Communauté de Sant'Egidio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La Communauté de Sant’Egidio est une association de fidèles catholiques engagé dans la lutte contre la pauvreté et le travail pour la paix. Elle est fondée à Rome en 1968, au lendemain du concile de Vatican II et rassemble aujourd'hui de 60 000 laïcs dans 74 pays à travers le monde.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'église Sant'Egidio, dans le Trastevere (Rome), qui a donné son nom à la communauté.

La communauté est fondé février 1968 par un groupe d'étudiant italiens du lycée Virgilio, à Rome. A partir de 1973, le groupe se réunit et prie dans l'église Sant'Egidio du quartier de Trastevere. Cette église, dédiée à Gilles l'Ermite, saint ermite du VIIe siècle, donne alors son nom à l'organisation. C'est aujourd'hui son siège mondial. La communauté est d'abord vouée à l'aide aux plus pauvres, notamment par la distribution de repas et l'alphabétisation. Elle s'ouvre également à l'hébergement de sans-abris[1],[2].

Dès les années 1980, la communauté s'engage pour des actions diplomatiques et pacifistes dans des régions touchées par des conflits. La première action menée, en 1980, est une négociation avec les Druzes qui encerclent le village de Deir-el-Qamar, dans le Chouf. En 1986, la Communauté internationale de Sant'Egidio a été reconnue officiellement comme « Association de fidèles » par l'Église catholique.

De nombreuses autres actions internationales suivent : en Albanie afin d'encourager le déroulement démocratique des élections de 1987, au Mozambique durant deux années entre 1990 et 1992, permettant le 4 octobre 1992 la signature du traité de paix mettant fin à la guerre[3]. Le 13 janvier 1995 la « plate-forme de Sant'Egidio », permet de réunir des partis politiques de l’opposition algérienne afin de trouver une solution politique et pacifique à la guerre civile algérienne[4]. Entre 1996 et 1998 l'organisation négocie avec le pouvoir serbe pour la réouverture des écoles et facultés kosovares, négociations entre la guérilla et le pouvoir au Guatemala, participation aux négociations ayant amené à la signature des accords d'Arusha au Burundi, etc.

En 2004, elle reçoit le Prix Balzan pour son action humanitaire[5]. A partir de 2015, elle met en place des couloirs humanitaires pour permettre l'arrivée sûr de réfugiés en Italie, France et Belgique[3],[6],[7]. Elle s'engage en république centrafricaine pour tenter de rétablir l'accord de paix signé en 2017. En décembre 2018, son président Marco Impagliazzo se rend en Corée du Nord où la communauté soutient notamment un hôpital pédiatrique avec des aides alimentaires, des médicaments et des équipements médicaux[4].

Lors du consistoire du 5 octobre 2019, l’archevêque de Bologne Matteo Maria Zuppi est créé cardinal-prêtre de Sant'Egidio, un titre créé pour l'occasion en reconnaissance pour son engagement pour l'association[8].

Activités[modifier | modifier le code]

Elle est active sur plusieurs plans :

  • lutte contre la pauvreté dans les villes
  • abolition de la peine de mort (La Communauté de Sant'Egidio est cofondatrice de la Coalition mondiale contre la peine de mort)
  • éducation dans les quartiers populaires
  • accompagnement des communautés nomades
  • présence auprès de personnes âgées dans des homes
  • lutte contre le SIDA (Projet DREAM[9])

Organisation de rencontres interreligieuses[modifier | modifier le code]

La communauté de Sant'Egidio est particulièrement connue pour la rencontre qu'elle organise annuellement depuis 1986 et la Rencontre d'Assise organisée par Jean-Paul II. La conférence de chaque année est organisée autour d'un thème, comme :

  • En 2005 à Lyon[10].
  • En 2007 à Bukavu (République Démocratique du Congo)[11].
  • En 2008 à Chypre[12].
  • En 2011 à Munich[13].
  • En 2019 à Madrid[14]

Chaque rencontre valorise les aspects religieux, et les fait coexister dans un même lieu. Au premier rang se place l'église catholique, initiatrice et organisatrice. Cette dernière recherche entre les participants un consensus dans les domaines de l'éthique ou du culturel, tels la paix, le dialogue entre les civilisations, et non dans celui de la vérité[15].

Médiation politique[modifier | modifier le code]

Cette organisation a, en matière de règlement des différends internationaux et de mise en place de médiations, des résultats très substantiels et des méthodes originales[16]. Elle agit à la fois au plan local, national et transnational.

Le rôle important de la communauté dans la médiation politique est reconnu civilement le 16 novembre 2011, quand Andrea Riccardi, son fondateur, est nommé Ministre de la Coopération Internationale dans le gouvernement de Mario Monti[17].

Elle a pris une part importante dans :

Le responsable des relations internationales de la Communauté Sant’Egidio, Mario Giro est lauréat 2010 du Prix de la Fondation Chirac, le vendredi 5 novembre 2010 au Musée du quai Branly à Paris[18].

La Communauté de Sant'Egidio est présente sur les 5 continents.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Eric Morier-Genoud, Sant’ Egidio et la paix. Interviews de Don Matteo Zuppi et Ricardo Cannelli, LFM Sciences sociales et missions, octobre 2003, p. 119-145.
  • Jean-Dominique Durand, "L'esprit d'Assise : Discours et messages de Jean-Paul II à la communauté de Sant'Egidio"
  • Hilde Kieboom et Christian Laporte, "L'Evangile dans la ville : La spiritualité et l'action de Sant'Egidio"
  • Andrea Riccardi et Dominique Chivot, "Sant'Egidio : L'Evangile au-delà des frontières"
  • Andrea Riccardi, Andrea Riccardi, Sant'Egidio, Rome et le monde : entretiens avec Jean-Dominique Durand et Régis Ladous
  • Communauté de Sant'Egidio, Jean Vanier, et Sylvie Garoche, Jésus notre ami : un parcours évangélique avec les personnes ayant un handicap mental
  • Unesco, Cérémonie de remise du prix Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix 1999 à la Communauté de Sant'Egidio, Italie : Paris, 1er février 2001

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Qui sommes nous ? », sur www.santegidio.fr (consulté le 23 novembre 2019)
  2. « Sant'Egidio : la découverte de l'amitié avec les pauvres », sur www.paris.catholique.fr (consulté le 23 novembre 2019)
  3. a et b Nicolas Senèze, « Communauté Sant’Egidio, diplomatie parallèle du Vatican ? », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le 23 novembre 2019)
  4. a et b Marie-Lucile Kubacki, « La communauté Sant'Egidio, 50 ans après », La Vie,‎ (lire en ligne)
  5. Nicolas Senèze, « La communauté de Sant’Egidio a fêté ses 50 ans », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le 23 novembre 2019)
  6. Nicolas Senèze, « Avec Sant’Egidio, la Belgique ouvre des couloirs humanitaires pour les réfugiés », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le 23 novembre 2019)
  7. Agnès Chareton, « Des corridors humanitaires pour accueillir les migrants », Pèlerin, no 7079,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le 23 novembre 2019)
  8. Guillaume Goubert, « Mgr Matteo Zuppi : « Il faut surmonter les frontières de l’Europe, pas en créer de nouvelles » », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le 23 novembre 2019)
  9. (it) « Il Programma DREAM della Comunità di Sant'Egidio », sur DREAM - Comunità di Sant'Egidio (consulté le 23 novembre 2019)
  10. (fr) (en) « Communauté de Sant'Egidio - Lyon 2005 - "Le courage d'un humanisme de paix" », Orthodoxie, (consulté le 4 octobre 2011)
  11. (fr) (en) « Initiative de paix avec les enfants », Société civile en RDC, (consulté le 4 octobre 2011)
  12. (fr) (en) « Marcher vers la paix », Ouest-France, (consulté le 4 octobre 2011)
  13. (fr) (en) « Rencontre de Sant'Egidio, Munich : Appel de paix final », Chrétiens de la Méditerranée, (consulté le 4 octobre 2011)
  14. « Madrid, Sant’Egidio – Appel pour la paix : “Avec l’aide de Dieu et de la prière, une paix sans frontières est possible” », La Croix,‎ (ISSN 0242-6056, lire en ligne, consulté le 23 novembre 2019)
  15. Marie Balas, « Un pluralisme sans conflits », Terrain, no 51,‎ (lire en ligne)
  16. (fr) (en) « Les bâtisseurs de paix de Sant’Egidio », Le Monde Diplomatique, (consulté le 4 octobre 2011)
  17. (fr) (en) « Avec Andrea Riccardi, la communauté de Sant’Egidio entre en politique », La Croix, (consulté le 16 novembre 2011)
  18. (fr) (en) « Mario Giro, lauréat 2010 du Prix de la fondation Chirac », Fondation Chrirac, (consulté le 4 octobre 2011)
  19. Paroisse Saint-Pierre de Charenton
  20. Site paroisse2lyon.fr Sant'Egidio
  21. Communauté de Sant'Egidio à Lausanne

Liens externes[modifier | modifier le code]