Communauté de la Sainte-Croix

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Communauté de la Sainte-Croix était une communauté issue du renouveau charismatique, créée en 1972 par cinq anciens membres d'une association d'objecteurs de conscience de Grenoble[1], à la suite d'une rencontre de la Communauté de la Théophanie à Montpellier. Apparaissent assez vite comme leaders : Jacky Parmentier, Jean Schneider[2].

Jacky Parmentier avait fait une expérience très forte de l'Inde et du yoga (voyage en 1970), puis du christianisme lors d'un séjour à Saccidananda Ashram (en Inde du Sud) fondé par les pères Jules Monchanin et Henri Le Saux.[2]. L'expérience d'objection de conscience conduira la jeune communauté à prôner des valeurs non-violentes[2].

D'une sensibilité très proche des évangéliques, la Sainte-Croix a eu aussi de nombreux lien avec les communautés de l'Arche de Lanza Del Vasto.

En 1982, des tensions apparaissent entre Jacky Parmentier, diacre, et l'évêque du diocèse de Grenoble, Mgr Matagrin, celui-ci reprochant au premier des tendances protestantes et un abus d'autorité. La communauté célébrait également des « eucharisties » sans prêtre[2].

Face aux divisions, Jacky Parmentier fit appel aux services de PRH, proposant aux membres de la communauté des sessions de développement personnel[2].

La communauté fut dissoute en 1983[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]