Foyer Marie-Jean

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Foyer Marie Jean
Repères historiques
Fondation 1981
Fondateur(s) Nicole Échivard
Fiche d'identité
Église Catholique
Courant religieux Monastique
Dirigeant Sœur Marie
Localisation Ardèche
Sur Internet
Site internet http://www.foyermariejean.fr


Le Foyer Marie Jean est une communauté catholique de frères et sœurs consacrés à Dieu par les vœux de chasteté, pauvreté et obéissance, située à Saint-Julien-Vocance en Ardèche. Il est reconnu par l'Évêque de Viviers comme « Association publique de fidèles en vue de devenir Famille Ecclésiale de Vie Consacrée » depuis 2016. Le Foyer Marie Jean s'efforce d'approfondir une vision chrétienne de la relation entre l’homme et la nature.

Histoire[modifier | modifier le code]

Nicole Échivard[1], issue d'un milieu anticlérical, se convertit en 1966. Au cours de retraites au foyer de charité de Châteauneuf-de-Galaure, elle est profondément marquée par des rencontres avec la mystique Marthe Robin. À la suite de son mariage, elle anime avec son mari, comme professeur (elle est agrégée de lettres classiques), « des entretiens sur la foi » et des « ateliers théâtre » centrés sur la foi à destination des élèves. Ils emmènent des groupes d'élèves, importants, en retraite au foyer de charité. C'est au cours de ces activités que se révèlent des vocations consacrées et sacerdotales[2].

Sept d'entre eux fondent avec elle le Foyer Marie Jean, indépendant des Foyers de Charité[2]. Cette communauté rassemble des frères et des sœurs qui vivent dans le célibat consacré, pour suivre Jésus dans le mystère de sa filiation au Père. Ils essaient aussi de pratiquer et de transmettre la cohérence profonde entre vie évangélique et exigences écologiques. Ils accueillent les personnes désireuses de vivre un temps de solitude, ou de suivre des retraites prêchées ou des sessions, dans un cadre respectueux de la nature.

La communauté s'implante d'abord à Caluire, pour rejoindre ensuite un site naturel plus favorable en Ardèche. Le cardinal Decourtray fut très proche de cette jeune fondation, ordonnant diacre Jean-Baptiste Échivard et leur rendant régulièrement visite.

Nicole Échivard est l'auteur de plusieurs ouvrages dont Conversation sur la foi[3], traduit en italien[4], Femme, qui es-tu ? ou Vert comme l'Espérance. Plaidoyer chrétien pour l'écologie, paru en 2012[5],[6], traduit en italien.

Apostolats[modifier | modifier le code]

Leurs activités :

  • l’hospitalité
  • l’enseignement et la prédication de retraites
  • l'artisanat[7]

Statuts[modifier | modifier le code]

Le Foyer Marie Jean est reconnu par l'Évêque de Viviers comme « Association publique de fidèles en vue de devenir Famille Ecclésiale de Vie Consacrée » depuis 2016[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Née à Toulouse en 1947
  2. a et b Les communautés nouvelles
  3. Paru en 2013 aux Éditions des Béatitudes.
  4. Interview de Nicole Échivard pour la sortie de Conversation sur la foi
  5. Paru aux Éditions Médiaspaul
  6. Vert comme l'Espérance
  7. Site du Foyer Marie Jean
  8. Décret d'érection du Foyer Marie Jean comme « Association publique de fidèles en vue de devenir Famille Ecclésiale de Vie Consacrée » du 14 septembre 2016.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Olivier Landron, Les communautés nouvelles : nouveaux visages du catholicisme français, Paris, Éd. du Cerf, 2004

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]