Madeleine Scopello

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour la commune italienne, voir Scopello.
Madeleine Scopello
L1170.jpg

Madeleine Scopello en 2014.

Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (63 ans)
TurinVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Maria Maddalena ScopelloVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinction
Chevalier des Palmes académiques (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Madeleine Scopello, correspondant de l'Académie des inscriptions et belles-lettres (Institut de France)[1] et de l'Australian Academy of the Humanities[2], est une historienne des religions française. Elle est directrice de recherches au CNRS (UMR 8167 « Orient et Méditerranée », Antiquité classique et tardive, Paris-Sorbonne)[1] et directrice d'études à l'École pratique des hautes études[1] (chaire de gnose et manichéisme). Elle enseigne également à l’Institut catholique de Paris, Faculté d’Histoire (Histoire du christianisme ancien).

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Docteur ès lettres de l’Université de Turin, Faculté de Lettres et philosophie (thèse en Histoire du christianisme obtenue avec magna cum laude en 1977[1], Madeleine Scopello est titulaire d’une habilitation à diriger des recherches (Université Paris IV-Sorbonne), obtenue en 2006[1].

Recherches[modifier | modifier le code]

Historienne des religions de la fin de l’Antiquité, Madeleine Scopello est spécialiste de la gnose et du manichéisme (littérature directe et indirecte : textes coptes, grecs et latins. Doctrine, histoire et société, études sur les femmes). Ses recherches portent également sur la littérature juive intertestamentaire et mystique, les textes patristiques, les apocryphes chrétiens et les littératures de polémique religieuse.

En 2006, elle a organisé en Sorbonne le premier colloque international sur l’Évangile copte de Judas (27-28 octobre 2006, actes publiés sous sa direction en 2008). Elle a aussi coorganisé : « Les forces du bien et du mal dans les premiers siècles de l’Église »[3] (Université de Tours, 11-13/09/2008), avec B. Pouderon et Y.M. Blanchard. « Les textes de Nag Hammadi : Histoire des religions et approches contemporaines »[4] (Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 11-12/12/2008), avec J.-P. Mahé et P.-H. Poirier. En 2014 elle a organisé le colloque international « Les femmes dans le manichéisme occidental et oriental »[5], Université Paris-Sorbonne, Maison de la Recherche (27-28/06/2014).

Activités connexes[modifier | modifier le code]

Associations et sociétés savantes[modifier | modifier le code]

  • Membre du Labex-Resmed[6].
  • Société Asiatique[1].
  • Association Francophone de Coptologie (membre fondateur)[7].
  • International Association of Coptic Studies (IACS)[1].
  • Société d’histoire des religions Ernest-Renan[1].
  • International Association of Manichaean Studies (IAMS)[1].
  • Association Antiquité tardive[1].
  • Institut pour la recherche de l’étude des religions (IRER)[1].
  • Association des Amis de la Fondation Maison des sciences de l’homme (FMSH)[1].
  • Chapman University Happenings (California)[1].
  • Groupe de recherche sur le christianisme ancien et l’Antiquité tardive (GRECAT), Université Laval, Québec[1].
  • Groupe suisse d’études patristiques[1].

Responsabilités éditoriales[modifier | modifier le code]

Membre du comité éditorial de la collection « Nag Hammadi and Manichaean Studies », Leiden, Brill. Membre du comité de direction de la Rivista di Storia e Letteratura Religiosa, Turin/Florence, Leo Olschki. Membre du comité éditorial de la revue Gnosis, Leiden, Brill. Membre du conseil éditorial de la revue Le Monde des religions (Groupe Le Monde). Directrice de la collection « Religions dans l’histoire », Presses Universitaires Paris-Sorbonne (PUPS), créée en 2006[1].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • L’Exégèse de l’âme : introduction, traduction, commentaire, « Nag Hammadi Studies » XXV, Leiden, Brill, 1985.
  • Les Gnostiques, Paris, Cerf, 1991. Traduction italienne par M. Scopello, Gli Gnostici, Milano, Edizioni Paoline, 1993. Traduction japonaise (par Irié Ryou hei et Nagano Jiemi), Tokio, Éditions Serika Shobo, 1997. Traduction coréenne (par A. Su-Min-Ri), Séoul, Éditions Bundo, 2005.
  • L’Allogène (Nag Hammadi XI, 3). En collaboration avec W.-P. Funk, P.-H. Poirier, J.D. Turner, « Bibliothèque copte de Nag Hammadi », section « Textes » 30, Québec/Louvain, Presses de l’Université Laval/Peeters, 2004. Contribution personnelle : « Traduction française du texte copte », p. 189-239.
  • Femme, Gnose et Manichéisme. De l'espace du mythique au territoire du réel, Leyde, Brill, coll. « Nag Hammadi and Manichaean Studies 53 », 2005  (ISBN 978-90-04-11452-4)
  • Saint Augustin, Sur la Genèse contre les Manichéens. Sur la Genèse au sens littéral, Livre inachevé, « Bibliothèque Augustinienne », Œuvres de saint Augustin 50, Paris, Institut d’Études Augustiniennes, 2005. En collaboration avec A.-I. Bouton, M. Dulaey, P. Monat. Contribution personnelle : « Introduction II. La polémique d’Augustin avec le Manichéisme », p. 82-154.
  • Les Évangiles apocryphes, Petite bibliothèque des spiritualités, Paris, Plon, 2007.
  • Les Évangiles apocryphes, Édition revue et augmentée, Presses de la Renaissance, Paris, septembre 2016.

Recueils et actes de colloques[modifier | modifier le code]

  • The Gospel of Judas in Context, Proceedings of the First Conference on the Gospel of Judas held in Paris Sorbonne, 27th-28th October 2006, Edited by M. Scopello, « Nag Hammadi and Manichaean Studies » LXII, Leiden, Brill, 2008 (ISBN 9789047442851))
  • Gnosis and Revelation. Ten Studies on Codex Tchacos, Edited by M. Scopello, Florence, Leo Olschki, 2009 (=Rivista di Storia e Letteratura Religiosa 46 (2008)/3).
  • Les textes de Nag Hammadi : Histoire des religions et approches contemporaines. Actes du Colloque international tenu à l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres, 11-12 décembre 2008, J.P. Mahé, P.-H. Poirier, M. Scopello éds., Paris, AIBL-Diffusion De Boccard, 2010.
  • ‘In Search of Truth’: Augustine, Manichaeism and Other Gnosticism. Studies for Johannes van Oort at Sixty, Edited by J.A. van den Berg, A. Kotzé, T. Nicklas and M. Scopello, « Nag Hammadi and Manichaean Studies » LXXIV, Leiden, Brill, 2011.
  •  Les forces du bien et du mal dans les premiers siècles de l’Église, Actes du Colloque Patristique IV, Université de Tours, 11-13 septembre 2008, Y.-M. Blanchard, B. Pouderon, M. Scopello éds., Paris, Beauchesne, 2011.
  • La mystique théorétique et théurgique dans l’Antiquité gréco-romaine, S. Mimouni et M. Scopello éds., Turnhout, Brepols, 2016.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]