1989-96)

Distinctions[5][modifier | modifier le code]

Son biographe Christian Wolff note qu'il ne portait pas ses décorations[6].

Publications[modifier | modifier le code]

Étienne Trocmé est l'auteur de plus de 200 articles et ouvrages traduits en plusieurs langues[6].

Mémoires[modifier | modifier le code]

  • Le Commerce rochelais de la fin du XVe siècle au début du XVIIe siècle, thèse, École des Chartes, 1952
  • La formation de l'évangile selon Marc, thèse d'État, Paris 1963

Livres[modifier | modifier le code]

  • Jésus de Nazareth vu par les témoins de sa vie, Delachaux & Niestle, 1971.
  • Le christianisme des origines au Concile de Nicée, 1972
  • Le Christianisme des origines à 325 in Encyclopédie de la Pléiade, Histoire des religions, t. II, 1972
  • The Passion as Liturgy : a Study in the origin of the Passion narratives in the four Gospels, 1983
  • La Rochelle protestante (1568-1628) in Histoire de La Rochelle, Privat, 1985, (2e éd. 1991)
  • L'enfance du christianisme, Hachette, coll. « Pluriel », 1999.
  • L'évangile selon saint Marc, Labor et Fides, coll. « Commentaire du Nouveau Testament, deuxième série », 2000. (ISBN 2-8309-0972-0)
  • Quatre Évangiles, Une Seule Foi, Les Bergers Et Les Mages, coll. « Petite Bibliothèque Protestante », 2001.
  • Saint Paul, coll. Que sais-je?, PUF, 2003 (donc posthume)

Rédacteur en chef et directeur de revues[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. "Les Protestants" Jean-Marie Mayeur, André Encrevé, Éditeur: Beauchesne - 1993 - p. 479
  2. a et b Who's who in France Biographie d'Étienne Trocmé http://www.whoswho.fr/decede/biographie-etienne-trocme_23321
  3. In memoriam Étienne Trocmé
  4. http://www.larousse.fr/encyclopedie/ehm/Trocm%C3%A9/182412
  5. Who' who in France Biographie d'Étienne Trocmé http://www.whoswho.fr/decede/biographie-etienne-trocme_23321
  6. a et b Christian Wolff, Biographie d'Étienne Trocmé in Bibliothèque de l'école des chartes, année 2003, Volume 161, Numéro 161-2, p. 769-772 http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/bec_0373-6237_2003_num_161_2_463650

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]