Communauté Réjouis-toi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Réjouis-toi
Repères historiques
Fondation 1977
Fondateur(s) Michel Santier
Lieu de fondation Coutances
Fiche d'identité
Église Église catholique
Courant religieux Renouveau charismatique
Type Association publique de fidèles de droit diocésain
Localisation 17 diocèses
Ouest principalement
Sur Internet
Site internet http://www.communaute-rejouis-toi.com/


Réjouis-toi est une communauté nouvelle d'alliance (les membres n'habitent pas ensemble), issue du Renouveau charismatique.

Histoire[modifier | modifier le code]

La communauté est issue d'un groupe de prière du Renouveau charismatique à Coutances (Manche), animée par Michel Santier, devenu évêque de Luçon puis Créteil par la suite[1]. La visite des communautés nouvelles aux États-Unis a été décisive. De retour, le 5 novembre 1977, ils ont posé un premier engagement.

Implantation et œuvres[modifier | modifier le code]

La Communauté compte en 2015 trois cent cinquante six membres adultes engagés, répartis dans 17 diocèses en France. Elle ne développe pas ses œuvres propres. Le dynamisme reçu de la prière, ses membres le mettent au service des paroisses où ils se trouvent et au service des diocèses[2],[3].

Elle a été reconnue association publique de fidèles le 25 mars 1985 par l'évêque de Coutances, qui en est l'évêque référent[4],[5].

La communauté rassemble des familles, des jeunes, des enfants, des célibataires, des consacrées, des diacres permanents, des prêtres et futurs prêtres. Ses membres mènent un esprit de partage : joies et peines, travail et engagements apostoliques. Ce partage se vit aussi dans une entraide financière.

Les engagements[modifier | modifier le code]

  • Le weekend communautaire mensuel (temps de louange, de prière, de partage et de formation),
  • Les rencontres mensuelles en petites fraternités locales,
  • Dans le travail apostolique commun au sein des paroisses, des aumôneries, des mouvements.

Les principaux apostolats[modifier | modifier le code]

  • Prier et soutenir les vocations.
  • Soutenir les groupes de prière et aider ceux qui veulent se créer.
  • Témoigner auprès des jeunes et les aider à trouver leur place dans l’Église et dans le monde.
  • Appel à servir l’Église et les hommes par la profession, l’engagement dans la paroisse, les aumôneries, les services, et l’attention à ceux qui souffrent.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.la-croix.com/article/index.jsp?docId=2371904&rubId=4078 Voir article dans La Croix
  2. (fr) Olivier Landron, Les communautés nouvelles: nouveaux visages du catholicisme français, Cerf, 2004, (ISBN 978-2204073059), par exemple pages 287 et 288.
  3. « Et pourtant, elle bouge... », L'Express, (consulté le 21 février 2012)
  4. Article dans le mensuel La Vie
  5. Christine Pina, Voyage chez les charismatiques français, Paris, Éditions de l'Atelier, , 205 p. (ISBN 978-2-708-23546-5), p. 29.

Liens externes[modifier | modifier le code]