Rémi de Vos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vos.
Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
Rémi de Vos
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Rémi De Vos est un dramaturge français né en 1963 à Dunkerque.

Aperçu biographique[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Après avoir tenté d'être comédien, Rémi De Vos fait de nombreux petits boulots, intérimaire, ambulancier,.... il s'engage dans la voie de l'écriture dramatique en 1994 et obtient une bourse Beaumarchais. En 1997, il participe à l'écriture de la pièce André le Magnifique.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Débrayage (écrit en 1994, bourse de la Fondation Beaumarchais 1995, publié par les Éditions Crater en 1996, créé au Théâtre de Lorient en 1996).
  • André le Magnifique (coécrit en 1996, créé à la Maison de la Culture de Bourges en 1997)
  • Le Brognet (1997)
  • Projection privée (écrit en 1998, créé à la Comédie de Béthune en 2003)
  • Conviction intime (écrit en 2002, créé à la Comédie de Béthune en 2003)
  • La Camoufle (2000)
  • Alpenstock (2001, création le 4 octobre 2005, à Saint-Herblain ; Éditions Actes Sud-Papiers , 2006)
  • Jusqu'à ce que la mort nous sépare (2002)
  • Laisse-moi te dire une chose (2002)
  • Qu’est-ce que vous faites ? (2002)
  • Code Bar (2003)
  • Ma petite jeune fille (2004)
  • Occident (2005)
  • Intendance (2007)
  • Le Ravissement d'Adèle (2008) ; création au Théâtre du Peuple-Maurice Pottecher, à Bussang), dans une mise en scène de Pierre Guillois; Actes Sud-Papiers, 2010. Pièce jouée au Théâtre de Begnins, en Suisse, du 8 juin au 1er juillet 2017, dans une mise en scène de Séverine Bujard.
  • Sextett (2009), mise en scène Éric Vigner, Théâtre du Rond-Point
    • Sextett suivi de Conviction intime, Actes Sud Papiers, 2009
  • Madame, suivi de Projection privée et de L’Intérimaire, Actes Sud Papiers, 2011
  • Cassé, Actes Sud Papiers, 2012 ; création au Théâtre Gérard-Philipe par Christophe Rauck
  • Trois ruptures, Actes Sud Papiers, 2014
  • En avoir.. ou pas, Avignon off 2014
  • Botala mindele, Actes Sud Papiers, 2017

Jusqu'à ce que la mort nous sépare[modifier | modifier le code]

La pièce Jusqu'à ce que la mort nous sépare est mise en scène pour la première fois par Eric Vigner, un ami et associé avec qui il a déjà travaillé pour Débrayage. Puis elle fait l'objet d'une nouvelle création en résidence au CDDB-Théâtre de Lorient et est présentée au public en octobre 2006, puis à Paris au théâtre du Rond-Point. Elle réunit Catherine Jacob, Micha Lescot et Claude Perron.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Simon (Micha Lescot) retrouve sa mère (Catherine Jacob) lors des funérailles de sa grand-mère. Il décide de passer le week-end chez celle qu’il n’arrivait plus à supporter. Dans le même temps, il retrouve Anne (Claude Perron), une petite amie d’enfance. Celle-ci va malencontreusement casser l’urne où reposaient les cendres de la grand-mère… Il faut alors cacher cet accident à la mère ! De situations cocasses en quiproquos insensés, l’histoire des trois personnages tombent dans un engrenage vaudevillesque.

Style de la pièce[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (août 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

La plume de Rémi De Vos est selon le metteur en scène breton « une merveille. Il permet au metteur en scène et à l'acteur d'être le propre auteur de l'histoire. [...] Molière a inventé la comédie classique par des textes, à première lecture, très simples. Rémi De Vos ça va tenir longtemps parce que c'est très simple également. » [réf. nécessaire]

Éric Vigner justifie son choix de mettre en scène la pièce dans des grands théâtres de la façon suivante : « Je veux montrer à quel point l'écriture de Rémi De Vos peut être grande. Koltès a eu la chance de rencontrer un metteur en scène qui a voulu le grandir. »