Bon Pasteur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le personnage biblique du Bon Pasteur. Pour le film, voir Le Bon Pasteur.
Mosaïque du Bon Pasteur à Ravenne (Ve siècle)
Le Bon Pasteur de Jean-Baptiste de Champaigne.

Le Bon Pasteur (ou Bon Berger dans certaines traductions de la Bible) est un des vocables, ou « titres », par lesquels Jésus s'identifie (Jn 10. 11). Il fait partie des sept paroles Je suis... que l'on trouve uniquement dans l'Évangile selon Jean et fait allusion à un aspect de la mission de Jésus : celui qui rassemble, guide, recherche (celui qui est égaré) et donne sa vie pour les autres. Il fait paître ses brebis ou ramène la brebis égarée.

Cette appellation est à l'origine du mot « pasteur » en usage dans le christianisme.

Bible et liturgie[modifier | modifier le code]

Dans l'Ancien Testament[modifier | modifier le code]

Cette image se réfère toujours à Dieu dans l'Ancien Testament :

Dans le Nouveau Testament[modifier | modifier le code]

Liturgie[modifier | modifier le code]

Arts[modifier | modifier le code]

Le thème iconographique du Bon Pasteur connaît une large diffusion d’abord dans l'art grec antique, où il est appliqué à l'Hermès criophore (du grec κριος, « bélier » et φόρος, « qui porte »), mais aussi aux porteurs d'offrande, puis dans l'art romain au sein duquel il est particulièrement utilisé dans un contexte funéraire, selon des formules dont s'inspire pleinement l'art chrétien naissant[1]. Ce thème aurait lui-même des prototypes sumériens[2].

L'iconographie chrétienne figure d'abord le Christ « agneau de Dieu », porté par Jean le Baptiste, puis Jésus devient à son tour le Bon Pasteur qui rassemble les brebis égarées[3]. Il est traditionnellement représenté muni de bandes molletières, vêtu de l'exomide, tenant dans ses mains une houlette, un vase à traire le lait (le mulctra) ou une syrinx.

Ce thème a inspiré de nombreux artistes chrétiens.

Congrégations et instituts religieux[modifier | modifier le code]

Édifices religieux[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Graydon F. Snyder, Ante Pacem : archaeological evidence of church life before Constantine, Mercer University Press, , p. 11.
  2. (en) J. C. Cooper, Symbolism: the universal language, Aquarian Press, , p. 59.
  3. Louis Réau, Iconographie de l'art chrétien, Presses Universitaires de France, , p. 33
  4. Françoise Tétard, Claire Dumas, Filles de justice du Bon Pasteur à l’éducation surveillée (XIXe-XXe siècle), Éditions Beauchesne, 2009, 483 p. (ISBN 9782701015385).